Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Une minute pour conclure

"Je suis un survivant" (52 min)

Ivan Levaï - journaliste, Antoine Mercier - Journaliste
  • Maman Lili

    Sur les traces de ma famille (16min)

  • La vie d'un enfant caché

    Se découvrir juif (10min)

  • L'amour de la radio

    Les joies de la seconde chance (9min)

  • Israël, Mon amour

    Le procès Eichmann (9min)

  • Le mot de la fin

    "Je vais mourir mais Israël sera toujours là!" (8min)

Les documents (7)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Ivan Levaï - journaliste

Ivan Levaï est né le 18 mars 1937 à Budapest (Hongrie). Il est un journaliste de presse écrite, de radio et de télévision. Alors qu'il n'est encore qu'un enfant, Iván Lévai et sa mère quittent la Hongrie pour se réfugier en France1. Le petit Ivan est scolarisé à Paris au début de la Seconde Guerre mondiale. Après la mort de maladie à Paris de sa mère2, Ivan est confié à l'OSE (Œuvre de secours aux enfants) qui le cache à la campagne pour le mettre à l'abri des persécutions antisémites du régime de Vichy. Il reçoit une instruction religieuse protestante, puis catholique. Après la guerre, à la fin de ses études, il devient instituteur, puis professeur de lettres. Il enseigne à l'école du dimanche (le catéchisme pour les enfants protestants). Passionné par l'information, il rejoint l'association Presse Information Jeunesse, l'Apij, qui lui fait rencontrer des journalistes Henri Poumerol (Radio Ortf), Albert du Roy (L'Express), Christian Génicot RMC, Claude Gambiez (Le Figaro), Yves Agnès (Le Monde), Jacques Bouzerand (L'Aurore)... Il se lance alors lui-même dans le journalisme. Il entre au Service de la jeunesse de l'ORTF et anime, en 1963 et 1964, une émission sur France Inter en compagnie de José Artur, Claude Dupont et Michel Godard : Les ardugos. Pendant ce temps, il participe aussi à la création de la deuxième chaîne de télévision avec l'émission Main dans la main. Toujours à l'ORTF, il est chargé, au sein du Service de la Recherche dirigé par Pierre Schaeffer, d'une émission de trois mois sur les premières associations de téléspectateurs. En 1966, Ivan Levaï rejoint l'équipe de Françoise Giroud à L'Express où il devient auprès de Danièle Granet, responsable de la rubrique « Éducation-jeunesse ». En 1968, Michel Péricard et Jean-Émile Jeannesson le chargent d'un magazine quotidien pour les jeunes, Contact, destiné aux téléspectateurs de la première chaîne de télévision. Il a été entre autres directeur de la rédaction d'Europe 1 et Président de la Chaîne parlementaire de l'Assemblée nationale. Il a été directeur de la publication du magazine Tribune Juive. Il a été aussi en charge de la revue de presse du week-end sur France Inter. Il a publié plusieurs ouvrages dont Israël, mon amour (Seuil, 2006). 

Antoine Mercier - Journaliste

Antoine Mercier, ancien journaliste à la rédaction de France Culture et présentateur du journal de 12h30, mène régulièrement des séries d'entretiens autour de la crise et de l'actualité avec des intellectuels.

Bibliographies des conférenciers

Antoine Mercier

Un train parmi tant d'autres: 17 juillet 1942, (Le Cherche Midi , 0)   Acheter

Regards sur la crise, (Editions Hermann, 0)   Acheter

Antoine Mercier, Vincent de Gaulejac

Manifeste pour sortir du mal-être au travail, (Desclée de Brouwer, 0)   Acheter

Ivan Levaï

Une minute pour conclure, (Cherche Midi, 2016)   Acheter

Israël, mon amour, (Seuil, 2006)   Acheter

Vous devriez mettre une cravate bleue, (Michel Lafon, 2002)   Acheter

La république des mots, (Michel Lafon, 2001)   Acheter

Casse-croute electoral, (Gallimard, 1973)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
Bibliographie sur le sujet

