• France Culture

du 26 août 2022 au 30 septembre 2022

VOD
Grande Traversée: Marcel Proust, cousu main

Podcast radio
Le palais de mémoire

Proust meurt en 1922, échappant à l’opprobre. Au cours des deux décennies qui suivent la mort de l'écrivain, l’antisémitisme ne fait que s’intensifier. L’étau se resserre partout en Europe. Alors, Proust devient, pour certains de ses lecteurs, un véritable recours jusque dans l'enfer des camps.

 

Dans les vingt années qui suivent la mort de Marcel Proust, l’antisémitisme ne fait que s’intensifier. L’étau se resserre partout en Europe. Proust devient pour certains de ses lecteurs un véritable recours.

Réfugié à Paris, Walter Benjamin lit et traduit Proust à la Bibliothèque Nationale, avant de mourir à la frontière espagnole sur les routes de l’exil. Vient le temps des premières rafles auxquelles succèdent les arrestations et les déportations. Adèle Weil, la cousine de Marcel Proust, ainsi que son mari Jules-Maxime et leur fille Annette sont déportés à Buchenwald. Adèle meurt le 5 décembre 1944 à Ravensbrück.

 

La même année, Jean Zay est exécuté dans un bois proche de Vichy, après avoir lu l’intégralité de la Recherche dans la réclusion de sa cellule. D’autres n’ont plus aucun livre. C'est le cas de l’officier polonais Joseph Czapski qui se rémémore la Recherche pour la raconter à ses co-détenus et les sauver de la “déchéance”...