COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Erri Luca-(De)
(écrivain)

Biographie

Erri

Erri de Luca est né à Naples en 1950. Dans les années 1970, il est dirigeant actif au sein du mouvement d'extrême-gauche Lotta Continua. Il devient ensuite ouvrier spécialisé chez Fiat, manutentionnaire à l'aéroport de Catane, chauffeur de camions, puis maçon, travaillant sur divers chantiers français, africains ou italiens. Bien qu'il n'ait cessé d'écrire depuis l'âge de 20 ans, sa première publication alors qu'il a près de 40 ans et continue de travailler dans le bâtiment. Pendant la guerre en ex Yougoslavie, il est chauffeur de convois humanitaires à destination de la population bosniaque. Il a appris de nombreuses langues en autodidacte, dont le yiddish et l'hébreu afin de traduire La Bible. Il collabore à de nombreux journaux (La Repubblica, Il Manifesto ...) et outre ses billets d'opinion, écrit des articles sur la montagne. Il est également un alpiniste émérite. Erri De Luca a reçu le prix France culture en 1994 pour Acide, arc-en-ciel, le Prix Laure Bataillon en 2002 pour Trois chevaux (remis conjointement à sa traductrice Danièle Valin), le prix Femina Étranger en 2002 pour son roman Montedidio ainsi que le  Prix européen de littérature en 2013 pour "Le tort du soldat" et la même année, le Prix Ulysse pour l'ensemble de son œuvre.