Suivez-nous Facebook Twitter

Prendre la vie d'un animal (3/3)

Végétarisme et judaïsme sont-ils compatibles?  (48 min)

Mendel Samama - Rabbin

ORGANISATEUR
Communauté israélite de Strasbourg http://www.cisonline.org/
 
 

7 commentaires

TELLEMENT DECEVANT 17 mars 00:01, par MSVEGAN

Ce discours est fait par quelqu'un qui mange de la viande. Il est donc nécessairement partie prenante et il ne peut en être autrement. Il ne se rend pas compte que tous les problèmes du monde proviennent de l'instant où le premier homme s'est nourrit d'un individu qui aurait voulu vivre. Tous les paradoxes et les dérives de l'humanité viennent de cet instant terriblement destructeurs pour la conscience. Ceci se répète avec chaque petit d'homme qui vient au monde lorsqu'on l'oblige a consommer des animaux aussi. Pourtant n'est-il pas vrai que le Gan Eden était végane dans le vrai sens du terme ? Il est incroyable que nous les juifs n'ayons pas fait le rapprochement entre la Shoa et ce que nous infligeons quotidiennement à une échelle bien pire aux animaux. Cette réflexion est difficile à supporter. Posons nous la question de savoir pourquoi. Pourtant toutes celles et ceux qui se sont affranchis du carcan de la consommation animale savent que nous avons tous un voile sur la conscience tant que nous en consommons. Il faut au minimum 3 ans de régime strictement exempte de chair animale pour s'en affranchir. Faites le, et vous comprendrez. S'il y a bien un principe sur lequel "naassé vénichmah" s'applique, c'est bien dans ce domaine. Si ce soit disant rabbin était végane depuis au moins 3 ans son discours aurait été autrement plus sage.

Dommage ! 16 mars 16:49, par utopia

Cette problématique est bien trop importante pour la laisser entre les mains d'un rabbin qui choisit de faire un humour déplacé... Les propos ne sont pas du tout nuancés... "l'homme au dessus de la nature" tout un chapitre serait à faire sur cette question !

Végétarisme et judaïsme 15 mars 21:35, par paris20

Les arguments sont fallacieux et bien pauvres !
quand on parle de "droits des animaux" cela soulève tous les problèmes de leur élevage en batterie, de leur transport vers la mort, ... Je ne comprends pas la mauvaise blague du "droit de fleurs" et autres objets.
Mr le rabbin ne semble pas savoir que les animaux sont des êtres vivants...
que dire des autres blagues ?

Méli mélo 15 mars 17:30, par Cura

Quelle confusion ! Ces arguments sont si pauvres, si faibles qu'il faudrait longuement répondre à chaque phrase !
Les conférences sur Akadem sont en général excellentes mais ici c'est vraiment décevant. !

Excellent comme disent ceus qui sont subjugués 15 mars 10:03, par itshak

J'aime votre travail parce qu'en une durée courte, vous amenez de la matière
mais il y a des erreurs et c'est pourquoi vous n'allez pas toujours, me semble t-il, à l'essentiel
car vos connaissances en nutrition sont pleines de préjugés conformistes,
(normal quand on ne connaît pas quelque chose, on est bien forcé de répéter, de croire ce qui se dit)
je vous en donne un exemple
sur les animo herbivores ou végétariens :
les vaches par exemple, mangent de l'herbe mais avec des insectes contenus dans l'herbe en même temps,

l'expérience (citée par robert masson) d'enlever ces animo, ces insectes de l'herbe fait que les vaches meurent au bout d'un certains temps ;
c'est à mon avis le problème :
il faut que les gens qui parlent savamment de thora aient aussi une compétence minimum en sciences, en biologie, en nutrition
et vice versa.
Je connais des rabins scientifiques, médecins, physiciens,
mais un rabin qui parle en rentrant dans la médecine sans être médecin, reconnaissez que c'est risqué
ou alors je crois qu'un rabin qui parle de nutrition doit être nécessairement accompagné d'un scientique qui a des connaissances en thora

Je change de sujet et vous pose une question ki n'a rien à voir
ce kon appelle aujourd'hui le blé, mais qu'on a transformé, en lui ajoutant ou retranchant de son patrimoine génétik des chromosomes, est il vraiment du blé ?,
Certes on peut le panifier, ça ressemble dans l'apparence à du blé
mais pour moi, ça n'est pas du blé parce qu'on a transformé ses gênes.
Un robot peut ressembnler à un homme aussi.

 

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
Communauté israélite de Strasbourg http://www.cisonline.org/
 
 
 
 
 
ORGANISATEUR
Communauté israélite de Strasbourg http://www.cisonline.org/
 
 

Biographie du conférencier

Mendel Samama - Rabbin

 
ORGANISATEUR
Communauté israélite de Strasbourg http://www.cisonline.org/
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences du conférencier