Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Rafle du Vel' d'Hiv

Intégralité de la cérémonie (148 min)

Christophe Cabrol - , Francine Christophe - déportée à Bergen Belsen, auteur, Raphaël Esrail - président de l'Union des déportés d'Auschwitz, Alain Goldmann - grand rabbin, Rachel Jedinak - Témoin, Francis Kalifat - président du CRIF, Olivier Kaufmann - grand Rabbin, Serge Klarsfeld - militant, avocat, Emmanuel Macron - président de la République, Benjamin Netanyahou - Premier ministre d'Israël, Talila - chanteuse, Pierre-François Veil - Président du Comité Français pour Yad Vashem
  • Inauguration du jardin-mémorial des enfants du Vel' d'Hiv

    avec Serge Klarsfeld, Emmanuel Macron (29min)

  • Prières, sonnerie, hymne

    avec Olivier Kaufmann, Alain Goldmann (11min)

  • Raphaël Esrail

    Président de l'Union des Déportés d'Auschwitz. (8min)

  • Serge Klarsfeld

    Président des fils et filles de déportés Juifs de France (4min)

  • Témoignage de Francine Christophe

    Survivante (5min)

  • Témoignage de Rachel Jedinak

    Survivante (10min)

  • Pierre-François Veil

    Président du Comité français pour Yad Vashem (7min)

  • Christophe Cabrol

    Petit-fils d'Antoine Tena "Juste parmi les nations" (7min)

  • Chant yiddish par Talila

    (5min)

  • Francis Kalifat

    Président du CRIF (15min)

  • Benjamin Netanyahou

    Premier Ministre d'Israël (12min)

  • Emmanuel Macron

    Président de la République française (35min)

Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Christophe Cabrol -

Francine Christophe - déportée à Bergen Belsen, auteur

Francine Christophe est une écrivaine et poétesse française née le 18 août 1933, déportée dans le convoi du 2 mai 1944. Elle donne régulièrement des conférences auprès des jeunes dans les collèges et lycées pour livrer son témoignage.

Raphaël Esrail - président de l'Union des déportés d'Auschwitz

Raphaël Esrail est né en 1925 en Turquie. Élève ingénieur à l'École centrale de Lyon, il participe à la Résistance. Déporté à Auschwitz, il est affecté à l'Union-Werke. Il est libéré à Tutzing, au bord du lac Starnberg, le 1er mai 1945 par les Américains. De retour à Lyon en mai 1945, il reprend ses études et épouse Liliane, la jeune femme qu'il avait rencontrée au début de sa déportation. À partir des années 1980, il décide de témoigner auprès des jeunes pour contrer les messages négationnistes. À 92 ans, il est aujourd'hui président de l'Union des déportés d'Auschwitz.

Alain Goldmann - grand rabbin

Le grand rabbin Alain Goldmann est né en 1931 à Strasbourg, il a effectué ses études rabbiniques au Séminaire de la rue Vauquelin, sous la direction du Grand Rabbin Henri Schilli, dont il est devenu le gendre. Alain Goldmann a été successivement rabbin de Bordeaux, de la synagogue de Belleville (Paris XIème), puis de la rue Chasseloup Laubat (Paris XVème) avant d’exercer les fonctions de Grand Rabbin de Paris de 1980 à 1994. Il représente le rabbinat français au Comité national d’éthique (CNE) et à la Conférence des Rabbins Européens. Il est commandeur de la Légion d’Honneur.

