Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Ambassadeur de France à Tel Aviv

Israël m'a transformé (13 min)

Gerard Araud - diplomate, François Sergent - journaliste
  • L'exception du Quai d'Orsay

    Un jeune catholique à Tel Aviv (4min)

  • "L'occupation nuit à Israël"

    La cause palestinienne instrumentalisée (5min)

  • Le nucléaire iranien

    Trump ne connait pas la diplomatie (4min)

Les documents (4)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Gerard Araud - diplomate

Polytechnicien, énarque, Gérard Araud a été notamment conseiller diplomatique du ministère de la Défense, ambassadeur de France en Israël, ambassadeur aux États-Unis.

François Sergent - journaliste

François Sergent est un journaliste. Depuis 2007, il est éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction de Libération de 1981 à 2016. Il y a été successivement correspondant à Londres, puis à Washington et chef du service Etranger. Il est aujourd'hui rédacteur en chef de http://www.justiceinfo.net/fr .Ce site qui s’intéresse aux questions de justice, de paix et de réconciliation donne des sources fiables et des informations rigoureusement vérifiées. 

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence des conférenciers
Pour en savoir plus
Bibliographie sur le sujet

Tsilla Hershco

Entre Paris et Jérusalem ; la France, le sionisme et la création de l'Etat d'Israël, 1945-1949, (Honore Champion, 2003)   AcheterEmprunter

Marc Hecke et Denis Sieffert

La défense des intérêts de l'Etat d'Israël en France, (L'Harmattan, 2005)   Acheter

Alain Finkielkraut, Rony Brauman, Elisabeth Lévy

La discorde ; Israël-Palestine, les Juifs, la France, (Flammarion, 2008)   Acheter

Denis Sieffert

La nouvelle guerre médiatique israélienne, (La Decouverte, 2009)   Acheter

Ariel Danan

Les Juifs de France et l'Etat d'Israel (1948-1982), (Honore Champion, 2014)   Acheter

Vincent Nouzille

Histoires secrètes, France-Israël, 1948-2018, (Les liens qui libèrent , 2018)   Acheter

Gérard Araud

Passeport diplomatique: Quarante ans au Quai d'Orsay, (Grasset, 2019)   Acheter

Sur la toile
Tous les livres et DVD du magazine

Tous les livres et DVD présentés dans ce magazine

Passeport diplomatique (Editions Grasset)

L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 3 octobre 2019
Commentaires ( 8 )

Ce n'est pas la CisJordanie

10 octobre 2019, 19h11, Yosef ben Israel

C'est la Judée-Samarie. Bien sûr que l'issue sera violente.

Israel aurait transformé G. Araud ?

10 octobre 2019, 22h26, Disraeli

Oui sur le plan très personnel et affectif. Depuis il le fait payer à Israël.

Une vision biaisée

11 octobre 2019, 03h36, David Bensoussan

Intéressant de noter que l'ancien ambassadeur de France ne cherche qu'à juger Israel tout comme si Israel vivait dans un oasis de pays angéliques. Nul doute que sa perspective soit biaisée. Noter les gants de velours avec lesquels il traite les dirigeants iraniens. Il est sourd par rapport à leurs appels génocidaires. Il est également aveugle face à l'enseignement de la haine dorchestré par l'Autorité palestinienne. C'est tout dire ! Nul doute que cette decontextualisation du conflit lui permet de dire n'importe quoi. On comprend alors pourquoi le public israélien pense ce qu'il pense de la politique française dans la région.

Bravo a Akadem de denicher un homme comme Gerard Araud.

11 octobre 2019, 18h30, Mardochee Elhadad

On comprend mieux la politique de la France qui n'est peut-etre pas hostile par une quelconque haine des juifs ou d'Israel, elle est hostile parce qu'elle refuse d'entendre comment Israel analyse sa situation perilleuse. Qu'un ambassadeur ne cite pas une seule fois la volonte genocidaire de l'Iran, qu'il ne cite pas une seule fois le Hamas et sa doctrine franchement antijuive, qu'il ne cite pas l'enseignement de la haine dans les ecoles palestiniennes, c'est stupefiant. Merci a Akadem de nous donner a entendre que la discussion entre "eux et nous" (formule simpliste a laquelle on a envie de ceder)est actuellement impossible. Cet ambassadeur-la, si plein de bonne-foi et d'innocence, du moins en apparence, est sans le vouloir une caricature !

