Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Le bouc envoyé à Azazel - n° 29

A'harei mot: le cadeau fait au diable (28 min)

Shimon Mercer-Wood - Porte parole de l'ambassade d'Israel
  • Un pot-de-vin au diable?

    Envoyer le bouc émissaire à Azazel (11min)

  • Yin-yan midrachique

    Faire le tri dans le monde (11min)

  • Les deux domaines de Dieu

    Le mal ne s'annihile pas (6min)

Les documents (2)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Shimon Mercer-Wood - Porte parole de l'ambassade d'Israel

Shimon Mercer-Wood est né en 1982. Entré dans la carrière diplomatique en 2008, il est le porte-parole de l'ambassade d'Israël en France. Il prépare une thèse en philosophie analytique sur les fichiers mentaux.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences du conférencier
Pour en savoir plus
L'organisateur
Commentaires ( 5 )

Le mal n'est pas "normal"

26 avril 2019, 19h13, Yael BS

Merci pour votre commentaire éclairant ! Néanmoins, dans sa dernière partie, la démonstration peut se contenter de constater que le mal existe et est bien là, sans pour autant décréter que cela soit justifiable, "normal" et "nécessaire". Un monde dans lequel la Shoa par exemple est "normale" et "nécessaire est insupportable à mes oreilles ; En revanche, pour faire face à la constatation factuelle de l'existence du mal - potentiel ou réalisé, là je suis d'accord avec votre conclusion. Shabbat shalom.

Merci

28 avril 2019, 09h22, rakotobe

Commentaire structuré et claire, point de vue très intéressant sur le bien et le mal.

Utopie

28 avril 2019, 10h36, juliaan van acker

Un très grand merci pour cet exposé d'une grande sagesse ! Faire la distinction entre le bien et le mal, accepter la réalité du mal nous protège contre les utopies. L'importance de cette lecture pour la politique est évident.

Le mal, détecté et identifié, renvoie au bien

28 avril 2019, 22h10, B. Vaisbrot

Merci beaucoup pour avoir éclairci la problématique. Comment ne pas penser à Yeshaya 45, 7 : "Celui qui forme la lumière et crée l'obscurité, réalise la plénitude et crée le mal, c'est Moi l'Éternel qui réalise tout cela". Ce verset, légèrement modifié, est celui qui commence la 3ème partie de toutes les Sha'harioth de l'année. Déjà au moment de la nuit de Cristal, on pouvait avoir identifié que le nazisme apportait la catastrophe à l'humanité. Toute douleur corporelle révèle un dysfonctionnement, parfois physiologique, parfois psycho-somatique. Par ailleurs, le bouc dit "émissaire" est conduit dans le désert par un'ish "ithi, un homme de circonstance, non désigné à l'avance, qui n'a pas l'investissement d'un Grand-prêtre. L'erreur est le fait d'un simple mortel, la rédemption est l'apanage d'un homme bienveillant et instruit. Bravo d'agir écarté le piège du sabbatianisme.

Mais rendre la lumière suppose d’ombre une morne moitié

2 mai 2020, 14h27, Sylvaine L

Cher Monsieur, merci pour votre commentaire sur la responsabilité éthique et morale de l'homme, qui l'amène à distinguer entre bien et mal, distinction qui n'est pas "naturelle". Cela m'a rappelé un très beau vers de Paul Valéry dans le cimetière marin ; poème dans lequel il écrit aussi "midi le juste", quand les ombres épousent presque leur source. Merci beaucoup, Shabbat Shalom.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

A'harei mot: le cadeau fait au diable

28 min

Shimon Mercer-Wood - Porte parole de l'ambassade d'Israel

Commentaires ( 5 )

Le mal n'est pas "normal"

26 avril 2019, 19h13, Yael BS

Merci pour votre commentaire éclairant ! Néanmoins, dans sa dernière partie, la démonstration peut se contenter de constater que le mal existe et est bien là, sans pour autant décréter que cela soit justifiable, "normal" et "nécessaire". Un monde dans lequel la Shoa par exemple est "normale" et "nécessaire est insupportable à mes oreilles ; En revanche, pour faire face à la constatation factuelle de l'existence du mal - potentiel ou réalisé, là je suis d'accord avec votre conclusion. Shabbat shalom.

Merci

28 avril 2019, 09h22, rakotobe

Commentaire structuré et claire, point de vue très intéressant sur le bien et le mal.

Utopie

28 avril 2019, 10h36, juliaan van acker

Un très grand merci pour cet exposé d'une grande sagesse ! Faire la distinction entre le bien et le mal, accepter la réalité du mal nous protège contre les utopies. L'importance de cette lecture pour la politique est évident.

Le mal, détecté et identifié, renvoie au bien

28 avril 2019, 22h10, B. Vaisbrot

Merci beaucoup pour avoir éclairci la problématique. Comment ne pas penser à Yeshaya 45, 7 : "Celui qui forme la lumière et crée l'obscurité, réalise la plénitude et crée le mal, c'est Moi l'Éternel qui réalise tout cela". Ce verset, légèrement modifié, est celui qui commence la 3ème partie de toutes les Sha'harioth de l'année. Déjà au moment de la nuit de Cristal, on pouvait avoir identifié que le nazisme apportait la catastrophe à l'humanité. Toute douleur corporelle révèle un dysfonctionnement, parfois physiologique, parfois psycho-somatique. Par ailleurs, le bouc dit "émissaire" est conduit dans le désert par un'ish "ithi, un homme de circonstance, non désigné à l'avance, qui n'a pas l'investissement d'un Grand-prêtre. L'erreur est le fait d'un simple mortel, la rédemption est l'apanage d'un homme bienveillant et instruit. Bravo d'agir écarté le piège du sabbatianisme.

Mais rendre la lumière suppose d’ombre une morne moitié

2 mai 2020, 14h27, Sylvaine L

Cher Monsieur, merci pour votre commentaire sur la responsabilité éthique et morale de l'homme, qui l'amène à distinguer entre bien et mal, distinction qui n'est pas "naturelle". Cela m'a rappelé un très beau vers de Paul Valéry dans le cimetière marin ; poème dans lequel il écrit aussi "midi le juste", quand les ombres épousent presque leur source. Merci beaucoup, Shabbat Shalom.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Un pot-de-vin au diable?

    Envoyer le bouc émissaire à Azazel (11min)

  • Yin-yan midrachique

    Faire le tri dans le monde (11min)

  • Les deux domaines de Dieu

    Le mal ne s'annihile pas (6min)

L'organisateur

Le Conférencier
Biographie du conférencier

Shimon Mercer-Wood - Porte parole de l'ambassade d'Israel

Shimon Mercer-Wood est né en 1982. Entré dans la carrière diplomatique en 2008, il est le porte-parole de l'ambassade d'Israël en France. Il prépare une thèse en philosophie analytique sur les fichiers mentaux.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence du conférencier