Page personnelle

Rachel Jedinak - Témoin

Rachel Jedinak est née en 1934 à Paris de parents juifs polonais. Son père est arrêté en 1941 et meurt assassiné à Auschwitz en 1942, tout comme sa mère, prise dans la rafle du Vel d'Hiv en 1942. Grâce à l'intution de sa mère, la petite Rachel réchappe avec sa soeur de la rafle du Vel d'Hiv ; les deux fillettes parviennent à nouveau à s'enfuir lors d'une nouvelle rafle en 1943. Jusqu'à la libération de Paris, Rachel est placée comme enfant cachée à Château-Renault. En mémoire de cette enfance et de ses parents assassinés, Rachel Jedinak consacrera une grande partie de sa vie à faire oeuvre de mémoire : à la fois comme témoin dans les écoles, mais aussi en cherchant à reconstituer le destin des enfants assassinés pendant la guerre. Elle est la membre-fondatrice du comité de la rue Tlemcen, association pour la mémoire des enfants juifs déportés du XXème arrondissement de Paris (http://www.comitetlemcen.com/Accueil.html)

Francis Kalifat - président du CRIF

Francis Kalifat est vice-président du CRIF ( MAJ 2014)

Olivier Kaufmann - grand Rabbin

Olivier Kaufmann est un rabbin français de la Synagogue de la Place des Vosges à Paris, depuis 2002. Kaufmann, titulaire d'une maîtrise en droit, est également le directeur du Séminaire israélite de France. Il est aumônier de l’hôpital Saint-Antoine, et membre de la commission pour la culture juive de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.

Serge Klarsfeld - militant, avocat

Serge Klarsfeld est né le 17 septembre 1935 à Bucarest (Roumanie). Il est diplômé d'études supérieures en Histoire à la Sorbonne. Il est aussi diplômé de l'Institut d'études politiques de l'Université de Paris, docteur ès lettres et avocat au barreau de Paris. Il est l'auteur de nombreux ouvrages d'histoire sur la persécution des Juifs de France et forme avec son épouse Beate un couple d’activistes et de militants engagés pour la mémoire de la Shoah et la justice. Si Serge Klarsfled a échappé à la Gestapo à Nice en 1943, son père a été déporté et tué à Auschwitz. Par la suite, il se bat avec Beate pour pour traîner en justice les criminels nazis responsables de la Shoah. Tous les deux se sont aussi engagés contre l'antisémitisme et le néo-nazisme en Allemagne et ont été la cible de nombreux attentats. En 1978, Serge Klarsfeld publie Le Mémorial de la déportation des Juifs de France, livre qui reproduit les listes de déportés partis de France, convoi par convoi. Cet ouvrage a contribué à faire prendre conscience, dans l'opinion publique juive et non-juive de France, de la nécessité de la mémoire et de l'histoire. Il fournit pour la première fois le chiffre exact des victimes juives de France.En 1979, Beate et Serge Klarsfeld créent Les Fils et Filles des Déportés Juifs de France, association qui se porte partie civile dans les procès de criminels nazis : Paul Touvier, Klaus Barbie, Maurice Papon. L'association organise depuis 1981 de nombreux voyages de pèlerinage sur les lieux de l'assassinat des Juifs de France, particulièrement à Auschwitz. Elle a aussi demandé, et obtenu, que la persécution des Juifs de France et la responsabilité de l'Etat français soient intégrées dans les programmes scolaires.  Le 1er janvier 2014, les époux Klarsfeld sont promus dans la Légion d'honneur : Béate devient Commandeur de la Légion d'honneur et Serge devient Grand-officier de la Légion d'honneur.  

Emmanuel Macron - président de la République

Benjamin Netanyahou - Premier ministre d'Israël

Benjamin Netanyahou a d'abord suivi ses études aux Etats-Unis, au Massachussets Institute of Technology (MIT). En 1967, il rentre en Israël où il effectue son service militaire au sein d'un corps d'élite de l'armée. À la fin des années 1970 survient un événement qui va marquer un tournant dans son engagement politique : le raid d'Entebbe, durant lequel son frère Yonathan meurt au combat lors de la libération d'otages occidentaux.  Il est nommé à l'ambassade israélienne à Washington puis devient Ambassadeur d'Israël auprès des Nations Unies en 1984. En 1988 il est élu député du Likoud à la Knesset puis gravit successivement les échelons en devenant tour à tour ministre adjoint des Affaires étrangères (1988-1990), et conseiller spécial lors des négociations relatives à la Conférence de Madrid pour la paix. Les élections de 1996 le portent au poste de Premier ministre de l'Etat d'Israël : il devient le plus jeune chef de gouvernement de l'histoire du pays. Benjamin Netanyahou défend d'emblée une position basée sur la sécurité en échange de la paix. Opposé à l'origine aux accords d'Oslo, il finit par les considérer comme “un fait accompli” - sauf pour ce qui concerne les négociations sur le statut de Jérusalem. Opposé par ailleurs à la création d'un Etat palestinien, il est favorable à un statut d'autonomie étendu. Ces différentes positions marquent un tournant majeur par rapport à la politique menée par ses prédécesseurs. Battu aux élections de mai 1999, il démissionne de son mandat de président du Likoud mais revient en 2002 au poste de ministre des Affaires étrangères puis comme ministre des Finances dans le gouvernement d'Ariel Sharon jusqu'en 2005. En août 2007, il est réélu à la tête du Likoud avec 73% des voix. Binyamin Netanyahou entame le 1er avril 2009 un second mandat de Premier ministre, à la tête d’un gouvernement de coalition. (Mise à jour: décembre 2007)

Talila - chanteuse

Talila est chanteuse et comédienne. Elle se produit depuis plus d'une vingtaine d'années en France et sur toutes les scènes du monde (Argentine, Etats-Unis, Hongrie, Israël, Pologne, Roumanie, Australie, etc.). Elle a réalisé en 2004 une incroyable performance d'actrice dans la pièce Yadja ou la tête ailleurs de Blanca Metzner et de Dan Wolman, programmée à Paris et au festival d'Avignon. Elle est lauréate du prix de l'Académie Charles Cros. (Mise à jour: février 2010)

Pierre-François Veil - Président du Comité Français pour Yad Vashem

Pierre-François Veil est né en 1954. Il est le frère de l’avocat Jean Veil et le fils de Simone Veil.  Pierre-François Veil est avocat et intègre les départements « Entreprises en difficulté » et « contentieux » du Cabinet Veil Jourde en 2009. Il est Président du Comité Français pour Yad Vashem.

Bibliographies des conférenciers

Nicht mehr Eure Welt, (Wallstein Verlag Gmbh, 2012)   Acheter

Vous parlerez pour nous, poèmes concentrationnaires, (L'Harmattan, 2010)   Acheter

Une petite fille privilégiée, (Pocket, 2001)   Acheter | Emprunter

Le Temps Des Bonheurs, ((Naive, 2012), 0)   Acheter

Mon Yiddish Blues, ((Naive, 2012), 0)   Acheter

Chants Yiddish, ((Arion, 2011), 0)   Acheter

(, 0)  

Alain Goldmann

Goldman Alain, Le judaïsme face aux problèmes posés par la génétique, (Article en ligne sur le site CAIRN, 2003)   Acheter

La Thora commentée, (KHH, 2001)   Acheter | Emprunter

Benjamin Netanyahou

Combattre le terrorisme : comment les démocraties peuvent venir à bout des réseaux terroristes, (L'Archipel, 2002)   Acheter

Paix et sécurité, (L'Archipel, 1997)   Acheter

Pour une Paix sans illusions, (Politique internationale, 1997)   Emprunter

Diane Afoumado avec André Delahaye et Serge Klarsfeld,

La Spoliation dans les camps de Province, (La Documentation française, 2000)   Acheter | Emprunter

Raphaël Esrail

L'espérance d'un baiser, (Robert Laffont, 2017)   Acheter

Matricule 173295, (La martinière, 2014)   Acheter

Serge Klarsfeld

Le combat d'une vie : 25 ans à traquer les nazis, (J'AI LU - LIBRIO, 2015)   Acheter

