COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Philippe Clair
acteur et réalisateur

Biographie

Philippe

Philippe Clair, de son vrai nom Charles Bensoussan, est né à Ahfir au Maroc en 1930. Il s’établit à Paris au début des années 50 pour étudier la comédie au Conservatoire d’art dramatique de Paris, et débute sur les planches et à la télévision avant de monter ses propres spectacles, où il fait découvrir en France l’humour judéo-arabe. Ses sketches enregistrés dans les années 60 chez Barclay le font connaître du grand public : Israël embargoment immédiat, Surboumédienne, Voyons la paix d’un même oeil, et Rien Nasser de courir, qui se vend à plus d’un million d’exemplaires et se voit censuré par le gouvernement De Gaulle. En 1965, il réalise son premier film : Déclic et des claques, avec Annie Girardot, mésaventures comiques de jeunes pied-noirs à Paris. Pour Louis Skorecki, journaliste à Libération, ce film reste un “chef-d’oeuvre méconnu”, qui a inspiré La Vérité si je mens. “Entre Pagnol et Philippe Clair, il existe un point commun, un grand point” ajoute-t-il. Au cours des années 70, Clair devient l’un des spécialistes de la comédie populaire-nanar-franchouillarde, genre particulièrement prisé par le public, il révélera notamment Les Charlots et Aldo Maccione et reste le seul réalisateur français à avoir dirigé Jerry Lewis. Filmographie complète de Philippe Clair: http://www.imdb.com/name/nm0163227/