Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Bien en Cour à Washington...

Des juifs sans Histoire (14 min)

Ruben Honigmann - journaliste, Julia Vaillant - Senior Economist à la Banque Mondiale
  • Le judaïsme washingtonien

    Une assimilation galopante (5min)

  • Pas de politique sur la bima

    Séparer religion et politique (4min)

  • La peur du rouge mais pas du brun

    Un rapport très différent à la Shoah (3min)

  • La proximité du cœur du pouvoir

    Des synagogues de diplomates (2min)

Les documents (2)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est responsable éditorial d'Akadem.

Julia Vaillant - Senior Economist à la Banque Mondiale

Julia Vaillant est franco-américaine. Installée à Washington depuis 2012, elle travaille comme économiste à la Banque Mondiale.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Pour en savoir plus
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 12 octobre 2020
Commentaires ( 5 )

quel courage!

15 octobre 2020, 13h01, suzanne

l'intervention de cette économiste est très courageuse; elle décrit les choses comme elles sont...merci à elle.

Interview biaisée et partiale

17 octobre 2020, 00h37, DT

Dommage pour l'objectivité du propos d'avoir interviewé une femme clairement à gauche. Sa vision notamment des antifa et suprémacistes blancs sent furieusement la naphtaline. Il est d'une évidence absolue que le danger, non seulement pour Israël, mais pour les Juifs en général, que ce soit aux Etats-Unis ou hélas en France, vient de la gauche, des racialistes et non de la droite, ni même de cet être sans âme qu'est Poutine (comme le qualifiait Biden par exemple) ! L'islamo-gauchisme n'est pas un vain mot, comme le souligne lucidement Darmanin ici, et les gauchistes américains de tous poils (des universitaires psychotiques et séniles comme Chomsky aux députées démocrates voilées ataviquement antisionistes) sont le danger le plus puissant actuellement pour Israël, et donc, ne nous y trompons pas, pour les Juifs (puisqu'un antisioniste n'est dans le meilleur des cas, qu'un individu qui n'aime les juifs que lorsqu'ils sont sans souveraineté, à la merci totale de ceux qui les accueillent, et qui n'éprouve visiblement a contrario aucune animosité vis-à-vis de la colonisation millénaire par les Arabes de toute l'Afrique du Nord et du Proche Orient !). Que cette dame vienne donc voir comment les mairies communistes de notre beau pays, ou les sympathisants de la France soi-disant Insoumise, font une cour éhontée aux musulmans les plus radicaux à la fois pour obtenir leurs voix, cracher leur haine viscérale sur l'Amérique et leur promettre le paradis de l'assistanat social. Si elle est un minimum lucide, elle verra que de là vient réellement le danger, et non de petits groupuscules presque partout (comme on dirait en théorie mathématique de la mesure) inoffensifs, et en tout état de cause pas plus que ces "antifa" qui, dans le meilleur des cas déboulonnent les statues qui symbolisent l'histoire de leur pays, dans le moins bon, pillent les magasins. (A quand, à ce propos, un retrait de l'antisémite forcené Voltaire de notre Panthéon ??).

Akadem??

17 octobre 2020, 08h32, Benoit.

Mobiliser la Shoah pour une position anti-Trump relève d'une banalisation du nazisme. Mais que se passe-t-il sur Akadem???? En sommes-nous réduit à cela? Les Démocrates qui se tiennent derrière Biden sont l'équivalent d'une union Mélenchon/Bouteldja. Le danger, de ce côté, est bien réel. En tout cas, il mérite d'être fortement considéré. Trump n'a pas cessé de condamner les suprématistes blancs. Prétendre le contraire, c'est répercuter une diffamation du camp adverse. Il a dit "stand by" pour les Proud Boys. Ce groupe n'est pas suprématiste : on n'y trouve des blancs, des noirs, des latinos et leur chef est noir. "Stand by" peut en effet être compris comme "tenez vous prêts" mais signifiait tout bonnement "restez sur le côté, ne vous emmêlez pas". Quant aux "antifas", ils pratiquent bel et bien la propagande par le fait au travers d'émeutes et d'attaques. Les discours anti-Trump ressemblent souvent aux discours anti-israélien. On mobilise le même type de presse pour les étayer. Donald Trump n'incarne pas mon idéal de civilisation. Certes. Mais avec un tel degré de lachon hara dirigé contre lui nous devrions tous nous méfier. Qui diffame? Pourquoi ? Pour dissimuler quel autre projet ? Que de sourires pour une position dangereusement partisane... . Et pas un mot sur quatre ans de Hoax concernant la Russie et l'Ukraine. Pas un seul mot sur la nature politique du BLM — décalque des Black Panthers et proche de Louis Farrakhan — ni sur la corruption chez les Démocrates et la censure qui l'accompagne, ni sur le programme pour le moins douteux de ces derniers. Pas un seul mot sur l'avenir de la Constitution à gauche.

commentaire sur les commentaires

24 octobre 2020, 10h31, sZv

l'intervenante a décrit les tendances politiques lors des élections présidentielle américaines d'une petite communauté des pratiquants à Washington, point à la ligne, sans prendre position elle-même. Les deux "commentaires" sont complètement en dehors du sujet, (dont ils ne comprennent de toute façon rien.)

Commentaire sur le commentaire sur les commentaires

30 octobre 2020, 00h21, DT

Le grand génie universel "sZv" a parlé ! On aimerait connaître le pédigrée du prodige ! Avec un Juif comme lui (s'il l'est), nul besoin d'antisémites...