La traque des criminels nazis, (Tallandier, 2013)   Acheter

Les 11400 enfants juifs déportés de France, (Mairie de Paris, 2007)   Emprunter

Adieu les enfants (1942-1944), (Mille et une nuits, 2005)   Acheter

L'album d'Auschwitz, (Al Dante, 2005)   Acheter

Entretiens audio, (Frémeaux & Associés, 2002)   Acheter

En souvenir de Georgy : lettres de la maison d'Izieu, 1935-1944, (Aperture, 2002)   Acheter

Le calendrier de la déportation, (Fayard, 2001)   Acheter

La Shoah en France, (Fayard, 2001)   Acheter | Emprunter

Vichy-Auschwitz, (Fayard, 2001)   Acheter

Nice - Hôtel Excelsior, (Les Fils et Filles des Déportés Juifs de France,), 1998)   Emprunter

Nice Caserne Auvare: la rafle des Juifs étrangers par la police de Vichy le 26 août 1942, (Les Fils et Filles des Déportés Juifs de France, 1998)   Emprunter

Lettres de Louise Jacobson: 1er Septembre 1942- 13 Février 1943, (Fils et Filles des déportés Juifs de France, 1989)   Emprunter

La rafle de la rue sainte-catherine à lyon le 9 février 1943, (Klarsfeld, 1943)   Acheter

Serge Klarsfeld, Beate Klarsfeld

mémoires, (Flammarion, 2015)   Acheter

Talila, Franck Juery

Notre langue d'intérieur, (Naive, 2011)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers
L'organisateur
  • CRIF
    CRIF
    - 16 juillet 2017
Commentaires ( 2 )

Discours du Président Emmannuel Macron

3 septembre 2017, 20h28, Jacinta

"Parce que ces enfants n'étaient pas seulement les vôtres, mais les nôtres"... Ces enfants ce sont les tiens, chère France ! Car les voix qui se taisent, comme celle de Simone Weill ne sont pas éteintes, de par notre travail de mémoire, restons les yeux ouverts, avec une justice à la hauteur des valeurs de la République. Merci, président Macron, de votre vision claire, vous qui êtes né après la Guerre, de cette trouble période de l'histoire, insistant pour ne pas céder por qu'une France digne se relève, enfin, d'un temps qui redevient obscur. Merci d'insister à ce que nous restions debout, dans l'esperance.

Les victimes de la Shoah en France incluent les victimes dans Vichy-Afrique du Nord

29 juin 2018, 23h24, Edith Shaked Perlman

“Les victimes des crimes racists et antisemites de l’Etat francais dirigé par le gouvernement de Vichy” – les Juifs dans Vichy-Afrique du Nord, les trois departements d’Algerie francaise, et les deux protectorats de Tunisie et Maroc, sous le gouvernement de Vichy, faisaient aussi partie des victimes des crimes racists et antisemites de l’Etat francais dirigé par le gouvernement de Vichy. C’est pour cela que le memorial de la Shoah a Paris, que j’ai visite en Juin 2018, doit clarifier dans son exposition : VICHY Afrique du Nord, et enlever la mention “Afrique du Nord. ” “Afrique du Nord” est “une expression geographique, ” et la Shoah etait un processus politique. Article 109. — Le territoire de l'Algérie et des colonies est déclaré territoire français Algeria, Morocco and Tunisia were French territories and protectorates prior to World War II. When France surrendered to Germany in 1940, the laws of the Vichy regime (unoccupied France) were applied to these French territories. Under the 1940 French-German cease-fire agreement, France’s possessions in North Africa, (France’s protectorates in Morocco and Tunisia ; the French departments in Algeria) and the French Levant -Syria and Lebanon of today) were considered part of unoccupied zone/territory/Vichy France. C’est pour cela, que Yehuda Bauer, academic advisor at Yad Vashem, tells the story of the persecution of the Jews in Vichy Algeria, Vichy Morocco, and Vichy Tunisia in his paragraph about the Shoah in France, in his chapter 10 of his book : The Holocaust – A History. Edith Shaked Perlman Advisory Board Member H-Holocaust, an international academic consortium/H-Net's Network for scholars of the Holocaust.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Intégralité de la cérémonie

148 min

Christophe Cabrol - , Francine Christophe - déportée à Bergen Belsen, auteur, Raphaël Esrail - président de l'Union des déportés d'Auschwitz, Alain Goldmann - grand rabbin, Rachel Jedinak - Témoin, Francis Kalifat - président du CRIF, Olivier Kaufmann - grand Rabbin, Serge Klarsfeld - militant, avocat, Emmanuel Macron - président de la République, Benjamin Netanyahou - Premier ministre d'Israël, Talila - chanteuse, Pierre-François Veil - Président du Comité Français pour Yad Vashem

Commentaires ( 2 )

Discours du Président Emmannuel Macron

3 septembre 2017, 20h28, Jacinta

"Parce que ces enfants n'étaient pas seulement les vôtres, mais les nôtres"... Ces enfants ce sont les tiens, chère France ! Car les voix qui se taisent, comme celle de Simone Weill ne sont pas éteintes, de par notre travail de mémoire, restons les yeux ouverts, avec une justice à la hauteur des valeurs de la République. Merci, président Macron, de votre vision claire, vous qui êtes né après la Guerre, de cette trouble période de l'histoire, insistant pour ne pas céder por qu'une France digne se relève, enfin, d'un temps qui redevient obscur. Merci d'insister à ce que nous restions debout, dans l'esperance.

Les victimes de la Shoah en France incluent les victimes dans Vichy-Afrique du Nord

29 juin 2018, 23h24, Edith Shaked Perlman

“Les victimes des crimes racists et antisemites de l’Etat francais dirigé par le gouvernement de Vichy” – les Juifs dans Vichy-Afrique du Nord, les trois departements d’Algerie francaise, et les deux protectorats de Tunisie et Maroc, sous le gouvernement de Vichy, faisaient aussi partie des victimes des crimes racists et antisemites de l’Etat francais dirigé par le gouvernement de Vichy. C’est pour cela que le memorial de la Shoah a Paris, que j’ai visite en Juin 2018, doit clarifier dans son exposition : VICHY Afrique du Nord, et enlever la mention “Afrique du Nord. ” “Afrique du Nord” est “une expression geographique, ” et la Shoah etait un processus politique. Article 109. — Le territoire de l'Algérie et des colonies est déclaré territoire français Algeria, Morocco and Tunisia were French territories and protectorates prior to World War II. When France surrendered to Germany in 1940, the laws of the Vichy regime (unoccupied France) were applied to these French territories. Under the 1940 French-German cease-fire agreement, France’s possessions in North Africa, (France’s protectorates in Morocco and Tunisia ; the French departments in Algeria) and the French Levant -Syria and Lebanon of today) were considered part of unoccupied zone/territory/Vichy France. C’est pour cela, que Yehuda Bauer, academic advisor at Yad Vashem, tells the story of the persecution of the Jews in Vichy Algeria, Vichy Morocco, and Vichy Tunisia in his paragraph about the Shoah in France, in his chapter 10 of his book : The Holocaust – A History. Edith Shaked Perlman Advisory Board Member H-Holocaust, an international academic consortium/H-Net's Network for scholars of the Holocaust.

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Inauguration du jardin-mémorial des enfants du Vel' d'Hiv

    avec Serge Klarsfeld, Emmanuel Macron (29min)

  • Prières, sonnerie, hymne

    avec Olivier Kaufmann, Alain Goldmann (11min)

  • Raphaël Esrail

    Président de l'Union des Déportés d'Auschwitz. (8min)

  • Serge Klarsfeld

    Président des fils et filles de déportés Juifs de France (4min)

  • Témoignage de Francine Christophe

    Survivante (5min)

  • Témoignage de Rachel Jedinak

    Survivante (10min)

  • Pierre-François Veil

    Président du Comité français pour Yad Vashem (7min)

  • Christophe Cabrol

    Petit-fils d'Antoine Tena "Juste parmi les nations" (7min)

