COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

David Ossishkin
archéologue

Biographie

David Ussishkin est né et élevé à Jérusalem, il est le petit-fils du dirigeant sioniste Menahem Ussishkin. Il a étudié au lycée hébraïque Rehaviah de Jérusalem. Il a ensuite fait son service militaire dans la brigade Guivati. En 1962, il a fini le second degré en archéologie et l'histoire du peuple juif a l'Université Hébraïque de Jérusalem. Sa thèse de doctorat, achevée en 1966 a été consacrée au monuments neo-hittites, leur périodisation et style sous la direction du professeur Yigal Yadin.Depuis, et jusqu'en 2004, il a été professeur d'archéologie et d'art hittite à l'Université de Tel Aviv. Entre 1976-1978 a dirigé la cathedre d'archéologie et de civilisations de l'Ancien Orient et entre 1980-1984 a été le directeur de l'Institut d'archéologie de l'université. Entre 1977 - 2004 il a été aussi le rédacteur de "Tel Aviv", la revue de l'institut d'archéologie de l'université de Tel Aviv.Professeur émérite depuis 2005, Ussishkin a dirigé et co-dirigé d'importants chantiers de fouilles sur divers sites, en particulier à Lakish, où il a retrouvé en 1970 la rampe d'attaque de Sennachérib), à Megiddo et à Jezréel. Ses premiers travaux, comme jeune élève de Yigael Yadin, vers 1960, sont une étude du palais de Megiddo situé sous l'écurie. Sur ces travaux, voir La Bible dévoilée.