Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Campus

Allemagne 1933

La presse aveugle au sort des juifs (17 min)

Steve Jourdin - journaliste, Daniel Schneidermann - journaliste
  • La presse montre les dérives de Trump

    mais n'avait pas alerté du danger nazi (4min)

  • La presse indulgente vis-à-vis d'Hitler

    ambiguë vis-à-vis des juifs (7min)

  • Un regard statistique froid

    Brèves et chiffres bruts (6min)

Les documents (3)
Les conférenciers
Biographie des conférenciers

Steve Jourdin - journaliste

Steve Jourdin est né à Paris en 1988. Après des études de droit et de philosophie, il se tourne vers l'histoire et le journalisme. Il a vécu 6 ans en Israël dans le cadre d'un doctorat consacré à l'histoire de la gauche israélienne.

Daniel Schneidermann - journaliste

Daniel Schneidermann est  journaliste et se consacre en particulier à l'analyse des images télévisuelles, en écrivant des chroniques hebdomadaires, d'abord dans Le Monde puis dans Libération. De 1995 à 2007, il dirige et présente l'émission de télévision Arrêt sur images sur France 5. Après 2007, à la suite de la suppression du programme sur décision de la chaîne, l'émission est transposée sur internet sous le nom @rrêt sur images. Elle y a élargi son champ, se consacrant désormais à la déconstruction de toutes les narrations médiatiques dominantes, sur tous supports.

Bibliographies des conférenciers

Steve Jourdin

Israël: autopsie d'une gauche (1905-1995), (Le bord de l'eau, 2021)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Pour en savoir plus
L'organisateur
  • Akadem
    Akadem
    Paris - 30 octobre 2018
Commentaire ( 1 )

Qui est en autre Monsieur schneidermann

13 novembre 2018, 16h11, Marcel

Il faut rappeler que Daniel Schneidermann s’est cru obligé de tempérer la tempête médiatique en prétendant que les attaques contre le fondateur du « Bondy Blog » étaient exagérées. Source https : //haguesher. Com/2017/03/06/mehdi-meklat-vedette-dechue-de-lislamo-gauchisme/ C'est curieux que les propos sur les juifs soient toujours exagérés... Le dernier article de Daniel Schneidermann en mai 2018 dans Libération, s’intitule : « Israël, la poule et la goule. » Il est consacré à Netta qui fait la poule. Il n’y a pas de hasard au jeu de mot pour la rime avec la goule. Une goule est un vampire suceur de sang, dans la mythologie arabo-musulmane. Schneidermann, en bon Essav manipulateur, adresse le mythe du Juif suceur de sang aux populations arabo-musulmanes. La victoire de Netta serait le résultat d’une volonté israélienne pour dissimuler l’extermination de Gaza. Le complot juif est le deuxième volet de l’analyse de Schneidermann. Le troisième volet porte sur les rires complices de Benjamin Netanyahou qui reçoit Netta Barzilai. Accessoirement, la satisfaction d’Ivanka Trump ne mérite pas le fiel de Schneidermann. Comme il le dit, la presse américaine s’en charge. C’est celle de Netanyahou qui lui est insupportable. Une victoire israélienne lui est insupportable. La joie de Netanyahou et de la Nation israélienne, à lire cet article, décrit le même état d’esprit que montrait les affiches nazies du « Juif Süss ». De la même manière, cet article raille le physique de Netta. Article paru dans JForum. Fr.

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *
Allemagne 1933

La presse aveugle au sort des juifs

30 octobre 2018
(17 min)
Steve Jourdin - journaliste
Daniel Schneidermann - journaliste
  • 1/3
    La presse montre les dérives de Trump
    (4min)

    mais n'avait pas alerté du danger nazi

  • 2/3
    La presse indulgente vis-à-vis d'Hitler
    (7min)

    ambiguë vis-à-vis des juifs

  • 3/3
    Un regard statistique froid
    (6min)

    Brèves et chiffres bruts

Dialoguer

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question
L'organisateur
Les documents
n°1 - Focus
1939: l’indésirable Saint Louis
Cuba refoule les juifs
A la veille de la Seconde Guerre mondiale, quelque 900 passagers juifs embarquent sur un paquebot à Hambourg. Fuyant l’Allemagne nazie, ils partent pour Cuba avec des visas en p... Lire la suite
n°2 - Citation
Législations anti-juives de 1935
Les lois de Nuremberg ou les nouveaux parias de la société allemande
Les lois raciales de Nuremberg établies en 1935 mettent en place un système discriminatoire où les juifs sont exclus de la société allemande. Elles sont constituées notamment... Lire la suite
n°3 - Focus
La montée du nazisme en Allemagne
Elections de septembre 1930
Les sixièmes élections fédérales allemandes se sont déroulées le 14 septembre 1930, sous la République de Weimar. Le NSDAP obtient 107 sièges aux élections de septembre ... Lire la suite
Les Conférenciers
Steve Jourdin - journaliste

Steve Jourdin est né à Paris en 1988. Après des études de droit et . . . Voir la bio complète

D
Daniel Schneidermann - journaliste
Daniel Schneidermann est  journaliste et se consacre en particulier à l'analyse des images . . . Voir la bio complète
Bibliographie sur le sujet
Daniel Schneidermann
Berlin, 1933, La presse internationale face à Hitler, (Seuil, 2018)   Acheter

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

1 Commentaires
Qui est en autre Monsieur schneidermann
le 13/11/2018, 16:11
Il faut rappeler que Daniel Schneidermann s’est cru obligé de tempérer la tempête médiatique en prétendant que les attaques contre le fondateur du « Bondy Blog » étaient exagérées. Source https : //haguesher. Com/2017/03/06/mehdi-meklat-vedette-dechue-de-lislamo-gauchisme/ C'est curieux que les propos sur les juifs soient toujours exagérés... Le dernier article de Daniel Schneidermann en mai 2018 dans Libération, s’intitule : « Israël, la poule et la goule. » Il est consacré à Netta qui fait la poule. Il n’y a pas de hasard au jeu de mot pour la rime avec la goule. Une goule est un vampire suceur de sang, dans la mythologie arabo-musulmane. Schneidermann, en bon Essav manipulateur, adresse le mythe du Juif suceur de sang aux populations arabo-musulmanes. La victoire de Netta serait le résultat d’une volonté israélienne pour dissimuler l’extermination de Gaza. Le complot juif est le deuxième volet de l’analyse de Schneidermann. Le troisième volet porte sur les rires complices de Benjamin Netanyahou qui reçoit Netta Barzilai. Accessoirement, la satisfaction d’Ivanka Trump ne mérite pas le fiel de Schneidermann. Comme il le dit, la presse américaine s’en charge. C’est celle de Netanyahou qui lui est insupportable. Une victoire israélienne lui est insupportable. La joie de Netanyahou et de la Nation israélienne, à lire cet article, décrit le même état d’esprit que montrait les affiches nazies du « Juif Süss ». De la même manière, cet article raille le physique de Netta. Article paru dans JForum. Fr.