  • Chant yiddish par Talila

    (5min)

  • Francis Kalifat

    Président du CRIF (15min)

  • Benjamin Netanyahou

    Premier Ministre d'Israël (12min)

  • Emmanuel Macron

    Président de la République française (35min)

L'organisateur

  • CRIF
    CRIF
    - 16 juillet 2017
Les Conférenciers
Biographie des conférenciers

Christophe Cabrol -

Francine Christophe - déportée à Bergen Belsen, auteur

Francine Christophe est une écrivaine et poétesse française née le 18 août 1933, déportée dans le convoi du 2 mai 1944. Elle donne régulièrement des conférences auprès des jeunes dans les collèges et lycées pour livrer son témoignage.

Raphaël Esrail - président de l'Union des déportés d'Auschwitz

Raphaël Esrail est né en 1925 en Turquie. Élève ingénieur à l'École centrale de Lyon, il participe à la Résistance. Déporté à Auschwitz, il est affecté à l'Union-Werke. Il est libéré à Tutzing, au bord du lac Starnberg, le 1er mai 1945 par les Américains. De retour à Lyon en mai 1945, il reprend ses études et épouse Liliane, la jeune femme qu'il avait rencontrée au début de sa déportation. À partir des années 1980, il décide de témoigner auprès des jeunes pour contrer les messages négationnistes. À 92 ans, il est aujourd'hui président de l'Union des déportés d'Auschwitz.

Alain Goldmann - grand rabbin

Le grand rabbin Alain Goldmann est né en 1931 à Strasbourg, il a effectué ses études rabbiniques au Séminaire de la rue Vauquelin, sous la direction du Grand Rabbin Henri Schilli, dont il est devenu le gendre. Alain Goldmann a été successivement rabbin de Bordeaux, de la synagogue de Belleville (Paris XIème), puis de la rue Chasseloup Laubat (Paris XVème) avant d’exercer les fonctions de Grand Rabbin de Paris de 1980 à 1994. Il représente le rabbinat français au Comité national d’éthique (CNE) et à la Conférence des Rabbins Européens. Il est commandeur de la Légion d’Honneur.

Page personnelle

Rachel Jedinak - Témoin

Rachel Jedinak est née en 1934 à Paris de parents juifs polonais. Son père est arrêté en 1941 et meurt assassiné à Auschwitz en 1942, tout comme sa mère, prise dans la rafle du Vel d'Hiv en 1942. Grâce à l'intution de sa mère, la petite Rachel réchappe avec sa soeur de la rafle du Vel d'Hiv ; les deux fillettes parviennent à nouveau à s'enfuir lors d'une nouvelle rafle en 1943. Jusqu'à la libération de Paris, Rachel est placée comme enfant cachée à Château-Renault. En mémoire de cette enfance et de ses parents assassinés, Rachel Jedinak consacrera une grande partie de sa vie à faire oeuvre de mémoire : à la fois comme témoin dans les écoles, mais aussi en cherchant à reconstituer le destin des enfants assassinés pendant la guerre. Elle est la membre-fondatrice du comité de la rue Tlemcen, association pour la mémoire des enfants juifs déportés du XXème arrondissement de Paris (http://www.comitetlemcen.com/Accueil.html)

Francis Kalifat - président du CRIF

Francis Kalifat est vice-président du CRIF ( MAJ 2014)

Olivier Kaufmann - grand Rabbin

Olivier Kaufmann est un rabbin français de la Synagogue de la Place des Vosges à Paris, depuis 2002. Kaufmann, titulaire d'une maîtrise en droit, est également le directeur du Séminaire israélite de France. Il est aumônier de l’hôpital Saint-Antoine, et membre de la commission pour la culture juive de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.

