COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Campus

Popeck
artiste

Biographie

Popeck, pseudonyme de Judka Herpstu, né le 18 mai 1936 à Paris de père roumain et de mère polonaise, est un acteur depuis 1966 (sous le pseudonyme de Jean Herbert) et, depuis 1978, humoriste français, de culture juive, créateur d'un personnage aux airs grognons et râleurs, vendeur de caleçons molletonnés, à l'accent yiddish et à l'humour juif ashkénaze, répétant volontiers On n'est pas des sauvages, tout de même ! Il est le doyen de l'humour français. Après avoir fait le cours Simon, Judka Herpstu crée le personnage de Popeck en 1978. Avant d'exhiber ses caleçons molletonnés sur les plus grandes scènes, il se produit dans de petits cabarets. Très vite, l'humoriste qui sommeillait dans l'enfant désintéressé par l'école et le jeune homme las de son métier de coursier fait surface et le public vient en masse assister à son spectacle au Café d'Edgar de Montparnasse. L'Olympia, le festival Juste pour rire de Montréal et le Palais des congrès, où il fait salle comble en 1992, lui ouvrent leurs portes. Le cinéma fait appel à lui dans Les Aventures de Rabbi Jacob qu'il tourne aux côtés de Louis de Funès. Il semble alors ne manquer à sa carrière qu'une apparition sur les planches. Lorsque Pierre Chesnot lui écrit une pièce sur mesure, Drôles d'oiseaux, le succès est immédiat. Popeck poursuit dans sa lancée et abandonne son célèbre accent pour jouer Harpagon. Il est plus récemment apparu dans Le Pianiste de Roman Polanski.

Popeck

De qui tu tiens ce don là ?, (Archipel, 2017)   Acheter

Le meilleur de l'humour juif, Dieu soit loué à un prix raisonnable, (Cherche Midi, 2011)   Acheter

On n'est pas des sauvages : sketches, Histoires et anecdotes, (Cherche Midi, 2000)   Acheter

Je veux bien qu'on rie, mais pas qu'on se moque, (Marabout, 1990)   Acheter

Popeck et Bernard Stéphane

Popeck raconte ..., Les meilleures histoires de l'humour juif, (Editions Mengès, 1978)   Acheter