• Arte

le 13 octobre 2020, de 20:50 à 21:45

Télévision


Ku Klux Klan, naissance d'un empire invisible (1/2), de David Korn-Brzoza

En deux volets, ce documentaire retrace l’histoire méconnue, car en partie refoulée, du "plus ancien groupe terroriste des États-Unis", qui a mis en œuvre par une violence largement impunie ses visées racistes. Ce second volet couvre la période allant des années 1950 à nos jours.

 

1. Naissance d'un empire invisible


En 1865, une poignée de vétérans sudistes de la guerre de Sécession fondent une société secrète dans le Tennessee et lui donnent le nom de Ku Klux Klan, peut-être en référence au grec kuklos, "le cercle". Par jeu, puis pour terroriser, ils se parent d’attributs pseudo médiévaux, robes et cagoules dissimulant leur identité. Sur 9 millions d’habitants, 4 millions de Noirs libérés de l’esclavage vivent alors dans les anciens États fédérés du Sud. En 1868, année électorale, le Klan, qui a grossi rapidement pour se transformer en organisation paramilitaire, multiplie attentats et lynchages pour les dissuader d’exercer leurs nouveaux droits. Quatre ans plus tard, quand Washington dissout le Klan et envoie l’armée rétablir l’ordre, ses membres et alliés se sont arrogé tous les pouvoirs. Sous l’égide des lois dites "Jim Crow", une ségrégation impitoyable succède à l’esclavage. Les images des lynchages, devenus monnaie courante, figurent sur des cartes postales. Quelques décennies plus tard, dans une Amérique en pleine mutation où des millions d’immigrants affluent, le Ku Klux Klan, popularisé par le film de David W. Griffith Naissance d’une nation, qui fait vibrer 50 millions de spectateurs, renaît spectaculairement. Sous l’impulsion de ses leaders, il élargit son commerce de haine aux immigrants, aux communistes, aux juifs, aux catholiques… 

  • Festival d’Avignon
  • Alliance Israélite Universelle

Vous êtes organisateurs,

Sortez avec AKADEMSCOPE, l’agenda de toutes les manifestations culturelles juive dans le monde francophone