Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Le voile de Rebecca - n° 5

'Haye Sarah: érotisme de la pudeur (28 min)

Mira Neshama - socio-anthropologue
  • Le temps de nos vies

    La présence muette de Sarah (8min)

  • Rebecca voilée

    La pudeur, outil de l'érotisme (12min)

  • La méditation d'Isaac

    Spiritualités orientales et judaïsme (8min)

Les documents (5)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Mira Neshama - socio-anthropologue

Mira Neshama Niculescu est née à Paris en 1980. Elle poursuit actuellement une thèse de Doctorat en Sociologie des Religions sur la spiritualité juive contemporaine à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) tout en étudiant à la Yeshiva Pardes à Jérusalem. Elle a étudié au Drisha Institute of Jewish Education de New York, et a suivi  le cursus de la Section Normale des Etudes Juives (SNEJ) de l’Alliance Israélite Universelle (AIU) à Paris.

Page personnelle

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences du conférencier
Pour en savoir plus
L'organisateur
Commentaires ( 13 )

Hidoush

20 novembre 2016, 07h54, Francoise Michaelis

Merci beaucoup pour ce formidable commentaire. Et un grand merci à Akadem pour son superbe travail.

Spirituel, agréable, instructif

20 novembre 2016, 09h18, Eva_heb

Chère Mira, bravo pour votre intervention. Pourriez-vous commenter la paracha chaque semaine ? Je ne me lasserais pas de vous écouter. Merci à vous.

Précisions

20 novembre 2016, 10h28, yehouda aryé

J'ai beaucoup apprécié votre commentaire. Mais attention à la lecture des versets en hébreu qui si, elle n'est pas correcte, rend le propos moins attrayant, ce qui est vraiment dommage. Kol touv Yehouda Aryé.

Magnifique, merci !

20 novembre 2016, 14h03, Constance

Vous êtes timide, mais quel beau commentaire ! Merci !

Bien d'accord ! !

20 novembre 2016, 16h01, LEVY

Tout Juif qui n'est pas attaché à Sa Racine est attaché à l'arbre du bien et du mal... Qu'on se le dise !

A méditer sans modération !

20 novembre 2016, 17h24, Stéphane A

Merci pour la pertinence de votre commentaire : rythmé, audacieux et rempli de discernement.

Un vrai bon commentaire Akadem cette année

20 novembre 2016, 20h33, Marc

J'ai été surpris puis séduit par la conférencière et par le propos, les références et les analyses. Vous avez introduit votre singularité dans de la pensée juive et non pas l'inverse comme j'ai cru voir dans les précédents commentaires de cette année. Je suis certain que vos prochains commentaires seront mieux assurés et donc encore meilleurs. Merci à vous et shabbat shalom !

'Haye Sarah : érotisme de la pudeur

20 novembre 2016, 21h09, popi soudure

Merci a cette jolie intervenante ! Ce qui prouve que l'on peut avoir " une tete bien faite " avec une agréable présence ! Du coup j'étais des plus assidu a ce cours dirigée par l'agréable Mira ! Merci Akadem pour cette découverte ! Lol.

Hayyé Sarah

21 novembre 2016, 20h36, Zalman1

Conquis par la douceur de l'enseignement Et la sincérité que dégage l'intervenant. כל הכבוד לבתי ישראל.

Je dis merci

21 novembre 2016, 21h22, Sarah

Mira timide ? Que nenni ! Une force qui lui vient de sa grande sensibilité. Beaucoup de choses à dire, des paroles de lumière. Elle nous en livre quelques unes, dans la retenue. Pudeur, beauté et pureté. Aimante et désintéressée. Sagesse et intelligence ensembles, elle nous donne une torah de générosité. Torah lishmah. Je dis merci.

Impressionnant

22 novembre 2016, 02h30, Emmanuel

Bravo et merci pour ce commentaire profond, singulier et riche en enseignements.

Admirative

22 novembre 2016, 16h14, Esther

Exprimée de cette façon, érudite, passionnée, impliquée... Je n'aurais peut être pas raté si souvent la Paracha de la semaine... De (beaux) nouveaux visages et une approche plus moderne (j'ose le dire, je ne suis pas jeune) des Textes conduiront j'en suis sûre à un intérêt croissant pour nos racines et notre patrimoine. Merci à toutes celles et tous ceux qui nous éclairent.

A propos de Érotisme

24 novembre 2016, 11h31, H-F

Bonjour, Il me semble que le passage du Zohar que vous citez, fait allusion à ce que nos sages nomment "sitré Torah", à savoir la "Torah cachée", qu'il est interdit de révéler au plus grand nombre. Nos maîtres nous conseillent la plus grande prudence lorsque nous nous confrontons à ce genre d'enseignement. Votre analogie entre voile et érotisme me paraît extrêmement risquée car les mots sont chargés d'un supplément de sens, lié à l'usage que l'on en fait. Ici votre approche de l'étude s'apparente à une consommation érotique, or le passage du Zohar que vous citez invite à une approche inverse. Il ne s'agit pas de se nourrir de la beauté mais bien au contraire de la révéler, de lui offrir son intégrité au travers du regard que l'on porte sur elle. Ceci n'est possible que lorsque l'on est porté par l'amour, non pas celui décrit par Hollywood, mais celui auquel font référence les Cohanim lorsqu'ils bénissent le peuple.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

'Haye Sarah: érotisme de la pudeur

28 min

Mira Neshama - socio-anthropologue

Commentaires ( 13 )

Hidoush

20 novembre 2016, 07h54, Francoise Michaelis

Merci beaucoup pour ce formidable commentaire. Et un grand merci à Akadem pour son superbe travail.

Spirituel, agréable, instructif

20 novembre 2016, 09h18, Eva_heb

Chère Mira, bravo pour votre intervention. Pourriez-vous commenter la paracha chaque semaine ? Je ne me lasserais pas de vous écouter. Merci à vous.

Précisions

20 novembre 2016, 10h28, yehouda aryé

J'ai beaucoup apprécié votre commentaire. Mais attention à la lecture des versets en hébreu qui si, elle n'est pas correcte, rend le propos moins attrayant, ce qui est vraiment dommage. Kol touv Yehouda Aryé.

Magnifique, merci !

20 novembre 2016, 14h03, Constance

Vous êtes timide, mais quel beau commentaire ! Merci !

Bien d'accord ! !

20 novembre 2016, 16h01, LEVY

Tout Juif qui n'est pas attaché à Sa Racine est attaché à l'arbre du bien et du mal... Qu'on se le dise !

A méditer sans modération !

20 novembre 2016, 17h24, Stéphane A

Merci pour la pertinence de votre commentaire : rythmé, audacieux et rempli de discernement.

Un vrai bon commentaire Akadem cette année

20 novembre 2016, 20h33, Marc

J'ai été surpris puis séduit par la conférencière et par le propos, les références et les analyses. Vous avez introduit votre singularité dans de la pensée juive et non pas l'inverse comme j'ai cru voir dans les précédents commentaires de cette année. Je suis certain que vos prochains commentaires seront mieux assurés et donc encore meilleurs. Merci à vous et shabbat shalom !

'Haye Sarah : érotisme de la pudeur

20 novembre 2016, 21h09, popi soudure

Merci a cette jolie intervenante ! Ce qui prouve que l'on peut avoir " une tete bien faite " avec une agréable présence ! Du coup j'étais des plus assidu a ce cours dirigée par l'agréable Mira ! Merci Akadem pour cette découverte ! Lol.

Hayyé Sarah

21 novembre 2016, 20h36, Zalman1

Conquis par la douceur de l'enseignement Et la sincérité que dégage l'intervenant. כל הכבוד לבתי ישראל.

Je dis merci

21 novembre 2016, 21h22, Sarah

Mira timide ? Que nenni ! Une force qui lui vient de sa grande sensibilité. Beaucoup de choses à dire, des paroles de lumière. Elle nous en livre quelques unes, dans la retenue. Pudeur, beauté et pureté. Aimante et désintéressée. Sagesse et intelligence ensembles, elle nous donne une torah de générosité. Torah lishmah. Je dis merci.

Impressionnant

22 novembre 2016, 02h30, Emmanuel

Bravo et merci pour ce commentaire profond, singulier et riche en enseignements.

Admirative

22 novembre 2016, 16h14, Esther

Exprimée de cette façon, érudite, passionnée, impliquée... Je n'aurais peut être pas raté si souvent la Paracha de la semaine... De (beaux) nouveaux visages et une approche plus moderne (j'ose le dire, je ne suis pas jeune) des Textes conduiront j'en suis sûre à un intérêt croissant pour nos racines et notre patrimoine. Merci à toutes celles et tous ceux qui nous éclairent.

A propos de Érotisme

24 novembre 2016, 11h31, H-F

Bonjour, Il me semble que le passage du Zohar que vous citez, fait allusion à ce que nos sages nomment "sitré Torah", à savoir la "Torah cachée", qu'il est interdit de révéler au plus grand nombre. Nos maîtres nous conseillent la plus grande prudence lorsque nous nous confrontons à ce genre d'enseignement. Votre analogie entre voile et érotisme me paraît extrêmement risquée car les mots sont chargés d'un supplément de sens, lié à l'usage que l'on en fait. Ici votre approche de l'étude s'apparente à une consommation érotique, or le passage du Zohar que vous citez invite à une approche inverse. Il ne s'agit pas de se nourrir de la beauté mais bien au contraire de la révéler, de lui offrir son intégrité au travers du regard que l'on porte sur elle. Ceci n'est possible que lorsque l'on est porté par l'amour, non pas celui décrit par Hollywood, mais celui auquel font référence les Cohanim lorsqu'ils bénissent le peuple.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Le temps de nos vies

    La présence muette de Sarah (8min)

  • Rebecca voilée

    La pudeur, outil de l'érotisme (12min)

  • La méditation d'Isaac

    Spiritualités orientales et judaïsme (8min)

L'organisateur

Le Conférencier
Biographie du conférencier

Mira Neshama - socio-anthropologue

Mira Neshama Niculescu est née à Paris en 1980. Elle poursuit actuellement une thèse de Doctorat en Sociologie des Religions sur la spiritualité juive contemporaine à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) tout en étudiant à la Yeshiva Pardes à Jérusalem. Elle a étudié au Drisha Institute of Jewish Education de New York, et a suivi  le cursus de la Section Normale des Etudes Juives (SNEJ) de l’Alliance Israélite Universelle (AIU) à Paris.

Page personnelle

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence du conférencier