COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Justine Wojtyniak
metteur en scène

Biographie

Justine Wojtyniak est une metteuse en scène, née en Pologne en 1978. Elle forme dès l'âge de douze ans un laboratoire de théâtre, et poursuit dans sa lancée puis au lycée, avec "Le Cabaret Critique". Sa formation débute par cinq années à l’école de théâtre de l’Université Jagellon de Cracovie. En 2002 elle arrive à Paris, où elle obtient un DEA mention Théâtre et Arts du Spectacle à la Sorbonne. Boursière de Ministère de la Culture en Pologne et de l’Ambassade de France pendant 3 ans, le coeur de ses recherches ont pour thème la poétique du théâtre de l’errance intérieure. Sa rencontre avec Bogdan Renczynski, alors acteur du Cricot 2 de Tadeusz Kantor, en 2006 est un moment charnière. J. Wojtyniak devient son assistante et co-fonde avec lui l’Association et Compagnie Retour d’Ulysse, dans le sillage du style créateur du maître polonais. Cette collaboration de plusieurs années les emmène à donner des stages sur « l’expérience kantorienne », de transmettre et expérimenter les théories théâtrales de Tadeusz Kantor.