COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

André Markowicz
(Traducteur)

Biographie

André

Né en 1960 à Prague d’une mère russe et d’un père français d’origine polonaise, André Markowicz est élevé dans la tradition de l’intelligentsia russe du xixe siècle. Parlant russe à sa mère et français à son père, la traduction a toujours été chez lui spontanée et nécessaire, représentant cet entre-deux qui lui permet de vivre dans les deux cultures.C’est en 1990 que sa carrière de traducteur prend un tour déterminant avec la rencontre d’Hubert Nyssen,fondateur de la maison d’édition Actes Sud, qui lui fait confiance pour retraduire en dix ans l’intégrale de Dostoïevski. Il obtient pour cette colossale entreprise le prix Kaminsky en 1998, puis, en 2011, le prix de traduction Nelly Sachs pour Le soleil d’Alexandre, recueil de poèmes et textes d’Alexandre Pouchkine. Incontestablement, Markowicz souhaite se différencier des pratiques courantes de la traduction.(source cairn.info)