COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Ami Flammer
Violoniste

Biographie

Ami Flammer est viloniste. Jeune prodige, il entre à 13 ans au Conservatoire, où il fut élève de Roland Charmy. Il y obtient en 1969 un 1er Prix de Violon. Admis en troisième cycle, il bénéficie de l'enseignement de Josef Gingold, Henryk Szeryng, Christian Ferras, Isaac Stern, Yehudi Menuhin... Dans les années soixante-dix, il est Violon Solo de l'Orchestre de Chambre de Versailles, avec lequel il joue en soliste un peu partout dans le monde. Membre du Quatuor Prat, puis Soliste invité permanent de l'Orchestre de Haute-Normandie, il joue en soliste, entre autres, avec Jean-Pierre Rampal, Pierre Amoyal, etc. Il reçoit en 1983 le Prix Georges Enesco du meilleur interprète contemporain (SACEM). À la même époque, il est membre du Collectif 2e2m et de l'ensemble l'Itinéraire. Parmi de nombreuses œuvres contemporaines, Ami Flammer a créé en France les Freeman Etudes de Cage, ainsi que Two 6, dont il est le dédicataire avec Martine Joste, le Quatuor Black Angels de George Crumb, etc. Il mène parallèlement une carrière de soliste (avec l'Orchestre Liszt de Budapest, le Nouvel Orchestre Philharmonique de Radio-France, les concerts Pasdeloup et Lamoureux, l'Orchestre Philharmonique de Moscou, l'Orchestre des Jeunes de la Méditerranée, et des orchestres régionaux français...) et se produit en musique de chambre dans différentes manifestations (Rencontres d'Arc et Senans, Cluny, Académie des Arcs, Floréal d'Épinal, etc.). Il joue souvent en duo avec Jean-Claude Pennetier, avec qui il a enregistré les œuvres de Franck, Debussy, Szymanovski, Enesco, Webern, Schönberg et Janacek. On le retrouve également aux côtés de Moshe Leiser et Gérard Barreaux (accordéon), avec qui il a enregistré deux albums de Chansons Yiddish (Ocora – Radio-France et Opus 111). Avec le même Gérard Barreaux et Frédéric Stochl à la contrebasse, il a constitué pendant de nombreuses années, un trio d’improvisation appelé la Symphonie déconcertante, auquel Arte a consacré le film Trois hommes et un trio. Pour Arte encore, il a servi de guide musical et été le principal interprète du film de Nicolas Klotz Chants de sable et d’étoiles sur la diaspora des musiques juives (prix Italia du meilleur documentaire). Ami Flammer est également compositeur. On lui doit la musique de films signés Marguerite Duras, Louis Malle, Benoît Jacquot, Agnès Varda. Ami Flammer a créé plusieurs spectacles : L’Orient de l’Occident (avec Michael Lonsdale) en novembre 2004 à la MC93, qui a tourné ensuite au Proche-Orient, en Israël, en Palestine et ailleurs ; en 2008, un spectacle sur Marguerite Duras avec Astrid Bas au Théâtre de la Colline. En 2009, il conçoit et réalise à la MC93 un spectacle sur la musique et le souvenir musical, Allegro ricordando, avec Michael Lonsdale (mise en scène Georges Lavaudant). En 2011, il met en scène lui-même pour la première fois une adaptation de Lobo Antunes avec François Marthouret. En 2012, il crée sur une idée originale et avec Charles Berling à Toulon le spectacle Gould-Menuhin, co-mis en scène par Christiane Cohendy : il y joue (comme acteur et comme violoniste) Yehudi Menuhin. Ce spectacle a tourné en France avant d’être donné à Paris au théâtre de l’Atelier en février et mars 2013, puis de nouveau à partir du mois de mars 2015 en France et à l’étranger.

Ami Flammer

Apprendre à vivre sous l'eau , Mémoires de violon , (Christian Bourgois , 2016)   Acheter

Mythers, Debussy, Franck, (Musisoft, 1999, )   Acheter

Debussy, sonate pour violon et piano , (Grave, 2002, )   Acheter

John Cage, oeuvres complètes , (Mode, 1995, )   Acheter

Yiddish Songs , (Ocora Radio France, 2011, )   Acheter

Ami Flammer ; Gilles Tordjman

Le violon , (Lattès ; Salabert, 1988)   Acheter