Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

La guerre idéologique du F.N.

Génération gueule de bois (14 min)

Raphaël Glucksmann - documentariste, écrivain, Sigalit Lavon - directrice éditoriale d'Akadem
  • Réac: refuser les mélanges

    Ping-pong entre islamisme et nationalisme (3min)

  • La gauche perd la guerre culturelle

    Vide laissé par les élites républicaines (4min)

  • Combattre le FN sur le plan des idées

    Marine Le Pen importe le poutinisme (3min)

  • Communauté juive et extrême-droite

    par peur de l'islamisme (4min)

Les documents (4)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Raphaël Glucksmann - documentariste, écrivain

Raphaël Glucksmann est documentariste et essayiste. Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, il a co-réalisé en 2004 le documentaire Tuez-les tous ! sur le génocide au Rwanda et, toujours en 2004, un documentaire sur la Révolution orange, Orange 2004. Cofondateur de l'association Études sans frontières (ESF), il s'est occupé des missions concernant le Rwanda et la Tchétchénie. Également membre du cercle de réflexion du Cercle de l'Oratoire, il contribue à l'édition de la revue Le Meilleur des mondes, et collabore à différentes revues et journaux, français et étrangers. En 2008, il a coécrit un livre avec son père, le philosophe André Glucksmann, Mai 68 expliqué à Nicolas Sarkozy. Raphaël Glucksmann est présenté comme un des « conseillers officieux » du président géorgien Saakachvili, qu'il a interviewé pour un livre paru en 2008 et intitulé Je vous parle de liberté . Il s'est établi en Géorgie, où il a travaillé à la création du Centre culturel français à Tbilissi et de l'Université du Caucase.

Sigalit Lavon - directrice éditoriale d'Akadem

Sigalit Lavon est directrice éditoriale d'Akadem.

Bibliographies des conférenciers

André Glucksmann

Mai 68 expliqué à Nicolas Sarkozy, (Denoël, 2008)   Acheter

Mikheil Saakachvili, Raphaël Glucksmann

Je vous parle de liberté, (Hachette Litterature, 2008)   Acheter

Raphaël Glucksmann

Génération gueule de bois, (Allary, 2015)   Acheter

Tuez-les tous! Rwanda: histoire d'un génocide "sans importance"Warner , (Warner Vision France, 2005, )   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence des conférenciers
Pour en savoir plus
L'organisateur
Commentaires ( 4 )

Un peu simple

28 mars 2015, 22h04, Alain Schneeberger

Ce qui me gêne chez ce brave monsieur Gluckman-fils, c'est le thème sous-jacent de la lutte éternelle entre le camp des gentils (la gauche), ceux qui ont toujours dit où se situait le bien, et celui des méchants et que les gentils n'ont qu'à être plus actifs et convaincants pour que tout le monde comprenne. Or cette mythologie ne correspond pas à la réalité. Depuis au moins trois décennies, nos politiciens tiennent un discours dont les connotations démagogiques ont été reprises et amplifiées par le Front National. Qui a dit que les étrangers, y compris ceux qui sont en situation régulière, sont un problème pour la France ? Guéant, ministre de Sarkozy en 2012. Qui a mis en cause l'Europe, l'Allemagne, la mondialisation, la finance internationale, bref, là aussi, l'étranger ? Hollande en 2012. Marine Le Pen ne fait que reprendre ces propos sous une forme plus abrupte, plus radicale. Le programme économique du FN est un copié-collé du programme de l'aile gauche du PS et du parti de Mélanchon. Je conteste même la légende d'une intelligentsia de gauche qui, depuis l'affaire Dreyfus, a, sans discontinuer, tenu le flambeau de l'humanisme, de la démocratie, des lumières. C'est peut-être vrai pour des figures comme Blum, Mendès-France... Mais oublie-t-on le ralliement massif de l'intelligentsia de gauche à l'obscurantisme communiste dans les années 50 à 80 ? Comme entrainement pour défendre la démocratie et les valeurs républicaines contre l'extrême-droite, on fait mieux. Bref, la trahison des clercs (et bien entendu, celle des politiciens) a bien préparé la route à la dernière version du populisme français. Alain Schneeberger.

Pas du ping pong, du billard

30 mars 2015, 15h50, RB

À propos des gens qui voteraient pour le FN en pensant que ce parti serait le seul à même de combattre l'islamisme radical. Ils oublient facilement qu'un certain "humoriste" (celui qui garait jadis sa pirogue devant chez Cohen) et le père de la représentante actuelle du FN sont liés d'une amitié touchante, l'un étant le parrain du rejeton de l'autre. D'un "autre coté" quand on voit que le public qui se rend aux spectacles de "l'humoriste antisioniste" condamné pour incitation à la haine est composé de jeunes gens amateurs d'ananas au look ecolo babacool aux velléités altermondialistes et surtout antisemites… On se demande. Allez on rit un peu : un comble, voter pour le FN et se retrouver avec un queneliste, blanchi par la justice et nommé ministre de la charia et des énergies renouvelables ! LOL (lamentable, oui, lamentable).

