Suivez-nous Facebook Twitter

Sexe, transmission et identité

Comment les rabbins font les enfants, par Delphine Horvilleur  (80 min)

D. Horvilleur - rabbin de la communauté MJLF - M. Ruggieri - Journaliste

ORGANISATEUR
Musée d'art et d'histoire du Judaïsme http://www.mahj.org/fr
 
 

8 commentaires

Un souci avec la rigueur en psychologie 23 mai 21:00, par bernaerts

Vous dites dans votre livre que le "nous" est premier dans le développement de l'enfant or ce qui est premier est le "non" différenciation minimale indispensable à pouvoir dire "je", si ce non n’apparaît pas chez l'enfant il signe un trouble sérieux du développement. Le nous est bien plus tardif et vous pouvez aisément remarquer que nombre d'adultes s'expriment en "on". Vous citez également Cyrulnik pour dire que l'appartenance est première, or c'est erroné, car l'enfant est d'emblée pris dans une famille et la question de l'appartenance ne se pose en principe pas, et que face aux pairs à l'adolescence, ce qui est flagrant : on voit l'ado chercher à imiter, ressembler, etc. Cette appartenance au seins du groupe de pairs, prépare à l'appartenance sociale en tant qu'adulte.
De nombreuses erreurs de ce type apparaissent et rendent la lecture difficile, de même votre pensée précipitée, ne me donne pas l'impression d'un réel travail de la pensée.

Pourquoi pas plus de commentaires ? ? 02 octobre 16:31, par it)-il port dans la fixation définitive?

Et pourquoi pas de commentaires au-delà de ceux exposés ici ?

Parce que les "croyants" sont obtus et les incroyants irrécupérables donc pas besoin de discuter et débattre ? Le Talmud sera.

Enfin un discours eclairé 16 février 15:37, par Abraham el fassi

Bravo à D Horvilleur
Enfin une pensée qui rompt avec la nouvelle doxa ultra orthodoxe.

Mensonges 10 janvier 21:21, par Yaacov Garson

Renseignez vous (mais est-ce que ça servira a quelque chose ?) et vous apprendrez qu'un femme qui dit devant un bet din que son mari n’éjacule pas avec suffisamment de force pour la féconder peut extorquer le divorce par ce motif - de par le fait que la stérilité du couple est de la faute du mari dans ce cas la.

Votre croisade ne pourra pas se faire avec autant d'ignorance.

Judaisme bradé a bas prix 10 janvier 21:10, par Yaacov Garson

Mme Delphine, votre rabbinat autoproclamé annonçait les delires et autres hallucinations auxquelles vous vous adonez ici. Désolé, mais - vous le dites vous meme - le judaisme ou plutot la judaité pass effectivement par la mere. Relisez la Michna vous verrez - ou pas mais peut importe - la difference avec la transmission de la Kehouna. Et vouloir soi disant detruire un mythe et en faire un scoop, c'est non seulement raté, mais malhonnête vis a vis de gens mal informé qui sont, avouons le nous - votre public cible favori (voir unique ?).

S'appuyer sur les couples de la bible, précédant donc Matane Thora, assaisoné du Midrach (dont vous vous servez a tort et a travers) pour parler du mariage mixte, est au mieux un contre sens, au pire - une perversion.

Vous ne saviez pas que Rout était une convertie - en bonne et due forme ? Sur ce coup la, le Midrach peut vous etre utile. Quand au peuple de Moab "spécifiquement bannie par la THora" comme vous dites, la encore, vous faites abstraction de la Thora Orale selon laquelle les femmes de ce peuples ne sont pas concernés par cette interdiction. Voila une belle victoire pour le feminisme non ?

La Brit Mila n'a jamais été voué a detacher l'enfant de la mere, le fait que l'on eloigne le bébé de la mère lors de la ceremonie n'est que pure accident, si vous connaissiez un peu mieux les sources regissant cette mitsva, vous le suariez. On peut sans probleme faire la Brit Mila a un enfant dans les bras de sa mère.

On a jamais appuyé sur la tete des enfants pour les benir, on pose simplement la main sur sa tete en signe d'affection ; je vous laisse juger par vous meme de la valeur de l'explication que vous avez bati sur ce mythe (vraiment mythique celui la).

En bref et pour conclure, au lieu de vous poser en casseuses d'idoles, vous feriez mieux de retourner a vos classe et revoir de quoi sont faites les idoles que vous vous acharnez a casser pour vous faire une place.

Rendez service a l’humanité et au peuples juif et laissez le judaisme a ceux qui l'aime pour ce qu'il est et non pour ce qu'on aurait aimé qu'il soit.