Pierre Haski

Israël, (Milan, 1997)   Acheter

Ivan Levaï

Israël, mon amour, (Seuil, 2006)   Acheter

Ivan Levaï

Une minute pour conclure, (Cherche Midi, 2016)   Acheter

Sur la toile
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 6 février 2017
Commentaires ( 18 )

MERCI MR LEVAI

9 février 2017, 13h30, SFEZ SALOMON

Monsieur LEVAI. j'ai pour mauvaise habitude de ne jamais ecouter une interview entierement du debut a la fin mais la je peut dire que je ne regrette pas un instant et comme vous le souhaitiez je vous souhaite de vivre encore 2500 jours heureux aupres des votre et pour le bien de l'humanité. Et surtout pour vos positions qui en tant que JUIF m'ont ému au plus profond de moi encore une fois merci.

Un régal comme toujours

9 février 2017, 23h57, raissa

Bonjour Ivan, Pareil à vous-même, je me suis régalée à vous écouter à nouveau la même malice, le même optimisme, et cette insatiable curiosité qui vous colle à la peau Ca fait du bien, tellement du bien !

Ivan levai

11 février 2017, 01h00, Serge

Bonjour Ivan, Vous m'avez fait aimé la presse, j'ai apprécié votre interview. J'apprécie votre engagement dans la communauté juive, conte l'extrême droite.

Sagesse

11 février 2017, 16h46, Calice

Mon mari et moi, nous regrettons beaucoup de ne plus entendre votre voix dans la chronique du "week-end ". L'âge ? Que vient-il faire là ? Sinon nous apporter cette sagesse dont nous sommes tellement privés. Oui votre sagesse nous manque beaucoup. Continuez de la partager, s'il vous plaît.

Merci

14 février 2017, 15h06, Robert

J'ai adoré l'ensemble, évidemment. Mais surtout la conclusion ! S'il y a une justice, TOUS vos voeux seront exhaussés, Monsieur Levai.

■ La propagande comme produit de la société technicienne

15 février 2017, 13h27, Marielle

Je suis toujours surprise de voir qu'en France peu de gens n'échappe à la propagande. Les médias officiels ne se gênant pas de propager des mensonges sur Israël et pour tout ce qui n'est pas politiquement correct - aujourd'hui Poutine et Trump - et demain ?

Ivan Levai

15 février 2017, 18h19, Giam

Ivan Levai ! Un grand homme qui a suscité beaucoup d'admiration, pour ses analyses et son optimisme... Bravo Ivan Levai !

Destins parallèles quant à notre enfance

15 février 2017, 19h28, Gilbert Schwarcz

D'origine hongroise comme vous, je suis né à Paris en 1936 et échappant à la rafle du vel div le 16 juillet À 1942 j'ai été enfant caché... Sans etre bâtisé... J'ai eu le plaisir de rencontrer Anne Sinclair à Moscou en automne 1991 avant qu'elle aille faire le dernier interview à Gorbachev au Kremlin... Votre parcours est un exemple pour tous ! Respect Monsieur Levaï.

Message d'Adrienne Taillet

15 février 2017, 22h11, Adrienne Taillet

Ivan Levai un brillant journaliste dont les reportages nous ont toujours passionnés.

Destin

16 février 2017, 08h21, gilbert Farache

Non monsieur Levaï, le destin des Juifs n'est pas de perpetuer l'Exil dans les pays qui TOUS les ont persecutés. Leur destin, c'est de se rassembler à Sion, pour enfin, vivre libres d'accomplir leur mission civilisatrice que leur a confié l'Eternel. Amen.

MERCI

16 février 2017, 10h33, Prof Bernard Belhassen

Merci Yvan LEVAI pour ces moments emouvants passes ensemble lors de votre interview et merci pour votre conclusion au sujet d'Israel. Prof Bernard Belhassen, Ramat Hasharon, Israel.

