COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Ada Ackerman
chargée de recherche CNRS

Biographie

Ada Ackerman  a soutenu sa thèse d'histoire de l'art en 2010 sur les rapports entre l'oeuvre de Sergueï Eisenstein et l'art d'Honoré Daumier (thèse dirigée par Ségolène Le Men et Todd Porterfield). Elle a travaillé comme chargée de recherches pour le Centre Pompidou-Metz, pour l'exposition "1917" qui ouvrira le 26 mai 2012. Elle a publié une dizaine d'articles sur l'histoire de l'art et le cinéma dans des revues comme La Revue de l'art, Positif, CinémAction, La Revues d'Etudes Slaves, avec un intérêt particulier pour les rapports entre cinéma et arts plastiques et la culture russe et soviétique. Elle a codirigé deux ouvrages, L'Art contemporain à l'épreuve de ses mémoires (2007) et le catalogue de l'exposition Futur antérieur. L'avant-garde et le livre yiddish (2009, Musée d'Art et d'Histoire du judaïsme). Elle a enseigné l'histoire de l'art pendant cinq ans, à Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, puis à l'Ecole Normale Supérieure de Lyon.