COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Campus

Simone Veil
Femme politique française, académicienne

Biographie

Simone
Simone Veil est née le 13 juillet 1927 à Nice dans une famille juive non pratiquante. Sous l’occupation elle fait transformer son nom d’origine Jacob grâce à de faux papiers mais se fait malgré tout arrêtée avec sa famille par la Gestapo en 1944. Elle est alors transférée dans différents camps dont Auschwitz et Bergen-Belsen. Elle et ses deux sœurs sont les seules survivantes. Après la guerre, Simone Veil entame des études de Droit et entre dans la Magistrature. En 1974, elle entre dans le gouvernement de Jacques Chirac sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing en tant que ministre de la Santé jusqu’en 1979. C’est à elle que l’on doit la loi sur l'interruption volontaire de grossesse (IVG), dépénalisant l’avortement. Votée en 1974, elle entre en vigueur en 1975. Simone Veil a fait face alors à de nombreuses menaces et intimidations mais ce combat lui a apporté une grande popularité. Son parcours politique continue au Parlement Européen dont elle occupe le poste de Présidente de 1979 à 1982. Elle sera par la suite ministre des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville dans le gouvernement d’Edouard Balladur en 1993 puis membre du Conseil Constitutionnel entre 1998 et 2007. Parallèlement, elle devient en 2002, présidente du Fonds des victimes de crimes contre l'humanité, mis en place auprès de la Cour pénale internationale de La Haye. En 2010, elle est élue membre de l'Académie française. Enfin, en dehors de la vie politique, Simone Veil a logntemps mené la Présidence de la Fondation pour la mémoire de la Shoah. Elle s'est éteinte le 30 juin 2017, à l'âge de 89 ans.  

Entretiens réalisés par Antoinette Fouque

Vivre l'Histoire , (Des femmes , 2004)   Acheter

Simone Veil

Mes combats , (Bayard , 2016)   Acheter

Discours de réception à l'Académie française et réponse de Jean d'Ormesson , (Robert Laffont , 2010)   Acheter

Elles sont 300 000 chaque année, (Points, 2009)   Acheter

Mémoire Demain: témoignages de déportés (DVD-ROM), (Hatier, 2009)   Acheter

Une vie, (LGF, 2009)   Acheter

Discours : 2002-2007, (Le Manuscrit, 2007)   Acheter

Les femmes dans l'Histoire, co-écrit avec Jean-Noël Jeanneney, Taslima Nasreen, Marek Halter, Leila Shahid., (Les rendez-vous de l'Histoire, Blois 2004 Editions Pleins feux., 2005)   Acheter

Le monde de Georges Sand: portraits photographiques, (avec Claude Malécot Patrimoine., 2004)   Acheter

Les hommes aussi s'en souviennent , Une loi pour l'Histoire , (Stock , 2004)   Acheter