• Canal+ Family

le 8 avril 2021, de 09:50 à 10:50

Télévision


Une vie nous sépare, de Baptiste Antignani et Raphaëlle Gosse-Gardet

Parce qu'il n'a "rien ressenti" lors d'un voyage scolaire à Auschwitz, Baptiste Antignani, né en 2000, décide alors de creuser ce sentiment, et de comprendre pourquoi. Il décide de rencontrer Denise Holstein, seule survivante rouennaise des camps de concentration, scolarisée dans le même lycée que lui avant d'être déportée. 

 

Entre la rescapée de 92 ans et le jeune de 18 ans se noue une relation amicale forte, pleine de tendresse. Le film suit donc à la fois le fil narratif du récit de la vie de Denise, qui livre à cette occasion des pans entiers de sa vie, et celui du cheminement du jeune homme, son "parcours mémoriel".

 

En contrepoint de leur dialogue emprunt de respect, de tact et d'émotion, Baptiste rencontre aussi Serge Klarsfeld et Annette Wieviorka qui apportent un éclairage plus historique sur l'apport des témoins dans l'écriture de l'histoire de cette période et l'importance de la transmission. 

 

En adoptant le point de vue d'un jeune de 18 ans auquel tant de jeunes de son âge peuvent s'identifier, ce documentaire poignant fait œuvre utile et, 75 ans après la libération des camps de concentration, permet de comprendre l'importance du travail de mémoire à l'heure où les derniers rescapés de la Shoah s'éteignent.