Embed Video

X

DIALOGUER AVEC LE CONFÉRENCIER

X

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

Bilan et prospective

En Marche ! vers quoi... (96 min)

Claude Askolovitch - journaliste
  • Le crépuscule du socialisme au pouvoir

    Un effondrement annoncé (23min)

  • Le phénomène Mélenchon

    Parfaite antithèse d'Emmanuel Macron (14min)

  • Quel avenir pour les marcheurs

    Face aux questions sociales (15min)

  • Questions du public

    (44min)

Les documents (1)
Le Conférencier
Biographie du conférencier

Claude Askolovitch - journaliste

Claude Askolovitch est un journaliste français, il est le fils de Roger Ascot, l'ancien directeur de la revue L'Arche. Il suit des études d'économie à l'université Paris-Dauphine avant d'entrer au Centre de formation des journalistes, dont il sort diplômé en 1985. Après des piges à Sciences et vie Économie et Mondial, il travaille à RFO avant d'être engagé au Matin de Paris. Il rejoint en 1987 le quotidien Le Sport qui vient de se créer. À la disparition de ce titre, fin 1987, il travaille à Europe 1. Puis il devient reporter à l'Evénement du jeudi puis à Marianne. Il a été grand reporter au Nouvel Observateur pendant 7 ans de 2001 à juillet 2008, avant de devenir rédacteur en chef, puis éditorialiste au Journal du dimanche. Il rejoint Le Point en août 2011. De 2008 à 2011, il a été également chroniqueur sur Europe 1, dans les tranches d'information du matin, puis du soir, et sur i-Télé en 2010-2011. Depuis janvier 2011, il est chroniqueur dans "Avant-Premières" les jeudis soir sur France 2. Journaliste sportif à l'origine, il a écrit avec Basile Boli son autobiographie Black Boli, et traite aujourd'hui surtout de sujets sociétaux et politiques, avec une inclination particulière pour les controverses d'opinions et les sujets polémiques. Il a couvert pour le Nouvel Observateur le mouvement altermondialiste, et a lancé la controverse autour des déclarations jugées antisémites de Tariq Ramadan en 2003. Il a suivi le Front national, qui constitue le thème de son deuxième livre, écrit une biographie de Lionel Jospin, et a interrogé Éric Besson pour son pamphlet contre Ségolène Royal, Qui connaît Madame Royal ?. Il a réalisé deux autres livres d'entretiens, le premier avec Rachida Dati, sur son parcours, le second avec le député et maire socialiste d'Évry, Manuel Valls, sur la refondation de la gauche. Il a été chroniqueur dans des émissions de radio et télévision comme On refait le monde (RTL), On refait le match (RTL et LCI), Entre les lignes (La Chaîne Parlementaire). Il est à l'origine de « l'affaire Siné » : le 8 juillet 2008, lors d'une émission sur RTL, il qualifie d'antisémite une chronique du dessinateur Siné publiée dans Charlie Hebdo, qui suggérait, selon lui, que l'éventuelle conversion au judaïsme du fils du président de la République Française, Jean Sarkozy, serait profitable à sa carrière. Cette affaire a suscité des polémiques. Daniel Schneidermann a sévèrement critiqué l'attitude de Claude Askolovitch en l'accusant d'avoir agi en faveur des Sarkozy et d'avoir été remercié de ses services par sa nouvelle nomination au sein du groupe Lagardère. Le 2 mars 2009, le tribunal a relaxé Claude Askolovitch et débouté Siné d'une plainte en diffamation qu'il avait déposée.

Bibliographie du conférencier

Claude Askolovitch

Comment se dire adieu ?, (JC Lattès, 2017)   Acheter

Les grands garçons, (Plon, 2015)   Acheter

Nos mal-aimés : ces musulmans dont la France ne veut pas, (Grasset, 2013)   Acheter

Voyage au bout de la France - Le Front national tel qu'il est , (Grasset, 1999)   Acheter

Black Boli, (Grasset, 1994)   Acheter

La France du Piston, (Robert Laffont, 1992)  

Patrick Bruel, Claude Askolovitch

Patrick Bruel ; conversation avec Claude Askolovitch , (Plon, 2011)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence du conférencier
Pour en savoir plus
Bibliographie sur le sujet

Jacques Julliard, Jean-claude Michea

La gauche et le peuple, (Flammarion, 2014)   Acheter

Nicolas Prissette

Emmanuel Macron, en marche vers l'Elysée, (Plon, 2017)   Acheter

Jean-Pierre Le Goff

La gauche à l'agonie ? 1968-2017, (Tempus Perrin, 2017)   Acheter

Laurent Bouvet

La gauche zombie : Chroniques d'une malédiction politique , (Lemieux, 2017)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Sur la toile
L'organisateur
Commentaires ( 5 )

étrange conférence sur Akadem : )

29 juin 2017, 15h27, mkf

Merci pour cette étonnante conférence. Surtout sur Akadem...