Les belles idées plutôt que la réalité

13 juin 2015, 21h57, Aaron Israel

Après Sternhell, voilá Glicksman Jr pour nous enseigner à bien penser, y compris contre la réalité Akadem ne cesse pas de construire une Ligne Maginot " pour contrer un antisémitisme qu'elle rêve d'extrême droite, alors qu'il provient toujours du Gaucho Islamisme. De Carpentras à Merah, de Copernic à Coulibaly, les belles âmes nous annoncent le danger du fascisme français alors que les coups viennent de l'islamisme protégé par la gauche, on nous prévient contre le chauvinisme du FN alors que les attentats résultent de la globalisation prônée par les gouvernements de gauche. Désolé en tant que juifs on sera beaucoup plus sûr avec Marine Le Pen qu'avec un François Hollande Pour me convaincre du contraire en plus de diffuser sans cesse des entretiens avec Sternhell et Glucksman jr, il faudra ouvrir un Hôpital Psychiatrique genre Goulag pour enfermer ceux qui ne sont pas dans la ligne du Parti Global.

IL AIMAIT DONC L'ARGENT...

26 avril 2017, 11h47, TARGOOM

Dans l'Obs N°2727 date du 09/02/17 M. GLUCKSMAN, homme heureux et au demeurant sympathique et peut être sincère a écrit "FILLON aimait donc l'argent. Il ne l'aimait certes pas comme on le fait dans le Sentier, a Deauville ou chez les Balkany. Il l'aimait discrètement lui, comme il se doit... " Que sait M. GLUCKSMAN des gens du Sentier, de Deauville ? Qui sont ces gens ? Et n'y a t il qu'eux ? N'y a t il pas également des Boro Boro qui aiment l'argent comme ces gens là ? Le Pen père a une certaine époque stigmatisait les journalistes Levai, Elkabbach, et Kahn. I Levai avait trouvé la raison, ces 3 journalistes avaient en commun de travailler à Europe1. M. Glucksman qu'ont ils en commun les gens du Sentier, de Deauville à part le fait d'aimer d'une certaine manière, pas discrète, impudique, pas élégante on l'avait compris l'argent ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Génération gueule de bois

14 min

Raphaël Glucksmann - documentariste, écrivain, Sigalit Lavon - directrice éditoriale d'Akadem

Commentaires ( 4 )

Un peu simple

28 mars 2015, 22h04, Alain Schneeberger

Ce qui me gêne chez ce brave monsieur Gluckman-fils, c'est le thème sous-jacent de la lutte éternelle entre le camp des gentils (la gauche), ceux qui ont toujours dit où se situait le bien, et celui des méchants et que les gentils n'ont qu'à être plus actifs et convaincants pour que tout le monde comprenne. Or cette mythologie ne correspond pas à la réalité. Depuis au moins trois décennies, nos politiciens tiennent un discours dont les connotations démagogiques ont été reprises et amplifiées par le Front National. Qui a dit que les étrangers, y compris ceux qui sont en situation régulière, sont un problème pour la France ? Guéant, ministre de Sarkozy en 2012. Qui a mis en cause l'Europe, l'Allemagne, la mondialisation, la finance internationale, bref, là aussi, l'étranger ? Hollande en 2012. Marine Le Pen ne fait que reprendre ces propos sous une forme plus abrupte, plus radicale. Le programme économique du FN est un copié-collé du programme de l'aile gauche du PS et du parti de Mélanchon. Je conteste même la légende d'une intelligentsia de gauche qui, depuis l'affaire Dreyfus, a, sans discontinuer, tenu le flambeau de l'humanisme, de la démocratie, des lumières. C'est peut-être vrai pour des figures comme Blum, Mendès-France... Mais oublie-t-on le ralliement massif de l'intelligentsia de gauche à l'obscurantisme communiste dans les années 50 à 80 ? Comme entrainement pour défendre la démocratie et les valeurs républicaines contre l'extrême-droite, on fait mieux. Bref, la trahison des clercs (et bien entendu, celle des politiciens) a bien préparé la route à la dernière version du populisme français. Alain Schneeberger.

