Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Mauvais juif, de Piotr Smolar

Un correspondant en mal d'identité (6 min)

Steve Nadjar - journaliste, enseignant
  • "Le juif le plus ignorant qui soit"

    Récit d'un conflit identitaire (3min)

  • Un regard biaisé sur Israël

    L'impossible neutralité du journaliste (3min)

  • ()

Les documents (2)
Le conférencier
Biographie du conférencier

Steve Nadjar - journaliste, enseignant

Steve Nadjar est enseignant en relations internationales à l’institut franco-américain IFE (Internships for Francophone Europe) à Paris. Ses études d’histoire menées à l’université Panthéon-Sorbonne puis à Sciences Po Paris l’ont conduit à travailler sur les rapports de la France avec certains Etats du Moyen-Orient. Il contribue à plusieurs revues et sites Internet (Le Monde des religions, Spring, Grazia.fr, Nonfiction.fr) et a présenté entre 2007 et 2009 une chronique internationale hebdomadaire sur l’antenne de Radio J.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Pour en savoir plus
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 25 septembre 2019
Commentaires ( 5 )

Le journal Le Monde et Smolar

24 octobre 2019, 09h32, ireniste

Très bonne analyse de Nadjar. De la part du journal Le Monde une certaine perversité à choisir Smolar comme correspondant en Israël et du côté de Smolar une mauvaise analyse d’avoir accepté cette mission à moins que ce fût un prétexte à une auto psychanalyse rendant difficile et discutable une objectivité journalistique.

Oy gevalt

24 octobre 2019, 09h40, Targoom

Rien de plus sensé n’a été dit à propos de P Smolar. Son identité le questionnait avant d’aller en Israël, le dérangeait en Israël en tant qu’envoyé du Monde et maintenant alors qu’il ne l’est plus. P Smolar se révèle juif c’est déjà pas mal pour un journaliste du Monde.

Qui a un regard biaisé

31 octobre 2019, 09h31, Martine Cohen

Je trouve votre lecture de livre de Smolar plutôt baisée. Je viens de le terminer, et pour moi juive d'Afrique du nord ayant un tout autre bagage juif (dont celui d'avoir vécu 2 ans en Israel), je peux vous dire que j'ai été fort touchée par ce livre et les questions qu'il pose sur le devenir d'Israel, et sur l'identité transmise ou reçue. Un chapitre en particulier devrait nous interpeller tous, celui intitulé "Valises", où une femme rabbin du courant Massorti (vivant en Israel, faut il le préciser) dit que beaucoup de Juifs arrivent en Israel en délaissant la valise de questions et questionnements sur le monde que nous a laissée la tradition, pensant qu'ils sont désormais "libres". Si toutes les yéchivot qui se sont multipliées en Israel interpellaient la politique israélienne de ces dernieres années (sans parler de celle qui a soutenu le meurtrier de Rabin), je deviendrais peut être religieuse. Pensez vous qu'un tel regard de Smolar (et le mien) sur Israel est biaisé ? Le vôtre l'est aussi en tout cas.

Juif ? ?

7 novembre 2019, 16h36, Sobol

Tous ses articles dans ce torchon islamo-gauchiste chic suintent un gros, gros parti pris pour les très malheureux palestiniens qui sont humanisés (nom prénom situation de famille etc. Quant aux Israéliens ; ils semblent tous absolument laissés dans le vague, indéterminés ! Navrant Illisible.

L'hypocrisie du journal Le Monde.

9 novembre 2019, 17h18, Geraldine

Je suis d'accord avec le journaliste d'Akadem. Le Monde, l'immonde, disait le Général de Gaulle n'a pas pris P. Smolar au hasard. Il a pris un juif de tradition gauchiste empli de détestation de soi. Cas tristement banal. Le résultat de ses analyses de la société juive et de la société palestinienne est forcément plein de partialité.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Un correspondant en mal d'identité

6 min

Steve Nadjar - journaliste, enseignant

Commentaires ( 5 )

Le journal Le Monde et Smolar

24 octobre 2019, 09h32, ireniste

Très bonne analyse de Nadjar. De la part du journal Le Monde une certaine perversité à choisir Smolar comme correspondant en Israël et du côté de Smolar une mauvaise analyse d’avoir accepté cette mission à moins que ce fût un prétexte à une auto psychanalyse rendant difficile et discutable une objectivité journalistique.

Oy gevalt

24 octobre 2019, 09h40, Targoom

Rien de plus sensé n’a été dit à propos de P Smolar. Son identité le questionnait avant d’aller en Israël, le dérangeait en Israël en tant qu’envoyé du Monde et maintenant alors qu’il ne l’est plus. P Smolar se révèle juif c’est déjà pas mal pour un journaliste du Monde.

Qui a un regard biaisé

31 octobre 2019, 09h31, Martine Cohen

Je trouve votre lecture de livre de Smolar plutôt baisée. Je viens de le terminer, et pour moi juive d'Afrique du nord ayant un tout autre bagage juif (dont celui d'avoir vécu 2 ans en Israel), je peux vous dire que j'ai été fort touchée par ce livre et les questions qu'il pose sur le devenir d'Israel, et sur l'identité transmise ou reçue. Un chapitre en particulier devrait nous interpeller tous, celui intitulé "Valises", où une femme rabbin du courant Massorti (vivant en Israel, faut il le préciser) dit que beaucoup de Juifs arrivent en Israel en délaissant la valise de questions et questionnements sur le monde que nous a laissée la tradition, pensant qu'ils sont désormais "libres". Si toutes les yéchivot qui se sont multipliées en Israel interpellaient la politique israélienne de ces dernieres années (sans parler de celle qui a soutenu le meurtrier de Rabin), je deviendrais peut être religieuse. Pensez vous qu'un tel regard de Smolar (et le mien) sur Israel est biaisé ? Le vôtre l'est aussi en tout cas.

Juif ? ?

7 novembre 2019, 16h36, Sobol

Tous ses articles dans ce torchon islamo-gauchiste chic suintent un gros, gros parti pris pour les très malheureux palestiniens qui sont humanisés (nom prénom situation de famille etc. Quant aux Israéliens ; ils semblent tous absolument laissés dans le vague, indéterminés ! Navrant Illisible.

L'hypocrisie du journal Le Monde.

9 novembre 2019, 17h18, Geraldine

Je suis d'accord avec le journaliste d'Akadem. Le Monde, l'immonde, disait le Général de Gaulle n'a pas pris P. Smolar au hasard. Il a pris un juif de tradition gauchiste empli de détestation de soi. Cas tristement banal. Le résultat de ses analyses de la société juive et de la société palestinienne est forcément plein de partialité.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • "Le juif le plus ignorant qui soit"

    Récit d'un conflit identitaire (3min)

  • Un regard biaisé sur Israël

    L'impossible neutralité du journaliste (3min)

  • ()

L'organisateur

  • Akadem
    Akadem
    Paris - 25 septembre 2019
Le Conférencier
Biographie du conférencier

Steve Nadjar - journaliste, enseignant

Steve Nadjar est enseignant en relations internationales à l’institut franco-américain IFE (Internships for Francophone Europe) à Paris. Ses études d’histoire menées à l’université Panthéon-Sorbonne puis à Sciences Po Paris l’ont conduit à travailler sur les rapports de la France avec certains Etats du Moyen-Orient. Il contribue à plusieurs revues et sites Internet (Le Monde des religions, Spring, Grazia.fr, Nonfiction.fr) et a présenté entre 2007 et 2009 une chronique internationale hebdomadaire sur l’antenne de Radio J.

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.