Dédiabolisation

4 juillet 2017, 14h43, Robert

Discours très intellectuel de quelqu'un qui est trop près du cercle de Mélenchon. Monsieur Askolovitch n'en n'est pas moins le promoteur d'un discours étonnant de dédiabolisation globale : M Le Pen, une bourgeoise au coeur tendre, et Mélenchon, un brave type qui connait quelques errements de langage… Comment peut-on voter pour Mélenchon (sous prétexte qu'il ne sera pas élu), puis pour Macron et ne pas s'insurger radicalement contre le discours tenu ensuite par les Melenchon/Ruffin. La députée "insoumise" élue avec le soutien du marchand de quenelles, connaitrait un traitement injuste ? Et Ruffin, c'est un communiste idéaliste des années soixante, ou un mauvais perdant plein de haine ? Il y a une dose d'incohérence là dedans.

Il n'est jamais trop tard pour devenir modeste

8 juillet 2017, 11h03, Jean-Yves Carfantan

Dans ce discours il y a quelques visions intéressantes. Mais quel homme plein de certitudes ! Quelles visions caricaturales ! Le meilleur et le pire de ces discours de journalistes qui croient tout savoir.

Askolovitch se berce d'illusionsbientôt

30 juillet 2017, 20h59, pessimiste

M'est avis qu'il sera déçu, asko. Il ne voit donc pas que ce blanc bec n'est qu'un enfant de coeur d'après vatican ll. La seule différence c'est qu'il se voit lui-même comme progressiste alors qu'avant vatican ll les cathos étaient réactionnaires. La bienveillance, tout ça c'est du pipeau. C'est du langage d'enfant de coeur. C'est ridicule. On a un enfant de coeur qui portera sur les fonds baptismaux la pma et la gpa. Mais au point de vue social on aura une politique de la classe bourgeoise égoïste et sans foi ni loi. Henri guaino avait vu plus juste en parlant d'un électorat à vomir, un peu pétainiste, qui a voté avec son portefeuille. de toute façon ça ne va pas marcher. à la rentrée la france sera dans la rue. Macron tapera dans le tas et ce sera l'émeute. En plus la réussite économique ne sera pas au rendez vous. Ce sera une baisse additionnelle du pouvoir d'achat, une explosion du chômage, une baisse des prestations sociales qui faisaient que les gens se tenaient tranquilles. Ce sera l'explosion. Boum. Et finalement ce sera des tribuns du style alain soral qui retireront les marrons du feu, tellement on sera tombé de haut. la seule chose que je retiens de cette analyse subtile c'est la jument verte. C'était bien vu. Les français ont voulu une jument verte pour les changer de la vache enragée. Mais macron ne fera pas illusion plus que quelques mois. Regardez comment il s'est déjà planté avec les militaires. ça va mal finir.

Consterné

20 août 2017, 18h22, albert

Consterné qu'un individu puisse encore parler dans des médias juifs lui qui passe son temps à insulter le sionisme et Israël...

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

En Marche ! vers quoi...

96 min

Claude Askolovitch - journaliste

Commentaires ( 5 )

étrange conférence sur Akadem : )

29 juin 2017, 15h27, mkf

Merci pour cette étonnante conférence. Surtout sur Akadem...

Dédiabolisation

4 juillet 2017, 14h43, Robert

Discours très intellectuel de quelqu'un qui est trop près du cercle de Mélenchon. Monsieur Askolovitch n'en n'est pas moins le promoteur d'un discours étonnant de dédiabolisation globale : M Le Pen, une bourgeoise au coeur tendre, et Mélenchon, un brave type qui connait quelques errements de langage… Comment peut-on voter pour Mélenchon (sous prétexte qu'il ne sera pas élu), puis pour Macron et ne pas s'insurger radicalement contre le discours tenu ensuite par les Melenchon/Ruffin. La députée "insoumise" élue avec le soutien du marchand de quenelles, connaitrait un traitement injuste ? Et Ruffin, c'est un communiste idéaliste des années soixante, ou un mauvais perdant plein de haine ? Il y a une dose d'incohérence là dedans.