Pas du ping pong, du billard

30 mars 2015, 15h50, RB

À propos des gens qui voteraient pour le FN en pensant que ce parti serait le seul à même de combattre l'islamisme radical. Ils oublient facilement qu'un certain "humoriste" (celui qui garait jadis sa pirogue devant chez Cohen) et le père de la représentante actuelle du FN sont liés d'une amitié touchante, l'un étant le parrain du rejeton de l'autre. D'un "autre coté" quand on voit que le public qui se rend aux spectacles de "l'humoriste antisioniste" condamné pour incitation à la haine est composé de jeunes gens amateurs d'ananas au look ecolo babacool aux velléités altermondialistes et surtout antisemites… On se demande. Allez on rit un peu : un comble, voter pour le FN et se retrouver avec un queneliste, blanchi par la justice et nommé ministre de la charia et des énergies renouvelables ! LOL (lamentable, oui, lamentable).

Les belles idées plutôt que la réalité

13 juin 2015, 21h57, Aaron Israel

Après Sternhell, voilá Glicksman Jr pour nous enseigner à bien penser, y compris contre la réalité Akadem ne cesse pas de construire une Ligne Maginot " pour contrer un antisémitisme qu'elle rêve d'extrême droite, alors qu'il provient toujours du Gaucho Islamisme. De Carpentras à Merah, de Copernic à Coulibaly, les belles âmes nous annoncent le danger du fascisme français alors que les coups viennent de l'islamisme protégé par la gauche, on nous prévient contre le chauvinisme du FN alors que les attentats résultent de la globalisation prônée par les gouvernements de gauche. Désolé en tant que juifs on sera beaucoup plus sûr avec Marine Le Pen qu'avec un François Hollande Pour me convaincre du contraire en plus de diffuser sans cesse des entretiens avec Sternhell et Glucksman jr, il faudra ouvrir un Hôpital Psychiatrique genre Goulag pour enfermer ceux qui ne sont pas dans la ligne du Parti Global.

IL AIMAIT DONC L'ARGENT...

26 avril 2017, 11h47, TARGOOM

Dans l'Obs N°2727 date du 09/02/17 M. GLUCKSMAN, homme heureux et au demeurant sympathique et peut être sincère a écrit "FILLON aimait donc l'argent. Il ne l'aimait certes pas comme on le fait dans le Sentier, a Deauville ou chez les Balkany. Il l'aimait discrètement lui, comme il se doit... " Que sait M. GLUCKSMAN des gens du Sentier, de Deauville ? Qui sont ces gens ? Et n'y a t il qu'eux ? N'y a t il pas également des Boro Boro qui aiment l'argent comme ces gens là ? Le Pen père a une certaine époque stigmatisait les journalistes Levai, Elkabbach, et Kahn. I Levai avait trouvé la raison, ces 3 journalistes avaient en commun de travailler à Europe1. M. Glucksman qu'ont ils en commun les gens du Sentier, de Deauville à part le fait d'aimer d'une certaine manière, pas discrète, impudique, pas élégante on l'avait compris l'argent ?

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Réac: refuser les mélanges

    Ping-pong entre islamisme et nationalisme (3min)

  • La gauche perd la guerre culturelle

    Vide laissé par les élites républicaines (4min)

  • Combattre le FN sur le plan des idées

    Marine Le Pen importe le poutinisme (3min)

  • Communauté juive et extrême-droite

    par peur de l'islamisme (4min)

L'organisateur

Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Raphaël Glucksmann - documentariste, écrivain

Raphaël Glucksmann est documentariste et essayiste. Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, il a co-réalisé en 2004 le documentaire Tuez-les tous ! sur le génocide au Rwanda et, toujours en 2004, un documentaire sur la Révolution orange, Orange 2004. Cofondateur de l'association Études sans frontières (ESF), il s'est occupé des missions concernant le Rwanda et la Tchétchénie. Également membre du cercle de réflexion du Cercle de l'Oratoire, il contribue à l'édition de la revue Le Meilleur des mondes, et collabore à différentes revues et journaux, français et étrangers. En 2008, il a coécrit un livre avec son père, le philosophe André Glucksmann, Mai 68 expliqué à Nicolas Sarkozy. Raphaël Glucksmann est présenté comme un des « conseillers officieux » du président géorgien Saakachvili, qu'il a interviewé pour un livre paru en 2008 et intitulé Je vous parle de liberté . Il s'est établi en Géorgie, où il a travaillé à la création du Centre culturel français à Tbilissi et de l'Université du Caucase.

Sigalit Lavon - directrice éditoriale d'Akadem

Sigalit Lavon est directrice éditoriale d'Akadem.

Bibliographies des conférenciers

André Glucksmann

Mai 68 expliqué à Nicolas Sarkozy, (Denoël, 2008)   Acheter

Mikheil Saakachvili, Raphaël Glucksmann

Je vous parle de liberté, (Hachette Litterature, 2008)   Acheter

Raphaël Glucksmann

Génération gueule de bois, (Allary, 2015)   Acheter

Tuez-les tous! Rwanda: histoire d'un génocide "sans importance"Warner , (Warner Vision France, 2005, )   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers