Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Torah Box contre les libéraux

"Un débat hystérique" (17 min)

Ruben Honigmann - journaliste, Nissim Sultan - rabbin
  • Accueillir plutôt qu'exclure

    La place des "pêcheurs" dans un minyan (6min)

  • Maïmonide contre les hérétiques

    Rupture doctrinale mais pas humaine (11min)

  • Le Consistoire en vacance

    Qui pour rassembler... (6min)

Les documents (1)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est responsable éditorial d'Akadem.

Nissim Sultan - rabbin

Nissim Sultan est né à Paris le 12 juillet 1976, Marié, huit enfants. Rabbin des Communautés de Villiers-le-Bel (Val d'Oise) de 1999 à 2008, Aix-en-Provence (Bouche du Rhône) de 2008 à 2014. Membre des Commissions "Bioéthique et Judaïsme " et "Ethique des Affaires " des Consistoires Central et de Paris. Depuis mars 2014, rabbin de la Communauté CIG Bar Yohaï à Grenoble (Isère).

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 5 novembre 2019
Commentaires ( 14 )

Enfin !

6 novembre 2019, 23h33, A Git Yid

Quel Courage Mr Le Rabbin Nissim Sultan. Un vrai Judaism sain et Intelligent qui porte les valeurs de la tradition sur ses épaules et le bien être des gens dans son cœur. Voir introduction du Emek Davar sur Parashat Berechit qui explique, dans le même contexte, comment la discrimination amène à la destruction... Am Yisrael Chai.

Remarquable

7 novembre 2019, 09h58, Ravgab

Merci au Rabbin Nissim Sultan qui, sans concession avec son orthodoxie, sait ouvrir les portes du Judaïsme.

On les compte ?

7 novembre 2019, 10h27, Jmj

Bonjour. Mais au final il n’est répondu à la question que tout le monde se pose ? On les compte ou on les compte pas dans le Minyan ? Même les chefs de file ? Cordialement.

Ma réponse à "On les compte ? "

7 novembre 2019, 13h21, Nissim Sultan

Bonjour et merci de votre commentaire. Comme expliqué, je n'ai qu'une partie de la réponse. L'autre partie relève de cette "clarification" que j'appelle de mes vœux. En effet, le Minyan est une création talmudique, de la tradition orale. Pour en bénéficier, un critère évident est de reconnaître le principe de la tradition orale et son autorité. C'est le thème d'un responsum de Maïmonide à propos des Karaïtes (cf. Peer Hador §71) cité notamment par Kaf haHaïm (un égyptien du XXe qui connaissait le karaïsme de visu !) sur Choulhan Aroukh, Orah Haïm 55, 11. La question est de savoir : quel rapport le judaïsme libéral français dans sa diversité entretient-il avec le Talmud ? Et, pour les analystes orthodoxes, s'il est dit par ce premier qu'il y a officiellement reconnaissance du Talmud, une lecture jugée hétérodoxe revient-elle à en nier le principe ? Ce en quoi je disais que je n'ai qu'une partie de la réponse. Quand au fidèle lamda qui ne serait jamais positionné en connaissance et en conscience sur ce point, le débat ne commence même pas : il est apte au Minyan, comme le dit Maïmonide dans Hilkhot Mamrim 3, 3.

Remarque importante

7 novembre 2019, 15h49, Gabriel Dayan

Ce qui est dit par le Rav Nissim Sultan au nom de l auteur du Pisske Techouvot est absolument faux. Ce n est pas uniquement son opinion personnel. Il rapporte de très nombreuses références a ce sujet.

Éloge a R. Honigmann

7 novembre 2019, 16h03, Gabriel Dayan

Tres cher R. Honigmann. Qu Hachem vous protège et vous bénisse.

Quelques références

7 novembre 2019, 18h14, Gabriel Dayan

Quelques références à ce sujet : Michna Broura, chapitre 55, passage 47 : on ne peut plus explicite ! Halakha Broura, volume 4, page 170, Halakha 35, Yabia Omer, volume 10, Even Haézer, réponse 15, Tsits Eliezer, volume 21, réponse 62, ‘Assé Lékha Rav, volume 8, réponse 72, Michné Halakhot, volume 17, réponse 184, Léhorot Natan, volume 5, réponse 65, Recueil Michkan Chilo, année 5756, pages 145-152, Recueil Torah Chébé’al Pé, volume 29, pages 68-73, Rambam dans Péèr Hador, réponse 71.

Kol hakavod, Rabbi Nissim

8 novembre 2019, 06h48, David Banon

On ne saurait répondre par oui ou par non à cette question. Mon ami, le rav Nissim, a placé cette douloureuse question dans le contexte de la halakha, remontant aux rishonim et citant les ah'aronim, mais sans oublier le problème humain. Ce qui me semble importantissime dans son développement c'est sa proposition : la création d'un forum de spécialistes des différents courants pour discuter sur le fond de ces questions sans animosité ni condescendance. Cette manière saine de chercher ensemble des réponses, si elle ne donne pas nécessairement des résultats, évacue au moins les anathèmes.

Deux juifs, trois avis...

8 novembre 2019, 07h29, zaror

Deux juifs, trois avis... pour un antisémite, une seule conclusion : juifs.

Kaf haHaiim

9 novembre 2019, 19h17, Peter

Le Kaf haHaiim (כף החיים) mentionné par le Rav Nissim Sultan n'est pas un égyptien. Il est né est a grandi à Bagdad et en 1904 il est allé à ארץ ישראל. Voir https://he.wikipedia.org/wiki/יעקב_חיים_סופר.

Ma réponse à "Remarque importante"

9 novembre 2019, 22h16, Nissim Sultan

Bonsoir, Je vous invite à vérifier par vous-même le point précis en question : https://drive.google.com/file/d/1S9tuOA2extuWoUHF-ktccJLepfUq92Sn/view?Usp=drivesdk.

Réaction du Grand Rabbin de France Haïm Korsia

13 novembre 2019, 08h43, Nissim Sultan

Retrouvez la réaction du Grand Rabbin de France Haïm Korsia en date du 27 octobre sur Radio Shalom (5'04) : https : //m. Soundcloud. Com/haim-korsia/hk-radio-shalom-cotobre-2019.

Ma réponse à "Kaf haHaïm"

13 novembre 2019, 14h27, Nissim Sultan

Merci pour votre correctif biographique. Effectivement, j'ai amalgamé la seule Egypte au triangle Bagdad-Damas-Le Caire qui confine à Israël, une des séfaradités en dehors de l'Afrique du Nord par exemple. Dans ce triangle, le Karaïsme était familier. Les juifs d'Egypte (que je connais bien pour raisons personnelles) en côtoyaient jusque dans les geôles de Nasser et connaissaient le discours rabbinique à leur endroit.

Une tempête dans un verre d’eau

14 novembre 2019, 09h19, Sollel

Sympathique orthodoxie, Monsieur le Rabin Sultan cite Baruch Spinoza un grand juif à qui on a interdit le minian par herem, excommunication, en son temps.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

"Un débat hystérique"

17 min

Ruben Honigmann - journaliste, Nissim Sultan - rabbin

Commentaires ( 14 )

Enfin !

6 novembre 2019, 23h33, A Git Yid

Quel Courage Mr Le Rabbin Nissim Sultan. Un vrai Judaism sain et Intelligent qui porte les valeurs de la tradition sur ses épaules et le bien être des gens dans son cœur. Voir introduction du Emek Davar sur Parashat Berechit qui explique, dans le même contexte, comment la discrimination amène à la destruction... Am Yisrael Chai.

Remarquable

7 novembre 2019, 09h58, Ravgab

Merci au Rabbin Nissim Sultan qui, sans concession avec son orthodoxie, sait ouvrir les portes du Judaïsme.

On les compte ?

7 novembre 2019, 10h27, Jmj

Bonjour. Mais au final il n’est répondu à la question que tout le monde se pose ? On les compte ou on les compte pas dans le Minyan ? Même les chefs de file ? Cordialement.

Ma réponse à "On les compte ? "

7 novembre 2019, 13h21, Nissim Sultan

Bonjour et merci de votre commentaire. Comme expliqué, je n'ai qu'une partie de la réponse. L'autre partie relève de cette "clarification" que j'appelle de mes vœux. En effet, le Minyan est une création talmudique, de la tradition orale. Pour en bénéficier, un critère évident est de reconnaître le principe de la tradition orale et son autorité. C'est le thème d'un responsum de Maïmonide à propos des Karaïtes (cf. Peer Hador §71) cité notamment par Kaf haHaïm (un égyptien du XXe qui connaissait le karaïsme de visu !) sur Choulhan Aroukh, Orah Haïm 55, 11. La question est de savoir : quel rapport le judaïsme libéral français dans sa diversité entretient-il avec le Talmud ? Et, pour les analystes orthodoxes, s'il est dit par ce premier qu'il y a officiellement reconnaissance du Talmud, une lecture jugée hétérodoxe revient-elle à en nier le principe ? Ce en quoi je disais que je n'ai qu'une partie de la réponse. Quand au fidèle lamda qui ne serait jamais positionné en connaissance et en conscience sur ce point, le débat ne commence même pas : il est apte au Minyan, comme le dit Maïmonide dans Hilkhot Mamrim 3, 3.

