Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Magazine d'Akadem - Musique

"Alfama", du fado au yiddish (18 min)

Laurence Haziza - directrice du festival Jazz’n Klezmer, Noëmi Waysfeld - chanteuse et comédienne
  • Amalia Rodrigues et le fado

    Une musique familière (5min)

  • Le yiddish et la centralité du texte

    Des traductions d'Yitskhok Niborski (7min)

  • Une affaire de famille

    Rendre au yiddish son patrimoine (5min)

Les documents (3)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Laurence Haziza - directrice du festival Jazz’n Klezmer

Noëmi Waysfeld - chanteuse et comédienne

Noëmi Waysfeld, chanteuse et comédienne, est née en 1984 et a également étudié le violoncelle pendant 8 ans. Elle a fondé en 2006 le groupe Blik dans lequel elle interprète le répertoire folklorique russe et yiddish. Récitante et conteuse, elle dirige théâtralement des musiciens et chanteurs dans des spectacles musicaux. Elle enseigne depuis 2008 au théâtre à la Maison de la Culture Yiddish, en français pour la technique et en yiddish pour le travail de textes. Elle suit les cours de yiddish de Yitskhok Niborski à l’Inalco. En 2009 et 2010, elle anime l'atelier théâtre pour enfants lors du stage de musique klezmer de Paris. 

Page personnelle

Bibliographies des conférenciers

Kalyma, Noëmi Waysfeld et Blik, ((2012, Awz Records), 0)   Acheter

Alfama, Noëmi Waysfeld et Blik, ((2015, Awz Records), 0)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Pour en savoir plus
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 17 février 2015
Commentaires ( 4 )

Bravo

5 mars 2015, 19h15, Vanessa

Certes le dominateur commun est le spleen, si familier au Ashkenazes, revenus de loin.

S... Halom

9 mars 2015, 21h55, Sergio

Très intéressant ; nos amis Portugais et lusophones apprécieraient le "S" d'Amalia Rodrigues...

ALFAMA

30 avril 2015, 10h28, Jean-Paul

Très émouvant... Ou peut on se procurer cet album ALFAMA ? Merci.

MON AVIS

21 août 2017, 20h48, JM.RODRIGUES

Amalia a chante en français et dans d autres langues... Oui il n y a pas de problemes au yidish bien au contraire puisquil y a une communaute juive tres ancienne au Portugal et grandissante pendant les deux grandes guerres mondiales. Le nom de madame Amalia RODRIGUES se prononce bien comme il s ecrit et non RODRIGUEZ et je trouve surprenant que l'on fasse cette erreur surtout lorsqu'on pretent la connaitre si bien. Le fado c'est avant tout une puissance dans l interpretation et dans la gestuelle, lc'est l emotion qu'elle peut vehiculer en dehors du texte et de la langue. LE fado est une musique populaire par essence puisqu'elle est née des chants de lamentation des femmes de marins parti en mer et elle chantaient presque en priant pour qu'ils reveinnent sain et sauf... Et le fado bien que populaire a ete connu internationalement au point que Hollywood fit des propositions a Amalia qu'elle declina pour se consacrer a sa musique et au cinema portugais et ce avant que Mr OULMAN compositeur français d'origine juive ne l'approche pour lui proposer, en effet, de chanter des poemes qui ne semblaient pas adaptes a cette musique. Je vous invite a aller ecouter ceci en compelment : https : //www. Youtube. Com/watch ? V=S2Ip-uUhaoI.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

"Alfama", du fado au yiddish

18 min

Laurence Haziza - directrice du festival Jazz’n Klezmer, Noëmi Waysfeld - chanteuse et comédienne

Commentaires ( 4 )

Bravo

5 mars 2015, 19h15, Vanessa

Certes le dominateur commun est le spleen, si familier au Ashkenazes, revenus de loin.

S... Halom

9 mars 2015, 21h55, Sergio

Très intéressant ; nos amis Portugais et lusophones apprécieraient le "S" d'Amalia Rodrigues...

ALFAMA

30 avril 2015, 10h28, Jean-Paul

Très émouvant... Ou peut on se procurer cet album ALFAMA ? Merci.

MON AVIS

21 août 2017, 20h48, JM.RODRIGUES

Amalia a chante en français et dans d autres langues... Oui il n y a pas de problemes au yidish bien au contraire puisquil y a une communaute juive tres ancienne au Portugal et grandissante pendant les deux grandes guerres mondiales. Le nom de madame Amalia RODRIGUES se prononce bien comme il s ecrit et non RODRIGUEZ et je trouve surprenant que l'on fasse cette erreur surtout lorsqu'on pretent la connaitre si bien. Le fado c'est avant tout une puissance dans l interpretation et dans la gestuelle, lc'est l emotion qu'elle peut vehiculer en dehors du texte et de la langue. LE fado est une musique populaire par essence puisqu'elle est née des chants de lamentation des femmes de marins parti en mer et elle chantaient presque en priant pour qu'ils reveinnent sain et sauf... Et le fado bien que populaire a ete connu internationalement au point que Hollywood fit des propositions a Amalia qu'elle declina pour se consacrer a sa musique et au cinema portugais et ce avant que Mr OULMAN compositeur français d'origine juive ne l'approche pour lui proposer, en effet, de chanter des poemes qui ne semblaient pas adaptes a cette musique. Je vous invite a aller ecouter ceci en compelment : https : //www. Youtube. Com/watch ? V=S2Ip-uUhaoI.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Amalia Rodrigues et le fado

    Une musique familière (5min)

  • Le yiddish et la centralité du texte

    Des traductions d'Yitskhok Niborski (7min)

  • Une affaire de famille

    Rendre au yiddish son patrimoine (5min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 17 février 2015
Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Laurence Haziza - directrice du festival Jazz’n Klezmer

Noëmi Waysfeld - chanteuse et comédienne

Noëmi Waysfeld, chanteuse et comédienne, est née en 1984 et a également étudié le violoncelle pendant 8 ans. Elle a fondé en 2006 le groupe Blik dans lequel elle interprète le répertoire folklorique russe et yiddish. Récitante et conteuse, elle dirige théâtralement des musiciens et chanteurs dans des spectacles musicaux. Elle enseigne depuis 2008 au théâtre à la Maison de la Culture Yiddish, en français pour la technique et en yiddish pour le travail de textes. Elle suit les cours de yiddish de Yitskhok Niborski à l’Inalco. En 2009 et 2010, elle anime l'atelier théâtre pour enfants lors du stage de musique klezmer de Paris. 

Page personnelle

Bibliographies des conférenciers

Kalyma, Noëmi Waysfeld et Blik, ((2012, Awz Records), 0)   Acheter

Alfama, Noëmi Waysfeld et Blik, ((2015, Awz Records), 0)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers