COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Benjamin Netanyahou
Premier ministre d'Israël

Biographie

Benjamin
Benjamin Netanyahou a d'abord suivi ses études aux Etats-Unis, au Massachussets Institute of Technology (MIT). En 1967, il rentre en Israël où il effectue son service militaire au sein d'un corps d'élite de l'armée. À la fin des années 1970 survient un événement qui va marquer un tournant dans son engagement politique : le raid d'Entebbe, durant lequel son frère Yonathan meurt au combat lors de la libération d'otages occidentaux.  Il est nommé à l'ambassade israélienne à Washington puis devient Ambassadeur d'Israël auprès des Nations Unies en 1984. En 1988 il est élu député du Likoud à la Knesset puis gravit successivement les échelons en devenant tour à tour ministre adjoint des Affaires étrangères (1988-1990), et conseiller spécial lors des négociations relatives à la Conférence de Madrid pour la paix. Les élections de 1996 le portent au poste de Premier ministre de l'Etat d'Israël : il devient le plus jeune chef de gouvernement de l'histoire du pays. Benjamin Netanyahou défend d'emblée une position basée sur la sécurité en échange de la paix. Opposé à l'origine aux accords d'Oslo, il finit par les considérer comme “un fait accompli” - sauf pour ce qui concerne les négociations sur le statut de Jérusalem. Opposé par ailleurs à la création d'un Etat palestinien, il est favorable à un statut d'autonomie étendu. Ces différentes positions marquent un tournant majeur par rapport à la politique menée par ses prédécesseurs. Battu aux élections de mai 1999, il démissionne de son mandat de président du Likoud mais revient en 2002 au poste de ministre des Affaires étrangères puis comme ministre des Finances dans le gouvernement d'Ariel Sharon jusqu'en 2005. En août 2007, il est réélu à la tête du Likoud avec 73% des voix. Binyamin Netanyahou entame le 1er avril 2009 un second mandat de Premier ministre, à la tête d’un gouvernement de coalition. (Mise à jour: décembre 2007)