Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Juges, prophètes, prêtres - n° 47

Choftim: contre-pouvoirs bibliques (19 min)

Michel Bensoussan - Chirurgien-dentiste
  • Le bon juge

    La responsabilité de chacun (7min)

  • Gare aux faux prophètes

    Contre la soumission aveugle (5min)

  • L'importance des contre-pouvoirs

    Sortir le prêtre de sa tour d'ivoire (7min)

Les documents (3)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Michel Bensoussan - Chirurgien-dentiste

Michel Bensoussan est né à Casablanca en 1960 Après avoir étudié à Paris à l'Ecole Normale Israélite Orientale (ENIO) auprès d'Emmanuel Lévinas et avec le Grand Rabbin Gilles Bernheim, il part s'installer à Jérusalem où il vit depuis trente ans. Là bas il a étudié auprès de maîtres comme de Leon Ashkenazi (Manitou), Daniel Epstein, David Ben Ezra et Yaakov Medan. Il a fondé et dirige depuis 2008  la synagogue "Misgav lada'h" dans le quartier Mochava Guermanit à Jérusalem. Il donne des cours de paracha en hébreu et en français quatre fois par semaine. Il est l'auteur de très nombreux articles sur la paracha et sur les fêtes dont une grande partie est disponible, en hébreu et en français sur son site: divretorah.com

Page personnelle

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences du conférencier
Pour en savoir plus
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 23 février 2016
Commentaires ( 8 )

Choftim

5 septembre 2016, 09h27, Mimo

Comme d'habitude : très clair et qui permet de comprendre... Je le transmets à des amis qui apprécient tes commentaires et explications. Merci Continues Michel.

Metc.i

6 septembre 2016, 12h13, Albert o.

Merci tout simplement pour cette conférence fort intéressante comme d'habitude et j'espère que l'on vous reverra dans d'autres conférences merci encore.

Brillant !

6 septembre 2016, 21h48, Ayron113

Un texte clair, d'une actualité brûlante et universelle. Merci.

Actuel

7 septembre 2016, 23h03, Michel Cain

Si seulement tous les femmes ou hommes de pouvoir pouvaient écouter ce cours brillant et tellement actuel !

Choftim

8 septembre 2016, 10h14, georges SPORTOUCH

Je suis toujours heureux de vous suivre dans vos enseignements, j'en sors enrichi. J'encourage mes connaissances à vous retrouver sur AKADEM. Avez-vous un site particulier ? Compliments et bonheur Humblement Georges SPORTOUCH très proche de Marc et Ariel.

Choftim vé chotrim

11 septembre 2016, 17h52, Charlie

Quand la Justice est bonne, elle guide nos pas... Très belle leçon qui nous ouvre bien les yeux et montre une fois de plus que La Torah est la Lumière de référence pour toutes les générations. Shavouah Tov.

Génial

23 juin 2017, 00h30, Viviane

Simple profond clair et rapide !

Les 4 instances constitutives d'Israel

2 septembre 2019, 11h44, Sam

Je pense que nous devrions (je parle là de tous ceux qui sont engagés dans l'étude) nous engager dans une étude thématique distincte entre : le juge (sanhédrin et beth-din), le prophète (et son successeur le Hacham et les talmid Hacham), le roi (le pouvoir politique), le prêtre (du grand-prêtre à l'officiant synagogal), afin de déterminer aujourd'hui, en veillant à mettre en lumière les articulations qui ont existé ou qui devraient exister, ce que pourrait être une société juive (ou israélienne). En effet, ces quatre fonctions ou instance sont constitutives de ce qu'est Israël, avant qu'il ne devienne une religion juive, et accorde tous pouvoirs au prêtre dont la figure contemporaine pour ce qui nous concerne en France concerne le rabbin consistorial ou autre, qui peut occuper tour à tour, sur un mode dégradé, ou sur un seul mode, chacune de ces 4 fonctions : Dayan, Rav-enseignant, chef de communauté, officiant synagogal. Certes cette occupation de toutes les fonctions par un seul type d'homme (le rabbin) nous a permis de traverser l'histoire en continuant à exercer une pratique du judaïsme et même plus, une vie juive (dans la forme d'une vie religieuse), mais aujourd'hui, je pense que cela peut-être une entrave aux conditions d'exercice d'une vie juive plus en rapport avec les textes que nous étudions et avec le renouvellement d'une espérance messianique. Cela nous permettrai de sortir également du paradigme dans lequel toutes les religions monothéistes sont enfermées (du fait qu'elles sont des religions ?) en ayant comme seul vis à vis que le politique, avec les conséquences que nous connaissons : le politique règne et réduit le religieux à la sphère privé, le religieux règne (théocratie) et s'empare du pouvoir politique et soumet tous ses sujets à des contraintes formelles négatrices de leur liberté. Or nous pensons depuis l'antiquité en 4 termes, en 4 grammes, et non pas en deux, nous ne sommes pas pris dans la cisaille entre le politique et le religieux. Nous ne pensons pas que le politique est tout, ni non plus la religion. Il serait, peut-être utile de s'en souvenir, et je ne vois qu'un lieu pour cela, d'abord et avant tout autre, celui de l'étude. Cordialement.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Choftim: contre-pouvoirs bibliques

19 min

Michel Bensoussan - Chirurgien-dentiste

Commentaires ( 8 )

Choftim

5 septembre 2016, 09h27, Mimo

Comme d'habitude : très clair et qui permet de comprendre... Je le transmets à des amis qui apprécient tes commentaires et explications. Merci Continues Michel.

