COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Gabriela Avigur-Rotem
écrivain

Biographie

Gabriela

Gabriela Avigur-Rotem est née à Buenos-Aires en Argentine en 1946. Elle émigre en Israël avec ses parents en 1950. Après des études de littérature anglaise et hébraïque, elle enseigne dans un lycée et dirige des ateliers d’écriture dans les universités de Haïfa et Ben Gourion. Puis, tout en étant éditrice aux presses universitaires de Haïfa, Gabriela Avigur-Rotem publie son premier recueil de poèmes en 1980 et son premier roman en 1992. Elle est lauréate de nombreux prix littéraires, dont Le prix Wiso en France en 2006 pour son roman Canicule et oiseaux fous. Évocation d’un parcours personnel, ce roman est le bilan amer et désabusé d’une vie collective dont les protagonistes sont les survivants de la Shoah, les immigrés des quatre coins du monde, les collectivistes du kibboutz et la jeunesse aux prises avec une identité éclatée et multiple. L’héroïne reconstitue son histoire personnelle et, à travers elle, c’est un demi-siècle de l’histoire d’Israël qui est retracé en filigrane. Gabriela Avigur-Rotem vit aujourd’hui retirée dans un village de Galilée et consacre sa vie à l’écriture. (Mise à jour: mars 2008)