Gérard Araud a raison mais...

14 octobre 2019, 04h18, B. Bohbot

L'occupation israélienne de la Cisjordanie est indéfendable moralement. On ne peut accepter la domination d'un peuple par un autre. Cependant, Gérard Araud oublie que les Palestiniens ont rejeté trois plans de paix qui leur auraient permis de récupérer la quasi-totalité des territoires occupés (en 2001, 2008 et 2014). Les Palestiniens ne sont pas des victimes innocentes.

Archi faux

17 octobre 2019, 09h39, Denis Kassel

Contrairement a ce qu'il affirme, il n'y a pas de routes reservees aux Israeliens ni aux Palestiniens.

Tweet efface de Gerard Araud aux US.

24 octobre 2019, 18h39, Raymond Danon

Les mots durs utilisés par Gérard Araud après la victoire de Donald Trump ont choqué aux Etats-Unis et en France. "Après Brexit et cette élection, tout est désormais possible. Un monde s'effondre devant nos yeux. Un vertige. " Vague de critiques Suite à l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, Gérard Araud, ambassadeur de France sur place, a déclenché la polémique avec ce tweet. Ce n'est pas un hasard s'il a effacé ce message après avoir essuyé une vague de critiques aux États-Unis et en France. Son manque au devoir de réserve (auquel il est soumis) lui a été reproché. "Pour éviter un incident diplomatique ? ", s'est demandé Fabrice Pelosi, conseiller en communication. "Garder son sang-froid" Très libre sur les réseaux sociaux, Gérard Araud a aussi été recadré par par son ministre, Jean-Marc Ayrault, qui a demandé à tout le monde de "garder son sang-froid. " "Beaucoup de questions se posent. Nous sommes déjà dans un monde incertain, dans un monde même dangereux qui est en train de se transformer en profondeur", a ajouté Jean-Marc Ayrault. « J’ai effacé ce tweet au bout de quelques minutes mais il avait eu le temps de devenir célèbre », reconnaît-il aujourd’hui. Avant de plaider l’erreur d’analyse : « Les gens ont interprété ce message comme une critique de Trump alors que pas du tout. C’était une manière de dire, avec le Brexit, que c’était la fin d’une certaine façon de faire de la politique ». A l’heure du départ, Gérard Araud continue d’assumer son style, parfois fort peu diplomatique. Il le revendique même en rappelant, dans un sourire, qu’il a 35. 000 followers sur Twitter. « On peut très bien faire le rôle de l’ambassadeur Ferrero Rocher, personne ne s’en plaindra. Je trouve que c’est plus ou moins inutile, j’ai essayé de changer ce métier. Mais les Français sont paradoxaux : d’un côté, il faut que notre administration se modernise mais quand elle se modernise, ils s’en plaignent. J’ai sans doute commis des erreurs mais je crois que le résultat global n’est pas mauvais », résume-t-il.

Pourquoi ? ?

26 octobre 2019, 09h10, REINETTE

C'est étonnant de la part de notre interwieuver qu'il n'y ait pas eu de remarques sur les références de ce Monsieur Araud, soit il cite slalom archav, soit il cite les extrémistes israéliens considérant Israel comme un pays d'Apartheid, soit il parle des pauvres palestiniens, et tout cela en disant qu'il connait bien Israel qu'il y a eu un avant et un après Israel, mais c'est toujours pareil les mêmes discours sur les opprimés avec une seule voix assourdissante et une petite voix trop rarement entendue celle des israéliens qui sont entourés de peuples plus hostiles les uns que les autres. Il n'y aura jamais de paix dans ces territoires tant qu'il y aura victimisation d'une population éparpillée dans le monde entier qui en général est animé d'une haine de l'autre qui justifie sa faiblesse et sa violence et ne sait se faire entendre que par des attentats ignobles.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Israël m'a transformé

13 min

Gerard Araud - diplomate, François Sergent - journaliste

Commentaires ( 8 )

Ce n'est pas la CisJordanie

10 octobre 2019, 19h11, Yosef ben Israel

C'est la Judée-Samarie. Bien sûr que l'issue sera violente.

Israel aurait transformé G. Araud ?

10 octobre 2019, 22h26, Disraeli

Oui sur le plan très personnel et affectif. Depuis il le fait payer à Israël.

Une vision biaisée

11 octobre 2019, 03h36, David Bensoussan

Intéressant de noter que l'ancien ambassadeur de France ne cherche qu'à juger Israel tout comme si Israel vivait dans un oasis de pays angéliques. Nul doute que sa perspective soit biaisée. Noter les gants de velours avec lesquels il traite les dirigeants iraniens. Il est sourd par rapport à leurs appels génocidaires. Il est également aveugle face à l'enseignement de la haine dorchestré par l'Autorité palestinienne. C'est tout dire ! Nul doute que cette decontextualisation du conflit lui permet de dire n'importe quoi. On comprend alors pourquoi le public israélien pense ce qu'il pense de la politique française dans la région.

Bravo a Akadem de denicher un homme comme Gerard Araud.

11 octobre 2019, 18h30, Mardochee Elhadad

On comprend mieux la politique de la France qui n'est peut-etre pas hostile par une quelconque haine des juifs ou d'Israel, elle est hostile parce qu'elle refuse d'entendre comment Israel analyse sa situation perilleuse. Qu'un ambassadeur ne cite pas une seule fois la volonte genocidaire de l'Iran, qu'il ne cite pas une seule fois le Hamas et sa doctrine franchement antijuive, qu'il ne cite pas l'enseignement de la haine dans les ecoles palestiniennes, c'est stupefiant. Merci a Akadem de nous donner a entendre que la discussion entre "eux et nous" (formule simpliste a laquelle on a envie de ceder)est actuellement impossible. Cet ambassadeur-la, si plein de bonne-foi et d'innocence, du moins en apparence, est sans le vouloir une caricature !

Gérard Araud a raison mais...

14 octobre 2019, 04h18, B. Bohbot

L'occupation israélienne de la Cisjordanie est indéfendable moralement. On ne peut accepter la domination d'un peuple par un autre. Cependant, Gérard Araud oublie que les Palestiniens ont rejeté trois plans de paix qui leur auraient permis de récupérer la quasi-totalité des territoires occupés (en 2001, 2008 et 2014). Les Palestiniens ne sont pas des victimes innocentes.

Archi faux

17 octobre 2019, 09h39, Denis Kassel

Contrairement a ce qu'il affirme, il n'y a pas de routes reservees aux Israeliens ni aux Palestiniens.

Tweet efface de Gerard Araud aux US.

24 octobre 2019, 18h39, Raymond Danon

Les mots durs utilisés par Gérard Araud après la victoire de Donald Trump ont choqué aux Etats-Unis et en France. "Après Brexit et cette élection, tout est désormais possible. Un monde s'effondre devant nos yeux. Un vertige. " Vague de critiques Suite à l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, Gérard Araud, ambassadeur de France sur place, a déclenché la polémique avec ce tweet. Ce n'est pas un hasard s'il a effacé ce message après avoir essuyé une vague de critiques aux États-Unis et en France. Son manque au devoir de réserve (auquel il est soumis) lui a été reproché. "Pour éviter un incident diplomatique ? ", s'est demandé Fabrice Pelosi, conseiller en communication. "Garder son sang-froid" Très libre sur les réseaux sociaux, Gérard Araud a aussi été recadré par par son ministre, Jean-Marc Ayrault, qui a demandé à tout le monde de "garder son sang-froid. " "Beaucoup de questions se posent. Nous sommes déjà dans un monde incertain, dans un monde même dangereux qui est en train de se transformer en profondeur", a ajouté Jean-Marc Ayrault. « J’ai effacé ce tweet au bout de quelques minutes mais il avait eu le temps de devenir célèbre », reconnaît-il aujourd’hui. Avant de plaider l’erreur d’analyse : « Les gens ont interprété ce message comme une critique de Trump alors que pas du tout. C’était une manière de dire, avec le Brexit, que c’était la fin d’une certaine façon de faire de la politique ». A l’heure du départ, Gérard Araud continue d’assumer son style, parfois fort peu diplomatique. Il le revendique même en rappelant, dans un sourire, qu’il a 35. 000 followers sur Twitter. « On peut très bien faire le rôle de l’ambassadeur Ferrero Rocher, personne ne s’en plaindra. Je trouve que c’est plus ou moins inutile, j’ai essayé de changer ce métier. Mais les Français sont paradoxaux : d’un côté, il faut que notre administration se modernise mais quand elle se modernise, ils s’en plaignent. J’ai sans doute commis des erreurs mais je crois que le résultat global n’est pas mauvais », résume-t-il.

