COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

David Volach
cinéaste

Biographie

Né en 1970, David Volach a grandi à Jérusalem avec ses dix-neuf frères et soeurs, au sein de l'une des communautés les plus ultra-orthodoxes d'Israël. Au terme de ses études à la prestigieuse yeshiva talmudique de Ponevezh, il entame un processus de laïcisation qu'il décrira comme 'long et douloureux'. A 25 ans, il quitte la communauté religieuse où il a été élevé pour s'installer à Tel-Aviv et étudier le cinéma. Son premier film, intitulé 'My Father, My Lord', influencé par 'Le Décalogue I' de Kieslowski, se présente comme une variation autour de la foi et de l'héritage, à travers l'histoire d'un père très pieux nommé Abraham, qui espère transmettre sa foi à son fils. Apparemment autobiographique, ce film a reçu en 2007 le prix du Meilleur réalisateur au Festival international du film de Haîfa et le prix de la Meilleure oeuvre narrative au Festival du film de Tribeca.