• Toute l'histoire

le 26 octobre 2020, de 19:15 à 20:40

Télévision


Requiem pour la vie, de Doug Shultz

Rafael Schächter, brillant chef d'orchestre tchèque arrêté et envoyé à Terezín en 1941, a fédéré 150 prisonniers du camp pour monter le Requiem de Verdi, à partir d'une partition introduite clandestinement, et après d'interminables journées de travail forcé. Le Requiem fut joué 16 fois devant les autres détenus. La dernière représentation, tristement célèbre, eut lieu le 23 juin 1944. Le chef du camp nazi ordonna à Schächter de jouer le Requiem devant les officiers SS de Berlin et les représentants de la Croix-Rouge pour donner l'illusion que les prisonniers étaient bien traités