Merci

18 février 2017, 16h00, Haddad carole

Je ne suis pas quelqu'un qui prend le temps de lire la presse ni d'écouter la radio mais j'ai eu le plaisir de vous écouter jusqu'à la fin et je peux simplement vous dire merci.

Ivan Levaï, quel homme !

17 mars 2017, 03h10, madeleine

Beaucoup de dignité, de pudeur, de noblesse chez Ivan Levaï. Une véritable et authentique émotion devant cet homme qui ne porte pas de masque et se montre tel qu'il est, en toute humilité. Ivan Levaï je vous souhaite une longue route ensoleillée et pleine de joies, de bonheur et de sérénité. Soyez heureux et en bonne santé, vous le méritez !

Quelle belle leçon

17 mars 2017, 05h54, Issacovitch

Merci Monsieur Ivan LEVAÏ, C'est pas un formidable hasard, étant un incapable absolu dans la "manip" des boutons de l'internet, que j'ai cette nuit "capté" votre interview. Bravo ! Vladimir Issacovitch, liseur de presse (né en 1934, 40-45 passés à Saint-Etienne, inscrit sur le passeport Nansen de mes parents. Comme vous dite, tous nous avons plus d'une histoire... ).

Jean Hildesheim

18 mai 2017, 08h58, Jean Hildesheim

Nous tous, qui sommes nes ou avons passe une partie de notre prime enfance, caches pendant la guerre en France, avons quelque chose de Mr Levai en nous. Sauf que lui l'exprime magnifiquement. Merci, non seulement pour votre temoignage mais aussi pour la passion avec lequel vous l'exprimez.

Merci

23 février 2018, 19h52, claude jacq

Maintenant que je sais qu'un vrai juif peut ne pas être circoncis, je me sens vraiment juif... Merci Yvan Levai.

Ivan Levai

11 août 2018, 23h47, Weinheber

Ivan Levaî, un brillant journaliste.

Super Ivan levai

14 décembre 2018, 20h43, Myrhi

Rien à dire... J'ai passé un bon moment à l'écouter raconter sa vie. Merci Antoine Mercier.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

"Je suis un survivant"

52 min

Ivan Levaï - journaliste, Antoine Mercier - Journaliste

Commentaires ( 18 )

MERCI MR LEVAI

9 février 2017, 13h30, SFEZ SALOMON

Monsieur LEVAI. j'ai pour mauvaise habitude de ne jamais ecouter une interview entierement du debut a la fin mais la je peut dire que je ne regrette pas un instant et comme vous le souhaitiez je vous souhaite de vivre encore 2500 jours heureux aupres des votre et pour le bien de l'humanité. Et surtout pour vos positions qui en tant que JUIF m'ont ému au plus profond de moi encore une fois merci.

Un régal comme toujours

9 février 2017, 23h57, raissa

Bonjour Ivan, Pareil à vous-même, je me suis régalée à vous écouter à nouveau la même malice, le même optimisme, et cette insatiable curiosité qui vous colle à la peau Ca fait du bien, tellement du bien !

Ivan levai

11 février 2017, 01h00, Serge

Bonjour Ivan, Vous m'avez fait aimé la presse, j'ai apprécié votre interview. J'apprécie votre engagement dans la communauté juive, conte l'extrême droite.

Sagesse

11 février 2017, 16h46, Calice

Mon mari et moi, nous regrettons beaucoup de ne plus entendre votre voix dans la chronique du "week-end ". L'âge ? Que vient-il faire là ? Sinon nous apporter cette sagesse dont nous sommes tellement privés. Oui votre sagesse nous manque beaucoup. Continuez de la partager, s'il vous plaît.

Merci

14 février 2017, 15h06, Robert

J'ai adoré l'ensemble, évidemment. Mais surtout la conclusion ! S'il y a une justice, TOUS vos voeux seront exhaussés, Monsieur Levai.

■ La propagande comme produit de la société technicienne

15 février 2017, 13h27, Marielle

Je suis toujours surprise de voir qu'en France peu de gens n'échappe à la propagande. Les médias officiels ne se gênant pas de propager des mensonges sur Israël et pour tout ce qui n'est pas politiquement correct - aujourd'hui Poutine et Trump - et demain ?