Il n'est jamais trop tard pour devenir modeste

8 juillet 2017, 11h03, Jean-Yves Carfantan

Dans ce discours il y a quelques visions intéressantes. Mais quel homme plein de certitudes ! Quelles visions caricaturales ! Le meilleur et le pire de ces discours de journalistes qui croient tout savoir.

Askolovitch se berce d'illusionsbientôt

30 juillet 2017, 20h59, pessimiste

M'est avis qu'il sera déçu, asko. Il ne voit donc pas que ce blanc bec n'est qu'un enfant de coeur d'après vatican ll. La seule différence c'est qu'il se voit lui-même comme progressiste alors qu'avant vatican ll les cathos étaient réactionnaires. La bienveillance, tout ça c'est du pipeau. C'est du langage d'enfant de coeur. C'est ridicule. On a un enfant de coeur qui portera sur les fonds baptismaux la pma et la gpa. Mais au point de vue social on aura une politique de la classe bourgeoise égoïste et sans foi ni loi. Henri guaino avait vu plus juste en parlant d'un électorat à vomir, un peu pétainiste, qui a voté avec son portefeuille. de toute façon ça ne va pas marcher. à la rentrée la france sera dans la rue. Macron tapera dans le tas et ce sera l'émeute. En plus la réussite économique ne sera pas au rendez vous. Ce sera une baisse additionnelle du pouvoir d'achat, une explosion du chômage, une baisse des prestations sociales qui faisaient que les gens se tenaient tranquilles. Ce sera l'explosion. Boum. Et finalement ce sera des tribuns du style alain soral qui retireront les marrons du feu, tellement on sera tombé de haut. la seule chose que je retiens de cette analyse subtile c'est la jument verte. C'était bien vu. Les français ont voulu une jument verte pour les changer de la vache enragée. Mais macron ne fera pas illusion plus que quelques mois. Regardez comment il s'est déjà planté avec les militaires. ça va mal finir.

Consterné

20 août 2017, 18h22, albert

Consterné qu'un individu puisse encore parler dans des médias juifs lui qui passe son temps à insulter le sionisme et Israël...

écrire un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

  • Votre pseudo *
  • Titre de votre commentaire *
  • Texte de votre commentaire *

Dialoguer avec le conférencier

Vous souhaitez poser une question au conférencier sur le sujet traité, sur ses références bibliographiques, sur un point précis: utilisez le formulaire suivant pour envoyer votre message à Akadem qui - sous réserve d'acceptation - le transmettra au conférencier concerné.
Akadem ne peut évidement s'engager sur les suites que le conférencier décidera de donner à votre question.

  • Votre nom *
  • Votre prénom *
  • Profession
  • E-mail *
  • Téléphone
  • Votre question

PLAN DE LA CONFÉRENCE

  • Le crépuscule du socialisme au pouvoir

    Un effondrement annoncé (23min)

  • Le phénomène Mélenchon

    Parfaite antithèse d'Emmanuel Macron (14min)

  • Quel avenir pour les marcheurs

    Face aux questions sociales (15min)

  • Questions du public

    (44min)

