Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Procès Merah

La Cour n'est pas allée au bout de sa logique (16 min)

Ariel Goldmann - président du FSJU-AUJF et FJF, Ruben Honigmann - journaliste
  • "La Cour n'est pas allé jusqu'au bout"

    La peur d'un procès du procès (6min)

  • Un procès pénible

    La violence des avocats de la défense (5min)

  • "A. Merah n'a aucun regret"

    Qu’attendre d’un recours en appel? (5min)

Les documents (3)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Ariel Goldmann - président du FSJU-AUJF et FJF

Ariel Goldmann est président du Fonds Social Juif Unifié - Appel Unifié Juif de France et de la Fondation du Judaïsme Français. Il est né en 1963 à Bordeaux. Son père, Alain Goldmann a été grand rabbin de Paris de 1980 à 1995. Il est avocat au Barreau de Paris depuis 1989 et a crée un cabinet spécialisé en contentieux commercial et pénal financier. Il a notamment été avocat dans le dossier Merah. De 2007 à 2014 il a été vice-président du CRIF et il est porte-parole du SPCJ depuis 2003.   

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est responsable éditorial d'Akadem.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 6 novembre 2017
Commentaire ( 1 )

Civilisés vs barbares

10 novembre 2017, 14h52, Robert

Quand la civilisation juge un barbare, elle le fait de façon civilisée. C'est normal, mais c'est là que réside notre faiblesse. Une peine de 20 ans dont 14 ans de sureté dont 5 déjà purgés, soit 9 ans maximum - est donnée à quelqu'un qui a sans doute aidé à prononcer une peine de mort pour les victimes de son frère (qu'il soit violé tous les jours par 70 diablotins). La première sanction pour les terroristes devrait être de ne pas restituer le corps et ne pas autoriser de funérailles. Comment va-t-on pouvoir lutter contre ces ordures (celles qui sont vivantes) quand leur lâcheté les pousse à profiter de notre système démocratique — avec la complicité de leur défense qui s'est déshonorée sur cette affaire. ? Cette question se pose au moment où des déchets de la même espèce prétendent revenir en France et bénéficier de la solidarité de la nation (nous !) après un séjour touristique chez daesh qui ne se termine pas comme ils l'espéraient. Comme citoyens ordinaires nous ne pouvons que noter la faiblesse (suspecte) des institutions judiciaires face à l'islamisme mais si un seul centime de nos contributions sociales ou fiscales est consacré par la République à cette fange islamiste sur le retour, j'espère que nous serons nombreux à dénoncer le scandale et refuser de payer notre part. À tous ceux qui se complaisent dans la soumission nous apprendrons que le temps des dhimmis est révolu, avec celui de la djizia.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

La Cour n'est pas allée au bout de sa logique

16 min

Ariel Goldmann - président du FSJU-AUJF et FJF, Ruben Honigmann - journaliste

Commentaire ( 1 )

Civilisés vs barbares

10 novembre 2017, 14h52, Robert

Quand la civilisation juge un barbare, elle le fait de façon civilisée. C'est normal, mais c'est là que réside notre faiblesse. Une peine de 20 ans dont 14 ans de sureté dont 5 déjà purgés, soit 9 ans maximum - est donnée à quelqu'un qui a sans doute aidé à prononcer une peine de mort pour les victimes de son frère (qu'il soit violé tous les jours par 70 diablotins). La première sanction pour les terroristes devrait être de ne pas restituer le corps et ne pas autoriser de funérailles. Comment va-t-on pouvoir lutter contre ces ordures (celles qui sont vivantes) quand leur lâcheté les pousse à profiter de notre système démocratique — avec la complicité de leur défense qui s'est déshonorée sur cette affaire. ? Cette question se pose au moment où des déchets de la même espèce prétendent revenir en France et bénéficier de la solidarité de la nation (nous !) après un séjour touristique chez daesh qui ne se termine pas comme ils l'espéraient. Comme citoyens ordinaires nous ne pouvons que noter la faiblesse (suspecte) des institutions judiciaires face à l'islamisme mais si un seul centime de nos contributions sociales ou fiscales est consacré par la République à cette fange islamiste sur le retour, j'espère que nous serons nombreux à dénoncer le scandale et refuser de payer notre part. À tous ceux qui se complaisent dans la soumission nous apprendrons que le temps des dhimmis est révolu, avec celui de la djizia.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • "La Cour n'est pas allé jusqu'au bout"

    La peur d'un procès du procès (6min)

  • Un procès pénible

    La violence des avocats de la défense (5min)

  • "A. Merah n'a aucun regret"

    Qu’attendre d’un recours en appel? (5min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 6 novembre 2017
Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Ariel Goldmann - président du FSJU-AUJF et FJF

Ariel Goldmann est président du Fonds Social Juif Unifié - Appel Unifié Juif de France et de la Fondation du Judaïsme Français. Il est né en 1963 à Bordeaux. Son père, Alain Goldmann a été grand rabbin de Paris de 1980 à 1995. Il est avocat au Barreau de Paris depuis 1989 et a crée un cabinet spécialisé en contentieux commercial et pénal financier. Il a notamment été avocat dans le dossier Merah. De 2007 à 2014 il a été vice-président du CRIF et il est porte-parole du SPCJ depuis 2003.   

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est responsable éditorial d'Akadem.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers