Suivez-nous Facebook Twitter

La révolte du nanti - n° 34

Kora'h: le refus du changement  (28 min)

Shaoul Benchimol - Dirigeant d'entreprise

ORGANISATEUR
 
 

4 commentaires

Merci pour ce commentaire 05 juillet 20:03, par Gerard Abitbol

Merci pour la clarté du commentaire.
c'est un message tellement universel contre le relativisme mais pour l'interprétation, la réflexion la pédagogie et finalement l'espérance.
Tout cela ressort d'une manière limpide dans votre commentaire érudit et profond.
Merci encore.

Une expérience spirituelle ? 05 juillet 13:21, par Dazurel

Et si Qoràh avait voulu vivre une expérience spirituelle au prix de sa vie ? Lui et les deux cent cinquante notables princiers connaissent très bien les interdits de la loi, en particulier les périls inhérents à la présentation de l'encens. Il faut être fou ou ignorant pour pour commettre un acte à priori insensé au péril de sa vie.
Qoràh n'est pas fou. Il est visionnaire et s'octroye les vertus prophétiques de ses descendants pour prétendre se soustraire aux interdits légaux dont Moïse est le mandataire. En reniant la légitimité de Moïse et celle d'Aaron sous le prétexte que "nous sommes tous saints", il affirme l'égalité de tous face à D. Donc l'aptitude de chacun à accéder à la fonction de grand prêtre. Il indifferencie la fonction pour lui associer n'importe quel attribut puisque tous les attributs se valent. Sa faute n'est pas contenue dans la finalité de vivre une expérience spirituelle singulière mais dans les moyens qu'il utilise pour y parvenir : en sé dispensant de tout travail sur lui-même, de toute étude de la loi, en s'octroyant les mérites de sa descendance, en affirmant que tout se vaut, que le jour n'est pas différent de la nuit, il se comporte en nihiliste et sa vie n'a effectivement plus de valeur. Il s'autodétruit.

Qora'h réfute la loi écrite 04 juillet 21:25, par Dazurel

Lorsqu'il substitue un vêtement de laine bleu d'azur aux tsitsith, une maison remplies de livres sacrés à la mezouzah en établissant une comparaison fallacieuse entre les deux paragraphes insérés dans la mezouzah et les deux cent soixante dix huit paragraphes contenus dans la Thora, voire même la circoncision en considérant l'enfant ne circoncis comme porteur d'une distinction particulière l'exonérant de toute obligation future. Ce sont les privilèges de son rang social et de son nom - c'est un levite - que Qora'h utilise pour se soustraire aux règles énoncées par Moïse dans la loi écrite. Il se révolte contre la hiérarchie sacerdotale parce qu'il pense et raisonne comme un homme de biens et non comme un homme de loi. A la loi, Hillel, comme Moïse, ajoutent le principe d'amour convergeant vers l'unité suprême de D. Sans ce principe d'amour, toute la communauté d'Israel n'aurait pas survécu à l'esprit de révolte et de doute catalyse par Qora'h.

Félicitations pour votre commentaire ! 18 juin 13:58, par Aaron

Félicitations pour la clarté de votre propos, la qualité et l'organisation de votre exposé, les références apportées, et cela d'autant plus en tant que chef d'entreprise, car votre érudition est manifeste, Bravo et merci.

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 
 
 
 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie du conférencier

Shaoul Benchimol - Dirigeant d'entreprise

Lire le texte sur Sefarim

Sefarim: la Bible du Rabbinat
 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences du conférencier