• Arte

le 24 janvier 2023, 20:55

Télévision

Documentaire 2 parties
Berlin 1933, le journal d'une capitale, de Volker Heise

1. Au début de l'année 1933, la République de Weimar est gravement ébranlée : dans un contexte d'hyperinflation, d'explosion du chômage et de la pauvreté, le régime connaît une forte instabilité politique qui se traduit par une polarisation de l'opinion entre le parti national-socialiste et le KPD communiste. Les émeutes et les assassinats politiques se multiplient. Quand Adolf Hitler est nommé chancelier le 30 janvier, l'entrée du national-socialisme au gouvernement ne suscite de véritable inquiétude que dans les rangs de la gauche. Un mois plus tard, l'incendie du Reichstag offre à Hitler un prétexte pour engager une violente répression contre les communiste.

 

2. Après la grande «Journée nationale du travail» orchestrée le 1er mai 1933 par le parti nazi, les syndicats sont immédiatement dissous et mis au pas. Le 10 mai, un immense autodafé est organisé devant l'opéra de Berlin, condamnant au bûcher les livres d'une centaine d'auteurs, principalement juifs. Après l'interdiction du SPD (le Parti social-démocrate) d'Allemagne, dont des membres sont assassinés ou envoyés en camps de concentration, le régime dissout l'ensemble des partis politiques et instaure en juillet le parti unique. Hitler quitte avec fracas la Société des Nations et lance le pays dans une politique de réarmement intensive