Pourquoi ? ?

26 octobre 2019, 09h10, REINETTE

C'est étonnant de la part de notre interwieuver qu'il n'y ait pas eu de remarques sur les références de ce Monsieur Araud, soit il cite slalom archav, soit il cite les extrémistes israéliens considérant Israel comme un pays d'Apartheid, soit il parle des pauvres palestiniens, et tout cela en disant qu'il connait bien Israel qu'il y a eu un avant et un après Israel, mais c'est toujours pareil les mêmes discours sur les opprimés avec une seule voix assourdissante et une petite voix trop rarement entendue celle des israéliens qui sont entourés de peuples plus hostiles les uns que les autres. Il n'y aura jamais de paix dans ces territoires tant qu'il y aura victimisation d'une population éparpillée dans le monde entier qui en général est animé d'une haine de l'autre qui justifie sa faiblesse et sa violence et ne sait se faire entendre que par des attentats ignobles.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • L'exception du Quai d'Orsay

    Un jeune catholique à Tel Aviv (4min)

  • "L'occupation nuit à Israël"

    La cause palestinienne instrumentalisée (5min)

  • Le nucléaire iranien

    Trump ne connait pas la diplomatie (4min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 3 octobre 2019
Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Gerard Araud - diplomate

Polytechnicien, énarque, Gérard Araud a été notamment conseiller diplomatique du ministère de la Défense, ambassadeur de France en Israël, ambassadeur aux États-Unis.

François Sergent - journaliste

François Sergent est un journaliste. Depuis 2007, il est éditorialiste et directeur adjoint de la rédaction de Libération de 1981 à 2016. Il y a été successivement correspondant à Londres, puis à Washington et chef du service Etranger. Il est aujourd'hui rédacteur en chef de http://www.justiceinfo.net/fr .Ce site qui s’intéresse aux questions de justice, de paix et de réconciliation donne des sources fiables et des informations rigoureusement vérifiées. 

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
Bibliographie sur le sujet

Tsilla Hershco

Entre Paris et Jérusalem ; la France, le sionisme et la création de l'Etat d'Israël, 1945-1949, (Honore Champion, 2003)   AcheterEmprunter

Marc Hecke et Denis Sieffert

La défense des intérêts de l'Etat d'Israël en France, (L'Harmattan, 2005)   Acheter

Alain Finkielkraut, Rony Brauman, Elisabeth Lévy

La discorde ; Israël-Palestine, les Juifs, la France, (Flammarion, 2008)   Acheter

Denis Sieffert

La nouvelle guerre médiatique israélienne, (La Decouverte, 2009)   Acheter

Ariel Danan

Les Juifs de France et l'Etat d'Israel (1948-1982), (Honore Champion, 2014)   Acheter

Vincent Nouzille

Histoires secrètes, France-Israël, 1948-2018, (Les liens qui libèrent , 2018)   Acheter

Gérard Araud

Passeport diplomatique: Quarante ans au Quai d'Orsay, (Grasset, 2019)   Acheter

Sur la toile
Tous les livres et DVD du magazine

Tous les livres et DVD présentés dans ce magazine

Passeport diplomatique (Editions Grasset)