Serge Klarsfeld - militant, avocat

Serge Klarsfeld est né le 17 septembre 1935 à Bucarest (Roumanie). Il est diplômé d'études supérieures en Histoire à la Sorbonne. Il est aussi diplômé de l'Institut d'études politiques de l'Université de Paris, docteur ès lettres et avocat au barreau de Paris. Il est l'auteur de nombreux ouvrages d'histoire sur la persécution des Juifs de France et forme avec son épouse Beate un couple d’activistes et de militants engagés pour la mémoire de la Shoah et la justice. Si Serge Klarsfled a échappé à la Gestapo à Nice en 1943, son père a été déporté et tué à Auschwitz. Par la suite, il se bat avec Beate pour pour traîner en justice les criminels nazis responsables de la Shoah. Tous les deux se sont aussi engagés contre l'antisémitisme et le néo-nazisme en Allemagne et ont été la cible de nombreux attentats. En 1978, Serge Klarsfeld publie Le Mémorial de la déportation des Juifs de France, livre qui reproduit les listes de déportés partis de France, convoi par convoi. Cet ouvrage a contribué à faire prendre conscience, dans l'opinion publique juive et non-juive de France, de la nécessité de la mémoire et de l'histoire. Il fournit pour la première fois le chiffre exact des victimes juives de France.En 1979, Beate et Serge Klarsfeld créent Les Fils et Filles des Déportés Juifs de France, association qui se porte partie civile dans les procès de criminels nazis : Paul Touvier, Klaus Barbie, Maurice Papon. L'association organise depuis 1981 de nombreux voyages de pèlerinage sur les lieux de l'assassinat des Juifs de France, particulièrement à Auschwitz. Elle a aussi demandé, et obtenu, que la persécution des Juifs de France et la responsabilité de l'Etat français soient intégrées dans les programmes scolaires.  Le 1er janvier 2014, les époux Klarsfeld sont promus dans la Légion d'honneur : Béate devient Commandeur de la Légion d'honneur et Serge devient Grand-officier de la Légion d'honneur.  

Emmanuel Macron - président de la République

Benjamin Netanyahou - Premier ministre d'Israël

Benjamin Netanyahou a d'abord suivi ses études aux Etats-Unis, au Massachussets Institute of Technology (MIT). En 1967, il rentre en Israël où il effectue son service militaire au sein d'un corps d'élite de l'armée. À la fin des années 1970 survient un événement qui va marquer un tournant dans son engagement politique : le raid d'Entebbe, durant lequel son frère Yonathan meurt au combat lors de la libération d'otages occidentaux.  Il est nommé à l'ambassade israélienne à Washington puis devient Ambassadeur d'Israël auprès des Nations Unies en 1984. En 1988 il est élu député du Likoud à la Knesset puis gravit successivement les échelons en devenant tour à tour ministre adjoint des Affaires étrangères (1988-1990), et conseiller spécial lors des négociations relatives à la Conférence de Madrid pour la paix. Les élections de 1996 le portent au poste de Premier ministre de l'Etat d'Israël : il devient le plus jeune chef de gouvernement de l'histoire du pays. Benjamin Netanyahou défend d'emblée une position basée sur la sécurité en échange de la paix. Opposé à l'origine aux accords d'Oslo, il finit par les considérer comme “un fait accompli” - sauf pour ce qui concerne les négociations sur le statut de Jérusalem. Opposé par ailleurs à la création d'un Etat palestinien, il est favorable à un statut d'autonomie étendu. Ces différentes positions marquent un tournant majeur par rapport à la politique menée par ses prédécesseurs. Battu aux élections de mai 1999, il démissionne de son mandat de président du Likoud mais revient en 2002 au poste de ministre des Affaires étrangères puis comme ministre des Finances dans le gouvernement d'Ariel Sharon jusqu'en 2005. En août 2007, il est réélu à la tête du Likoud avec 73% des voix. Binyamin Netanyahou entame le 1er avril 2009 un second mandat de Premier ministre, à la tête d’un gouvernement de coalition. (Mise à jour: décembre 2007)