Remarque importante

7 novembre 2019, 15h49, Gabriel Dayan

Ce qui est dit par le Rav Nissim Sultan au nom de l auteur du Pisske Techouvot est absolument faux. Ce n est pas uniquement son opinion personnel. Il rapporte de très nombreuses références a ce sujet.

Éloge a R. Honigmann

7 novembre 2019, 16h03, Gabriel Dayan

Tres cher R. Honigmann. Qu Hachem vous protège et vous bénisse.

Quelques références

7 novembre 2019, 18h14, Gabriel Dayan

Quelques références à ce sujet : Michna Broura, chapitre 55, passage 47 : on ne peut plus explicite ! Halakha Broura, volume 4, page 170, Halakha 35, Yabia Omer, volume 10, Even Haézer, réponse 15, Tsits Eliezer, volume 21, réponse 62, ‘Assé Lékha Rav, volume 8, réponse 72, Michné Halakhot, volume 17, réponse 184, Léhorot Natan, volume 5, réponse 65, Recueil Michkan Chilo, année 5756, pages 145-152, Recueil Torah Chébé’al Pé, volume 29, pages 68-73, Rambam dans Péèr Hador, réponse 71.

Kol hakavod, Rabbi Nissim

8 novembre 2019, 06h48, David Banon

On ne saurait répondre par oui ou par non à cette question. Mon ami, le rav Nissim, a placé cette douloureuse question dans le contexte de la halakha, remontant aux rishonim et citant les ah'aronim, mais sans oublier le problème humain. Ce qui me semble importantissime dans son développement c'est sa proposition : la création d'un forum de spécialistes des différents courants pour discuter sur le fond de ces questions sans animosité ni condescendance. Cette manière saine de chercher ensemble des réponses, si elle ne donne pas nécessairement des résultats, évacue au moins les anathèmes.

Deux juifs, trois avis...

8 novembre 2019, 07h29, zaror

Deux juifs, trois avis... pour un antisémite, une seule conclusion : juifs.

Kaf haHaiim

9 novembre 2019, 19h17, Peter

Le Kaf haHaiim (כף החיים) mentionné par le Rav Nissim Sultan n'est pas un égyptien. Il est né est a grandi à Bagdad et en 1904 il est allé à ארץ ישראל. Voir https://he.wikipedia.org/wiki/יעקב_חיים_סופר.

Ma réponse à "Remarque importante"

9 novembre 2019, 22h16, Nissim Sultan

Bonsoir, Je vous invite à vérifier par vous-même le point précis en question : https://drive.google.com/file/d/1S9tuOA2extuWoUHF-ktccJLepfUq92Sn/view?Usp=drivesdk.

Réaction du Grand Rabbin de France Haïm Korsia

13 novembre 2019, 08h43, Nissim Sultan

Retrouvez la réaction du Grand Rabbin de France Haïm Korsia en date du 27 octobre sur Radio Shalom (5'04) : https : //m. Soundcloud. Com/haim-korsia/hk-radio-shalom-cotobre-2019.

Ma réponse à "Kaf haHaïm"

13 novembre 2019, 14h27, Nissim Sultan

Merci pour votre correctif biographique. Effectivement, j'ai amalgamé la seule Egypte au triangle Bagdad-Damas-Le Caire qui confine à Israël, une des séfaradités en dehors de l'Afrique du Nord par exemple. Dans ce triangle, le Karaïsme était familier. Les juifs d'Egypte (que je connais bien pour raisons personnelles) en côtoyaient jusque dans les geôles de Nasser et connaissaient le discours rabbinique à leur endroit.

Une tempête dans un verre d’eau

14 novembre 2019, 09h19, Sollel

Sympathique orthodoxie, Monsieur le Rabin Sultan cite Baruch Spinoza un grand juif à qui on a interdit le minian par herem, excommunication, en son temps.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Accueillir plutôt qu'exclure

    La place des "pêcheurs" dans un minyan (6min)

  • Maïmonide contre les hérétiques

    Rupture doctrinale mais pas humaine (11min)

  • Le Consistoire en vacance

    Qui pour rassembler... (6min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 5 novembre 2019
Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Ruben Honigmann - journaliste

Ruben Honigmann est responsable éditorial d'Akadem.

Nissim Sultan - rabbin

Nissim Sultan est né à Paris le 12 juillet 1976, Marié, huit enfants. Rabbin des Communautés de Villiers-le-Bel (Val d'Oise) de 1999 à 2008, Aix-en-Provence (Bouche du Rhône) de 2008 à 2014. Membre des Commissions "Bioéthique et Judaïsme " et "Ethique des Affaires " des Consistoires Central et de Paris. Depuis mars 2014, rabbin de la Communauté CIG Bar Yohaï à Grenoble (Isère).

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers