COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Jacques Le-Rider
(directeur d'études)

Biographie

Jacques

Jacques Le Rider, fils de Georges Le Rider est un ancien élève de l'Ecole normale supérieure de la rue d'Ulm (1973-1977), agrégé d'allemand (1976), diplômé de sciences Po Paris (1977), docteur de Troisième cycle (1982), docteur d'État ès lettres (1989). Après avoir été assistant à l'Université Paris IV-Sorbonne (1977-1981), maître-assistant, puis maître de conférences à l'Université Paris XII-Val de Marne à Créteil (1981-1990), professeur à l'Université de Paris VIII à Saint-Denis (1990-1999), il est depuis 1999 directeur d'études à l'École pratique des hautes études (Paris), Section des Sciences historiques et philologiques, chaire intitulée "L'Europe et le monde germanique (époque moderne et contemporaine)". Il a été de 1983 (décembre) à 1986 (juillet) directeur de l'Institut Culturel franco-allemand de Tübingen ; en 1988 (janvier-juillet), College Visiting Professor à l'Université de Washington (Seattle) ; en 1993, élu membre junior de l'Institut universitaire de France ; au premier semestre 1993-94, professeur associé à l'Université de Graz ; de septembre 1994 à août 1996, conseiller culturel, scientifique et de coopération près l'Ambassade de France en Autriche, directeur de l'Institut français de Vienne ; chargé de cours à l’Institut Européen de l’Université de Genève au semestre d’été 2000 ; en 2000-2001, chercheur associé au Forschungskolleg Medien und kulturelle Kommunikation de l’Université de Cologne ; durant le semestre d'été 2004, professeur invité à l’Université de Mannheim ; en mars 2007 professeur invité à l’Université de Sao Paulo (École doctorale d’Histoire) ; au premier trimestre 2008, invité par la Fondation Alexander von Humboldt à l’Université de Cologne.Il a reçu en 1983 le Prix Strasbourg de la Fondation F.v.S. (Hambourg-Strasbourg) pour son ouvrage Le Cas Otto Weininger ; en 1986 la Médaille Hölderlin de la Ville de Tübingen ; en 1990 le prix Gegner de l'Académie des sciences morales et politiques pour son livre Modernité viennoise et crises de l'identité ; en 2000, le prix Gay-Lussac – Humboldt, prix scientifique franco-allemand de la Fondation Alexander von Humboldt; en 2006 le prix Gabriel Monod (médaille) décerné par l’Académie des sciences morales et politiques, pour son ouvrage Malwida von Meysenbug. Une Européenne du XIXe siècle.