Talila - chanteuse

Talila est chanteuse et comédienne. Elle se produit depuis plus d'une vingtaine d'années en France et sur toutes les scènes du monde (Argentine, Etats-Unis, Hongrie, Israël, Pologne, Roumanie, Australie, etc.). Elle a réalisé en 2004 une incroyable performance d'actrice dans la pièce Yadja ou la tête ailleurs de Blanca Metzner et de Dan Wolman, programmée à Paris et au festival d'Avignon. Elle est lauréate du prix de l'Académie Charles Cros. (Mise à jour: février 2010)

Pierre-François Veil - Président du Comité Français pour Yad Vashem

Pierre-François Veil est né en 1954. Il est le frère de l’avocat Jean Veil et le fils de Simone Veil.  Pierre-François Veil est avocat et intègre les départements « Entreprises en difficulté » et « contentieux » du Cabinet Veil Jourde en 2009. Il est Président du Comité Français pour Yad Vashem.

Bibliographies des conférenciers

Nicht mehr Eure Welt, (Wallstein Verlag Gmbh, 2012)   Acheter

Vous parlerez pour nous, poèmes concentrationnaires, (L'Harmattan, 2010)   Acheter

Une petite fille privilégiée, (Pocket, 2001)   Acheter | Emprunter

Le Temps Des Bonheurs, ((Naive, 2012), 0)   Acheter

Mon Yiddish Blues, ((Naive, 2012), 0)   Acheter

Chants Yiddish, ((Arion, 2011), 0)   Acheter

(, 0)  

Alain Goldmann

Goldman Alain, Le judaïsme face aux problèmes posés par la génétique, (Article en ligne sur le site CAIRN, 2003)   Acheter

La Thora commentée, (KHH, 2001)   Acheter | Emprunter

Benjamin Netanyahou

Combattre le terrorisme : comment les démocraties peuvent venir à bout des réseaux terroristes, (L'Archipel, 2002)   Acheter

Paix et sécurité, (L'Archipel, 1997)   Acheter

Pour une Paix sans illusions, (Politique internationale, 1997)   Emprunter

Diane Afoumado avec André Delahaye et Serge Klarsfeld,

La Spoliation dans les camps de Province, (La Documentation française, 2000)   Acheter | Emprunter

Raphaël Esrail

L'espérance d'un baiser, (Robert Laffont, 2017)   Acheter

Matricule 173295, (La martinière, 2014)   Acheter

Serge Klarsfeld

Le combat d'une vie : 25 ans à traquer les nazis, (J'AI LU - LIBRIO, 2015)   Acheter

La traque des criminels nazis, (Tallandier, 2013)   Acheter

Les 11400 enfants juifs déportés de France, (Mairie de Paris, 2007)   Emprunter

Adieu les enfants (1942-1944), (Mille et une nuits, 2005)   Acheter

L'album d'Auschwitz, (Al Dante, 2005)   Acheter

Entretiens audio, (Frémeaux & Associés, 2002)   Acheter

En souvenir de Georgy : lettres de la maison d'Izieu, 1935-1944, (Aperture, 2002)   Acheter

Le calendrier de la déportation, (Fayard, 2001)   Acheter

La Shoah en France, (Fayard, 2001)   Acheter | Emprunter

Vichy-Auschwitz, (Fayard, 2001)   Acheter

Nice - Hôtel Excelsior, (Les Fils et Filles des Déportés Juifs de France,), 1998)   Emprunter

Nice Caserne Auvare: la rafle des Juifs étrangers par la police de Vichy le 26 août 1942, (Les Fils et Filles des Déportés Juifs de France, 1998)   Emprunter

Lettres de Louise Jacobson: 1er Septembre 1942- 13 Février 1943, (Fils et Filles des déportés Juifs de France, 1989)   Emprunter

La rafle de la rue sainte-catherine à lyon le 9 février 1943, (Klarsfeld, 1943)   Acheter

Serge Klarsfeld, Beate Klarsfeld

mémoires, (Flammarion, 2015)   Acheter

Talila, Franck Juery

Notre langue d'intérieur, (Naive, 2011)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autres conférences des conférenciers