• Arte replay

du 23 novembre 2021 au 24 décembre 2021

VOD


Misha et les loups, de Sam Hobkinson

Dans un récit qui a fait sensation, Misha Defonseca disait avoir, enfant, traversé les forêts d’Europe pour retrouver ses parents déportés, survivant grâce à une meute de loups. Une enquête d’investigation historique, menée à la manière d’un thriller sur une histoire trop belle pour être vraie.

 

C’est une histoire incroyable : lorsque, à la fin des années 1990, l’éditrice Jane Daniel entend Misha Defonseca la raconter sur les ondes d’une radio locale du Massachusetts, elle se souvient en avoir pleuré. Pétulante sexagénaire, Misha a attendu plus d’un demi-siècle avant de narrer l’épopée qu’elle dit avoir vécue pendant la Seconde Guerre mondiale. Originaire de Bruxelles, elle a 7 ans lorsque ses parents sont arrêtés et déportés. Pour les retrouver, elle affirme avoir parcouru, seule et à pied, quelque 3 000 kilomètres vers l’Est à travers les forêts dans l’Europe occupée par les nazis, grâce à la protection d’une meute de loups.

 

Supercherie


Comment est-on passé de l’aventure exceptionnelle d’une enfant juive prise dans la tourmente de la Shoah, racontée à l’écrit, puis au cinéma, à la stupéfiante révélation d’une supercherie commise par une femme meurtrie par son histoire familiale ? Décortiquant les étapes de l’affaire, de sa genèse à la publication de preuves infirmant les allégations de Misha Defonseca, née Monique De Wael en 1937 dans une famille catholique, ce documentaire réunit l'essentiel de ses protagonistes, à l’exception de la principale intéressée.