COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Asma Aghbarieh-Zahalka
dirigeante du parti DAAM

Biographie

Asma
Asma Agbarieh-Zahalka est née à Jaffa en 1973 dans une famille musulmane. Après avoir obtenu une licence en Littérature arabe et un certificat d’enseignement de l’Université de Tel Aviv, elle travaille comme rédactrice pour le journal A-Sabar, l’édition en langue arabe du magazine Etgar issu du nouveau parti ouvrier Da’am. Après avoir rejoint le parti Da’am en 1996, elle mène un combat pour le droit au logement à Jaffa et milite dans le cadre d’un projet de promotion des droits de la femme. En 2000, elle fonde et dirige le Bureau d’aide aux sans-emplois de l’organisation Maan (“Ensemblee, en langue arabe) à Jérusalem-Est. Elle milite pour le changement social et organise des rencontres entre jeunes juifs et arabes. Très active dans le combat pour la parité, notamment au sein de la communauté arabe, elle joue un rôle actif dans la contestation sociale de l’été 2011. Depuis les élections législatives de 2003, elle préside la liste Da’am aux côtés de candidats juifs. Asma Agbarieh-Zahalka ne cache pas ses critiques à l‘égard de la société arabe, qu’elle estime trop conformiste, ni à l’égard de la communauté juive, à qui elle reproche d’être indifférente à la situation des Arabes en Israël et dans les territoires occupés. Elle œuvre pour un combat judéo-arabe reposant sur les intérêts communs des deux communautés dans les domaines socio-économiques, et soutient la solution de deux Etats. Mariée à l’homme de théâtre Moussa Zahalka, Asma Agbarieh-Zahalka est mère d’un enfant unique.