Ivan Levai

15 février 2017, 18h19, Giam

Ivan Levai ! Un grand homme qui a suscité beaucoup d'admiration, pour ses analyses et son optimisme... Bravo Ivan Levai !

Destins parallèles quant à notre enfance

15 février 2017, 19h28, Gilbert Schwarcz

D'origine hongroise comme vous, je suis né à Paris en 1936 et échappant à la rafle du vel div le 16 juillet À 1942 j'ai été enfant caché... Sans etre bâtisé... J'ai eu le plaisir de rencontrer Anne Sinclair à Moscou en automne 1991 avant qu'elle aille faire le dernier interview à Gorbachev au Kremlin... Votre parcours est un exemple pour tous ! Respect Monsieur Levaï.

Message d'Adrienne Taillet

15 février 2017, 22h11, Adrienne Taillet

Ivan Levai un brillant journaliste dont les reportages nous ont toujours passionnés.

Destin

16 février 2017, 08h21, gilbert Farache

Non monsieur Levaï, le destin des Juifs n'est pas de perpetuer l'Exil dans les pays qui TOUS les ont persecutés. Leur destin, c'est de se rassembler à Sion, pour enfin, vivre libres d'accomplir leur mission civilisatrice que leur a confié l'Eternel. Amen.

MERCI

16 février 2017, 10h33, Prof Bernard Belhassen

Merci Yvan LEVAI pour ces moments emouvants passes ensemble lors de votre interview et merci pour votre conclusion au sujet d'Israel. Prof Bernard Belhassen, Ramat Hasharon, Israel.

Merci

18 février 2017, 16h00, Haddad carole

Je ne suis pas quelqu'un qui prend le temps de lire la presse ni d'écouter la radio mais j'ai eu le plaisir de vous écouter jusqu'à la fin et je peux simplement vous dire merci.

Ivan Levaï, quel homme !

17 mars 2017, 03h10, madeleine

Beaucoup de dignité, de pudeur, de noblesse chez Ivan Levaï. Une véritable et authentique émotion devant cet homme qui ne porte pas de masque et se montre tel qu'il est, en toute humilité. Ivan Levaï je vous souhaite une longue route ensoleillée et pleine de joies, de bonheur et de sérénité. Soyez heureux et en bonne santé, vous le méritez !

Quelle belle leçon

17 mars 2017, 05h54, Issacovitch

Merci Monsieur Ivan LEVAÏ, C'est pas un formidable hasard, étant un incapable absolu dans la "manip" des boutons de l'internet, que j'ai cette nuit "capté" votre interview. Bravo ! Vladimir Issacovitch, liseur de presse (né en 1934, 40-45 passés à Saint-Etienne, inscrit sur le passeport Nansen de mes parents. Comme vous dite, tous nous avons plus d'une histoire... ).

Jean Hildesheim

18 mai 2017, 08h58, Jean Hildesheim

Nous tous, qui sommes nes ou avons passe une partie de notre prime enfance, caches pendant la guerre en France, avons quelque chose de Mr Levai en nous. Sauf que lui l'exprime magnifiquement. Merci, non seulement pour votre temoignage mais aussi pour la passion avec lequel vous l'exprimez.

Merci

23 février 2018, 19h52, claude jacq

Maintenant que je sais qu'un vrai juif peut ne pas être circoncis, je me sens vraiment juif... Merci Yvan Levai.

Ivan Levai

11 août 2018, 23h47, Weinheber

Ivan Levaî, un brillant journaliste.

Super Ivan levai

14 décembre 2018, 20h43, Myrhi

Rien à dire... J'ai passé un bon moment à l'écouter raconter sa vie. Merci Antoine Mercier.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Maman Lili

    Sur les traces de ma famille (16min)

  • La vie d'un enfant caché

    Se découvrir juif (10min)

  • L'amour de la radio

    Les joies de la seconde chance (9min)

  • Israël, Mon amour

    Le procès Eichmann (9min)

  • Le mot de la fin

    "Je vais mourir mais Israël sera toujours là!" (8min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 6 février 2017
Les documents
Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Ivan Levaï - journaliste

Ivan Levaï est né le 18 mars 1937 à Budapest (Hongrie). Il est un journaliste de presse écrite, de radio et de télévision. Alors qu'il n'est encore qu'un enfant, Iván Lévai et sa mère quittent la Hongrie pour se réfugier en France1. Le petit Ivan est scolarisé à Paris au début de la Seconde Guerre mondiale. Après la mort de maladie à Paris de sa mère2, Ivan est confié à l'OSE (Œuvre de secours aux enfants) qui le cache à la campagne pour le mettre à l'abri des persécutions antisémites du régime de Vichy. Il reçoit une instruction religieuse protestante, puis catholique. Après la guerre, à la fin de ses études, il devient instituteur, puis professeur de lettres. Il enseigne à l'école du dimanche (le catéchisme pour les enfants protestants). Passionné par l'information, il rejoint l'association Presse Information Jeunesse, l'Apij, qui lui fait rencontrer des journalistes Henri Poumerol (Radio Ortf), Albert du Roy (L'Express), Christian Génicot RMC, Claude Gambiez (Le Figaro), Yves Agnès (Le Monde), Jacques Bouzerand (L'Aurore)... Il se lance alors lui-même dans le journalisme. Il entre au Service de la jeunesse de l'ORTF et anime, en 1963 et 1964, une émission sur France Inter en compagnie de José Artur, Claude Dupont et Michel Godard : Les ardugos. Pendant ce temps, il participe aussi à la création de la deuxième chaîne de télévision avec l'émission Main dans la main. Toujours à l'ORTF, il est chargé, au sein du Service de la Recherche dirigé par Pierre Schaeffer, d'une émission de trois mois sur les premières associations de téléspectateurs. En 1966, Ivan Levaï rejoint l'équipe de Françoise Giroud à L'Express où il devient auprès de Danièle Granet, responsable de la rubrique « Éducation-jeunesse ». En 1968, Michel Péricard et Jean-Émile Jeannesson le chargent d'un magazine quotidien pour les jeunes, Contact, destiné aux téléspectateurs de la première chaîne de télévision. Il a été entre autres directeur de la rédaction d'Europe 1 et Président de la Chaîne parlementaire de l'Assemblée nationale. Il a été directeur de la publication du magazine Tribune Juive. Il a été aussi en charge de la revue de presse du week-end sur France Inter. Il a publié plusieurs ouvrages dont Israël, mon amour (Seuil, 2006). 

Antoine Mercier - Journaliste

Antoine Mercier, ancien journaliste à la rédaction de France Culture et présentateur du journal de 12h30, mène régulièrement des séries d'entretiens autour de la crise et de l'actualité avec des intellectuels.

Bibliographies des conférenciers

Antoine Mercier

Un train parmi tant d'autres: 17 juillet 1942, (Le Cherche Midi , 0)   Acheter

Regards sur la crise, (Editions Hermann, 0)   Acheter

Antoine Mercier, Vincent de Gaulejac

Manifeste pour sortir du mal-être au travail, (Desclée de Brouwer, 0)   Acheter

Ivan Levaï

Une minute pour conclure, (Cherche Midi, 2016)   Acheter

Israël, mon amour, (Seuil, 2006)   Acheter

Vous devriez mettre une cravate bleue, (Michel Lafon, 2002)   Acheter

La république des mots, (Michel Lafon, 2001)   Acheter

Casse-croute electoral, (Gallimard, 1973)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Bibliographie sur le sujet

Pierre Haski

Israël, (Milan, 1997)   Acheter

Ivan Levaï

Israël, mon amour, (Seuil, 2006)   Acheter

Ivan Levaï

Une minute pour conclure, (Cherche Midi, 2016)   Acheter

Sur la toile