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Des juifs sans Histoire

14 min

Ruben Honigmann - journaliste, Julia Vaillant - Senior Economist à la Banque Mondiale

Commentaires ( 5 )

quel courage!

15 octobre 2020, 13h01, suzanne

l'intervention de cette économiste est très courageuse; elle décrit les choses comme elles sont...merci à elle.

Interview biaisée et partiale

17 octobre 2020, 00h37, DT

Dommage pour l'objectivité du propos d'avoir interviewé une femme clairement à gauche. Sa vision notamment des antifa et suprémacistes blancs sent furieusement la naphtaline. Il est d'une évidence absolue que le danger, non seulement pour Israël, mais pour les Juifs en général, que ce soit aux Etats-Unis ou hélas en France, vient de la gauche, des racialistes et non de la droite, ni même de cet être sans âme qu'est Poutine (comme le qualifiait Biden par exemple) ! L'islamo-gauchisme n'est pas un vain mot, comme le souligne lucidement Darmanin ici, et les gauchistes américains de tous poils (des universitaires psychotiques et séniles comme Chomsky aux députées démocrates voilées ataviquement antisionistes) sont le danger le plus puissant actuellement pour Israël, et donc, ne nous y trompons pas, pour les Juifs (puisqu'un antisioniste n'est dans le meilleur des cas, qu'un individu qui n'aime les juifs que lorsqu'ils sont sans souveraineté, à la merci totale de ceux qui les accueillent, et qui n'éprouve visiblement a contrario aucune animosité vis-à-vis de la colonisation millénaire par les Arabes de toute l'Afrique du Nord et du Proche Orient !). Que cette dame vienne donc voir comment les mairies communistes de notre beau pays, ou les sympathisants de la France soi-disant Insoumise, font une cour éhontée aux musulmans les plus radicaux à la fois pour obtenir leurs voix, cracher leur haine viscérale sur l'Amérique et leur promettre le paradis de l'assistanat social. Si elle est un minimum lucide, elle verra que de là vient réellement le danger, et non de petits groupuscules presque partout (comme on dirait en théorie mathématique de la mesure) inoffensifs, et en tout état de cause pas plus que ces "antifa" qui, dans le meilleur des cas déboulonnent les statues qui symbolisent l'histoire de leur pays, dans le moins bon, pillent les magasins. (A quand, à ce propos, un retrait de l'antisémite forcené Voltaire de notre Panthéon ??).

Akadem??

17 octobre 2020, 08h32, Benoit.

Mobiliser la Shoah pour une position anti-Trump relève d'une banalisation du nazisme. Mais que se passe-t-il sur Akadem???? En sommes-nous réduit à cela? Les Démocrates qui se tiennent derrière Biden sont l'équivalent d'une union Mélenchon/Bouteldja. Le danger, de ce côté, est bien réel. En tout cas, il mérite d'être fortement considéré. Trump n'a pas cessé de condamner les suprématistes blancs. Prétendre le contraire, c'est répercuter une diffamation du camp adverse. Il a dit "stand by" pour les Proud Boys. Ce groupe n'est pas suprématiste : on n'y trouve des blancs, des noirs, des latinos et leur chef est noir. "Stand by" peut en effet être compris comme "tenez vous prêts" mais signifiait tout bonnement "restez sur le côté, ne vous emmêlez pas". Quant aux "antifas", ils pratiquent bel et bien la propagande par le fait au travers d'émeutes et d'attaques. Les discours anti-Trump ressemblent souvent aux discours anti-israélien. On mobilise le même type de presse pour les étayer. Donald Trump n'incarne pas mon idéal de civilisation. Certes. Mais avec un tel degré de lachon hara dirigé contre lui nous devrions tous nous méfier. Qui diffame? Pourquoi ? Pour dissimuler quel autre projet ? Que de sourires pour une position dangereusement partisane... . Et pas un mot sur quatre ans de Hoax concernant la Russie et l'Ukraine. Pas un seul mot sur la nature politique du BLM — décalque des Black Panthers et proche de Louis Farrakhan — ni sur la corruption chez les Démocrates et la censure qui l'accompagne, ni sur le programme pour le moins douteux de ces derniers. Pas un seul mot sur l'avenir de la Constitution à gauche.

commentaire sur les commentaires

24 octobre 2020, 10h31, sZv

l'intervenante a décrit les tendances politiques lors des élections présidentielle américaines d'une petite communauté des pratiquants à Washington, point à la ligne, sans prendre position elle-même. Les deux "commentaires" sont complètement en dehors du sujet, (dont ils ne comprennent de toute façon rien.)

Commentaire sur le commentaire sur les commentaires

30 octobre 2020, 00h21, DT

Le grand génie universel "sZv" a parlé ! On aimerait connaître le pédigrée du prodige ! Avec un Juif comme lui (s'il l'est), nul besoin d'antisémites...

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Le judaïsme washingtonien

    Une assimilation galopante (5min)

  • Pas de politique sur la bima

    Séparer religion et politique (4min)

  • La peur du rouge mais pas du brun

    Un rapport très différent à la Shoah (3min)

  • La proximité du cœur du pouvoir

    Des synagogues de diplomates (2min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 12 octobre 2020
Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est responsable éditorial d'Akadem.

Julia Vaillant - Senior Economist à la Banque Mondiale

Julia Vaillant est franco-américaine. Installée à Washington depuis 2012, elle travaille comme économiste à la Banque Mondiale.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.