COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

David Krakauer
clarinettiste

Biographie

David
David Krakauer est né à New York en 1956. Il entame une carrière de clarinettiste classique avant de « découvrir » le klezmer à la fin des années 1980 et de s’investir dans le mouvement de renaissance de cette musique. En 1989, il intègre le groupe de Frank London, The Klezmatics, avec lequel il tourne notamment en Allemagne. Quelques années plus tard, John Zorn le contacte pour participer à la pièce Kristallnacht, œuvre séminale de la Radical Jewish Culture. Parallèlement, David Krakauer forme son propre groupe, Klezmer Madness !, et publie un premier disque éponyme en 1995 avec la participation exceptionnelle d’Anthony Coleman et de Michael Alpert, vétéran de la scène du Klezmer Revival. Les disques suivants (Klezmer, NY, puis A New Hot One paru sur le label français Label Bleu) remportent un succès qui dépasse largement le cercle des amateurs de klezmer et ouvre de nouvelles voies à ce courant musical. Il fait alors de nombreuses tournées en Europe et en France, et s’entoure d’une jeune garde de musiciens inspirés par le hip-hop (comme le DJ et accordéoniste canadien SoCalled), le rock ; ou encore il travaille avec des légendes du funk comme Fred Wesley (tromboniste de James Brown). (MAJ 2014)