• France Culture

du 4 juin 2021 au 2 juillet 2021

VOD


Podcast radio: docteur Adélaïde Hautval, résister jusqu'au bout

Adélaïde Hautval est née le 1er janvier 1906 dans le village du Hohwald, en Alsace annexée par l’Allemagne impériale. Elle est la dernière des sept enfants du pasteur Philippe Haas. Dès sa naissance, tous ses proches l’appellent « Haïdi », diminutif qui lui restera toute sa vie. Ayant commencé sa scolarité dans une école alors allemande, elle est parfaitement bilingue. Elle étudie la médecine à Strasbourg et se spécialise en psychiatrie infantile. Elle crée un établissement pour « enfants nerveux » avec son frère Emmanuel.

 

1er épisode : Docteur Adélaïde Hautval, « amie des Juifs ».

 

Au début de la guerre, elle part dans le sud-ouest de la France puis, lors d’un voyage privé, en mai 1942, elle est arrêtée et emprisonnée sur la ligne de démarcation, à Vierzon, pour franchissement illégal de cette ligne qui sépare la France en deux zones, une dite libre, une occupée. Elle a 36 ans. 

 

2ème épisode : Docteur Adélaïde Hautval, l’éthique contre la barbarie.

 

Pour les médecins nazis à Auschwitz et Birkenau, deux des obsessions sont de trouver une méthode de stérilisation de masse efficace pour réduire le nombre d’individus considérés comme de « race inférieure » et de mettre au point un procédé pour multiplier et améliorer la « race aryenne » en découvrant le secret biologique des jumeaux. À ces entreprises adhère sans réserve le monde médical allemand de l’époque, corps professionnel le plus nazifié de l’Allemagne hitlérienne. 

À Auschwitz, les femmes du Block 10 sont soumises à différentes tentatives de stérilisation, selon le médecin nazi auxquelles elles ont été attribuées : injections intra-utérines, prélèvement mutilants, irradiations aux rayons X, retrait des ovaires après irradiation