• Yad Vashem

En ligne le 20 juin 2022, 19:00

Conférence


Le Japon militariste: une politique ambiguë à l'égard des juifs (1933-1945) par Cyril Aslanov

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Japon a constitué le plus important allié de l’Allemagne nazie. A ce titre, le régime militariste et fascisant de ce pays peut être tenu pour un soutien essentiel à l'effort de guerre allemand. Les sévices perpétrés par les Japonais sur les populations civiles des pays qu’ils occupent dès avant l’éclatement du conflit planétaire (massacre de Nankin en 1937-1938 ; asservissement de la population coréenne) font du Japon une figure du mal, presque comparable à l’iniquité absolue que représente l’Allemagne hitlérienne.

 

Et pourtant, le Japon allié de Hitler n’a pas inquiété les Juifs de sa jurisprudence : les nombreux Juifs russes de Harbin en Mandchourie et ceux réfugiés, installés dans la Shanghai occupée par les Japonais, n’ont pas été persécutés. Certains auront même la vie sauve grâce à la protection ambiguë du Japon militariste et expansionniste. Protection paradoxale qui deviendra parfois sauvetage actif comme avec le fameux diplomate Chiune Sugihara, en poste à Kaunas en Lituanie: ce Juste parmi les Nations octroiera des visas de transit à des milliers de Juifs fuyant une mort certaine dans leur pays.

Intervenant

  • Cyril Aslanov - professeur de linguistique

Réservation: