COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Eli Amir
(écrivain)

Biographie

Eli

Eli Amir, écrivain, émigre avec sa famille en Israël en 1950. Il débute sa carrière comme coursier au bureau du Premier ministre, puis grimpe rapidement les échelons jusqu’à devenir conseiller aux Affaires arabes du Premier ministre d’alors, Shimon Peres. Spécialiste des problèmes sociaux des nouveaux immigrés, il est nommé Directeur général du ministère de l’Intégration. Il est aujourd'hui directeur général de la division des jeunes immigrants au sein de l'agence juive. Eli Amir est célèbre en Israël pour ses conférences, ses articles, ses programmes radiophoniques et télévisés et particulièrement pour son roman à caractère autobiographique, Bouc émissaire, qui peint les difficultés d’intégration d'un jeune juif irakien dans un camp israélien de transit, peu après la création de l’état d’Israël. Dans Yasmine, son premier roman traduit en français, s’entrelacent la politique et l’amour, les difficultés d’intégration des immigrants en Israël, les doutes et les impasses de la société palestinienne et, au-delà des conflits politiques, les passions des protagonistes de cette fresque romanesque. Il établit aussi le constat douloureux de la difficulté à combler le fossé entre deux peuples vivant sur la même terre. (Mise à jour: mars 2008)