Metc.i

6 septembre 2016, 12h13, Albert o.

Merci tout simplement pour cette conférence fort intéressante comme d'habitude et j'espère que l'on vous reverra dans d'autres conférences merci encore.

Brillant !

6 septembre 2016, 21h48, Ayron113

Un texte clair, d'une actualité brûlante et universelle. Merci.

Actuel

7 septembre 2016, 23h03, Michel Cain

Si seulement tous les femmes ou hommes de pouvoir pouvaient écouter ce cours brillant et tellement actuel !

Choftim

8 septembre 2016, 10h14, georges SPORTOUCH

Je suis toujours heureux de vous suivre dans vos enseignements, j'en sors enrichi. J'encourage mes connaissances à vous retrouver sur AKADEM. Avez-vous un site particulier ? Compliments et bonheur Humblement Georges SPORTOUCH très proche de Marc et Ariel.

Choftim vé chotrim

11 septembre 2016, 17h52, Charlie

Quand la Justice est bonne, elle guide nos pas... Très belle leçon qui nous ouvre bien les yeux et montre une fois de plus que La Torah est la Lumière de référence pour toutes les générations. Shavouah Tov.

Génial

23 juin 2017, 00h30, Viviane

Simple profond clair et rapide !

Les 4 instances constitutives d'Israel

2 septembre 2019, 11h44, Sam

Je pense que nous devrions (je parle là de tous ceux qui sont engagés dans l'étude) nous engager dans une étude thématique distincte entre : le juge (sanhédrin et beth-din), le prophète (et son successeur le Hacham et les talmid Hacham), le roi (le pouvoir politique), le prêtre (du grand-prêtre à l'officiant synagogal), afin de déterminer aujourd'hui, en veillant à mettre en lumière les articulations qui ont existé ou qui devraient exister, ce que pourrait être une société juive (ou israélienne). En effet, ces quatre fonctions ou instance sont constitutives de ce qu'est Israël, avant qu'il ne devienne une religion juive, et accorde tous pouvoirs au prêtre dont la figure contemporaine pour ce qui nous concerne en France concerne le rabbin consistorial ou autre, qui peut occuper tour à tour, sur un mode dégradé, ou sur un seul mode, chacune de ces 4 fonctions : Dayan, Rav-enseignant, chef de communauté, officiant synagogal. Certes cette occupation de toutes les fonctions par un seul type d'homme (le rabbin) nous a permis de traverser l'histoire en continuant à exercer une pratique du judaïsme et même plus, une vie juive (dans la forme d'une vie religieuse), mais aujourd'hui, je pense que cela peut-être une entrave aux conditions d'exercice d'une vie juive plus en rapport avec les textes que nous étudions et avec le renouvellement d'une espérance messianique. Cela nous permettrai de sortir également du paradigme dans lequel toutes les religions monothéistes sont enfermées (du fait qu'elles sont des religions ?) en ayant comme seul vis à vis que le politique, avec les conséquences que nous connaissons : le politique règne et réduit le religieux à la sphère privé, le religieux règne (théocratie) et s'empare du pouvoir politique et soumet tous ses sujets à des contraintes formelles négatrices de leur liberté. Or nous pensons depuis l'antiquité en 4 termes, en 4 grammes, et non pas en deux, nous ne sommes pas pris dans la cisaille entre le politique et le religieux. Nous ne pensons pas que le politique est tout, ni non plus la religion. Il serait, peut-être utile de s'en souvenir, et je ne vois qu'un lieu pour cela, d'abord et avant tout autre, celui de l'étude. Cordialement.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Le bon juge

    La responsabilité de chacun (7min)

  • Gare aux faux prophètes

    Contre la soumission aveugle (5min)

  • L'importance des contre-pouvoirs

    Sortir le prêtre de sa tour d'ivoire (7min)

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 23 février 2016
Le Conférencier
Biographie du conférencier

Michel Bensoussan - Chirurgien-dentiste

Michel Bensoussan est né à Casablanca en 1960 Après avoir étudié à Paris à l'Ecole Normale Israélite Orientale (ENIO) auprès d'Emmanuel Lévinas et avec le Grand Rabbin Gilles Bernheim, il part s'installer à Jérusalem où il vit depuis trente ans. Là bas il a étudié auprès de maîtres comme de Leon Ashkenazi (Manitou), Daniel Epstein, David Ben Ezra et Yaakov Medan. Il a fondé et dirige depuis 2008  la synagogue "Misgav lada'h" dans le quartier Mochava Guermanit à Jérusalem. Il donne des cours de paracha en hébreu et en français quatre fois par semaine. Il est l'auteur de très nombreux articles sur la paracha et sur les fêtes dont une grande partie est disponible, en hébreu et en français sur son site: divretorah.com

Page personnelle

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence du conférencier