Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Campus

Généalogie d'une récupération

Nietzsche et la race, de Marc de Launay (Ed. du Seuil) (4 min)

Jonathan Aleksandrowicz - journaliste
  • Nietzsche nazifié

    Le rôle de la soeur (2min)

  • Du "surhomme" à l'aryen

    Généalogie d'une récupération (2min)

Les documents (3)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Jonathan Aleksandrowicz - journaliste

Jonathan Aleksandrowicz est né à Paris en 1980. D'abord comédien, il est journaliste et mène des recherches sur les philosophies du pardon après le Crime contre l'Humanité.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

L'organisateur
Commentaire ( 1 )

L'anti-judaïsme de Nietzsche transparaît de son œuvre.

15 mai 2020, 08h41, Raphael Kaufmann

La lecture de ces œuvres même les plus tardives m'ont conduit à remettre en cause l'a priori plutôt positif que j'avais élaboré à l'égard de Nietzsche en écoutant plusieurs penseurs contemporains. Il s'avère que si on le lit attentivement, le personnage ayant clairement condamné l'antisémitisme de son entourage, la philosophie de Nietzsche entend renouer avec des valeurs grecques pré-chrétiennes opposées à la pensée d'Israël. Nietzsche ne connaît la civilisation juive qu'à travers le prisme déformant chrétien et attribue à la première les traits du christianisme. Il déclare certes vouer de l'admiration pour l'Israel biblique dans lequel il perçoit une nation fière qui revendique son autonomie mais sa dichotomie bon/mauvais, son dédain pour l'engagement et le sens de la responsabilité dans le temps, son dégoût pour la promesse, sont aux antipodes du judaïsme biblique et talmudique.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *
Généalogie d'une récupération

Nietzsche et la race, de Marc de Launay (Ed. du Seuil)

12 mars 2020
(4 min)
  • 1/2
    Nietzsche nazifié
    (2min)

    Le rôle de la soeur

  • 2/2
    Du "surhomme" à l'aryen
    (2min)

    Généalogie d'une récupération

Dialoguer

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question
L'organisateur
Les documents
n°1 - Citation
Nietzche (1844-1900) et la Foi chrétienne
"Dieu est mort"
Le "Dieu est mort"de Nietzsche ne doit pas être pris au sens littéral. Nietzsche signifie plutôt que Dieu n’est plus la source fondamentale des codes moraux ou téléologiques... Lire la suite
n°2 - Citation
La crise de la culture
La tradition et l’âge moderne
Hannah Arendt écrit La crise de la culture en 1954. Elle tente, à travers cet essai d’interprétation, de nous aider à savoir comment penser en notre siècle. Voici quelques ... Lire la suite
n°3 - Citation
Invention de la modernité
Nietzsche et la défense du corps
Contre plus de deux millénaires durant lesquels les traditions philosophiques ont voulu faire prévaloir l’âme sur le corps, Nietzsche (1944-1900) en appelle au corps tout-puis... Lire la suite
Le Conférencier
J
Jonathan Aleksandrowicz - journaliste
Jonathan Aleksandrowicz est né à Paris en 1980. D'abord comédien, il est journaliste et mène . . . Voir la bio complète

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

1 Commentaires
L'anti-judaïsme de Nietzsche transparaît de son œuvre.
le 15/05/2020, 08:41
La lecture de ces œuvres même les plus tardives m'ont conduit à remettre en cause l'a priori plutôt positif que j'avais élaboré à l'égard de Nietzsche en écoutant plusieurs penseurs contemporains. Il s'avère que si on le lit attentivement, le personnage ayant clairement condamné l'antisémitisme de son entourage, la philosophie de Nietzsche entend renouer avec des valeurs grecques pré-chrétiennes opposées à la pensée d'Israël. Nietzsche ne connaît la civilisation juive qu'à travers le prisme déformant chrétien et attribue à la première les traits du christianisme. Il déclare certes vouer de l'admiration pour l'Israel biblique dans lequel il perçoit une nation fière qui revendique son autonomie mais sa dichotomie bon/mauvais, son dédain pour l'engagement et le sens de la responsabilité dans le temps, son dégoût pour la promesse, sont aux antipodes du judaïsme biblique et talmudique.