 

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
Musée d'art et d'histoire du Judaïsme http://www.mahj.org/fr
 
 
 
ORGANISATEUR
Musée d'art et d'histoire du Judaïsme http://www.mahj.org/fr
 
 

Biographie des conférenciers

Delphine Horvilleur - rabbin de la communauté MJLF

Delphine Horvilleur est née en 1974 à Nancy. Elle suit d'abord des études de sciences médicales avant d'entamer une formation à l'école de journalisme du CELSA, à Paris. Journaliste à France 2 de 2000 à 2003, Delphine Horvilleur travaille au bureau de Jérusalem. 

Elle étudie ensuite au séminaire rabbinique du mouvement réformé Hebrew Union College à New York, où elle reçoit son ordination rabbinique (smikha) en mai 2008. Titulaire d'un double master d'éducation juive et de littérature hébraïque, elle enseigne depuis quelques années la pensée juive et le midrash (littérature rabbinique) en France et aux Etats-Unis. 

Delphine Horvilleur est rabbin du MJLF et plus particulièrement du centre de Beaugrenelle à Paris, depuis 2008.

(MAJ 2014)

Marion Ruggieri - Journaliste

Marion Ruggiéri est journaliste. Elle présente depuis 2011 l'émission Il n'y en a pas deux comme Elle sur Europe 1.

Bibliographie des conférenciers

Delphine Horvilleur - rabbin de la communauté MJLF
  • En tenue d'Eve, féminin, pudeur et judaïsme, (Grasset Et Fasquelle, 2013)
    Acheter
  • Comment les rabbins font les enfants. Sexe, transmission et identité dans le judaïsme, (Grasset, 2015)
    Acheter
 

Bibliographie générale

Sélection d'une liste d'ouvrages sur le sujet
  • Comment les rabbins font les enfants. Sexe, transmission et identité dans le judaïsme, Delphine Horvilleur, (Grasset, 2015)
    Amazon
  • Le sexe des âmes. Les aléas de la différence sexuelle dans la cabale, Charles Mopsik, (Editions de l'éclat, 2003)
    Amazon
  • Lettre sur la sainteté ou la relation de l'homme avec sa femme , traduit par Charles Mopsik, (Verdier, 1993 )
    Amazon
 
 
ORGANISATEUR
Musée d'art et d'histoire du Judaïsme http://www.mahj.org/fr
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences des conférenciers

  • Quatrième rencontre mondiale (1/2)
    Les grandes dames du judaïsme francophone  (56 min)
    E. Abecassis - C. Bigot - N. Guedj - D. Horvilleur - S. Zerbib Netanya, mars 2010
  • Les juifs et la modernité (4/6)
    Quelques penseurs et philosophes juifs  (136 min)
    D. Horvilleur - M. Leibovici - M. Löwy. Ecole normale supérieure - Paris, avril 2010
  • Contribution des croyants à la paix (6/6)
    L'action commune pour la paix  (96 min)
    I. Al-Naimi - Y. Al-Siddiqui - G. Bencheikh - D. Bidard - M. Bouregba - L.T. Breze - J.F. Colosimo - D. Horvilleur - S. Matta - C. Roucou - W. Vendley. Salle du Bon Conseil - Paris, mai 2009
  • Entre soumission et contestation - n° 4
    Vayera: quand Abraham voit  (22 min)
    Delphine Horvilleur, rabbin de la communauté MJLF. Studio - Paris, octobre 2008
  • Jacob bénit Ephraïm et Menassé- n° 12
    Vaye’hi: la bénédiction inversée  (21 min)
    Delphine Horvilleur, rabbin de la communauté MJLF. Studio - Paris, décembre 2008
  • Des hommes et des vêtements - n° 20
    Tetsave: quand l'habit fait le prêtre  (20 min)
    Delphine Horvilleur, rabbin de la communauté MJLF. Studio - Paris, février 2009
  • Au coeur de la Tora - n° 27
    A'harei Mot - Kedochim: le rite et l'éthique, un couple inséparable  (23 min)
    Delphine Horvilleur, rabbin de la communauté MJLF. Studio - Paris, avril 2009
  • Quand la terre ouvre sa bouche - n° 33
    Kora'h: éloge de la controverse  (19 min)
    Delphine Horvilleur, rabbin de la communauté MJLF. Studio - Paris, juin 2009
  • Une liberté inaltérable - n° 40
    Choftim: y-a-t-il un destin juif?  (19 min)
    Delphine Horvilleur, rabbin de la communauté MJLF. Studio - Paris, juillet 2009
  • Un fantôme dans la bibliothèque
    Carte blanche à Maurice Olender  (89 min)
    F. Delay - D. Horvilleur - E. Laurentin - N. Léger - M. Olender - D. Podalydès - M. Rueff Paris, janvier 2018