L'organisateur

Le Conférencier
Biographie du conférencier

Claude Askolovitch - journaliste

Claude Askolovitch est un journaliste français, il est le fils de Roger Ascot, l'ancien directeur de la revue L'Arche. Il suit des études d'économie à l'université Paris-Dauphine avant d'entrer au Centre de formation des journalistes, dont il sort diplômé en 1985. Après des piges à Sciences et vie Économie et Mondial, il travaille à RFO avant d'être engagé au Matin de Paris. Il rejoint en 1987 le quotidien Le Sport qui vient de se créer. À la disparition de ce titre, fin 1987, il travaille à Europe 1. Puis il devient reporter à l'Evénement du jeudi puis à Marianne. Il a été grand reporter au Nouvel Observateur pendant 7 ans de 2001 à juillet 2008, avant de devenir rédacteur en chef, puis éditorialiste au Journal du dimanche. Il rejoint Le Point en août 2011. De 2008 à 2011, il a été également chroniqueur sur Europe 1, dans les tranches d'information du matin, puis du soir, et sur i-Télé en 2010-2011. Depuis janvier 2011, il est chroniqueur dans "Avant-Premières" les jeudis soir sur France 2. Journaliste sportif à l'origine, il a écrit avec Basile Boli son autobiographie Black Boli, et traite aujourd'hui surtout de sujets sociétaux et politiques, avec une inclination particulière pour les controverses d'opinions et les sujets polémiques. Il a couvert pour le Nouvel Observateur le mouvement altermondialiste, et a lancé la controverse autour des déclarations jugées antisémites de Tariq Ramadan en 2003. Il a suivi le Front national, qui constitue le thème de son deuxième livre, écrit une biographie de Lionel Jospin, et a interrogé Éric Besson pour son pamphlet contre Ségolène Royal, Qui connaît Madame Royal ?. Il a réalisé deux autres livres d'entretiens, le premier avec Rachida Dati, sur son parcours, le second avec le député et maire socialiste d'Évry, Manuel Valls, sur la refondation de la gauche. Il a été chroniqueur dans des émissions de radio et télévision comme On refait le monde (RTL), On refait le match (RTL et LCI), Entre les lignes (La Chaîne Parlementaire). Il est à l'origine de « l'affaire Siné » : le 8 juillet 2008, lors d'une émission sur RTL, il qualifie d'antisémite une chronique du dessinateur Siné publiée dans Charlie Hebdo, qui suggérait, selon lui, que l'éventuelle conversion au judaïsme du fils du président de la République Française, Jean Sarkozy, serait profitable à sa carrière. Cette affaire a suscité des polémiques. Daniel Schneidermann a sévèrement critiqué l'attitude de Claude Askolovitch en l'accusant d'avoir agi en faveur des Sarkozy et d'avoir été remercié de ses services par sa nouvelle nomination au sein du groupe Lagardère. Le 2 mars 2009, le tribunal a relaxé Claude Askolovitch et débouté Siné d'une plainte en diffamation qu'il avait déposée.

Bibliographie du conférencier

Claude Askolovitch

Comment se dire adieu ?, (JC Lattès, 2017)   Acheter

Les grands garçons, (Plon, 2015)   Acheter

Nos mal-aimés : ces musulmans dont la France ne veut pas, (Grasset, 2013)   Acheter

Voyage au bout de la France - Le Front national tel qu'il est , (Grasset, 1999)   Acheter

Black Boli, (Grasset, 1994)   Acheter

La France du Piston, (Robert Laffont, 1992)  

Patrick Bruel, Claude Askolovitch

Patrick Bruel ; conversation avec Claude Askolovitch , (Plon, 2011)   Acheter

COMMANDER CETTE CONFERENCE

X

Nous avons pris bonne note de votre intérêt pour cette conférence.

Nous allons procéder à sa numérisation et vous tenir informé.

Cette conférence apparaitra à une adresse privée que nous vous communiquerons et il vous sera possible de la visionner autant de fois que vous le souhaiterez.

Elle apparaîtra sous sa forme brute, c'est-à-dire sans aucun apparat critique (titres, documents, séquençages, bibliographies, liens etc.)

Akadem est intégralement financé par des subventions du Fonds Social Juif Unifié et de de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.
Si nous n'avons pas publié cette conférence, c'est entre autre faute de moyens financiers.

Si cette conférence peut vous être utile... un don à l'ordre de l'Appel unifié juif de France (l'organe de collecte du FSJU), sera très apprécié.

Pour votre information, le coût moyen d'une heure de numérisation et mise à disposition est de l'ordre de 20 €.

Merci de compléter le formulaire suivant.

Autre conférence du conférencier
Bibliographie sur le sujet

Jacques Julliard, Jean-claude Michea

La gauche et le peuple, (Flammarion, 2014)   Acheter

Nicolas Prissette

Emmanuel Macron, en marche vers l'Elysée, (Plon, 2017)   Acheter

Jean-Pierre Le Goff

La gauche à l'agonie ? 1968-2017, (Tempus Perrin, 2017)   Acheter

Laurent Bouvet

La gauche zombie : Chroniques d'une malédiction politique , (Lemieux, 2017)   Acheter

Autres conférences sur le sujet
Sur la toile