Les Juifs dans l'orientalisme

La route vers l’Orient qu’empruntent les artistes au début du XIXe siècle leur donne l’occasion de découvrir les communautés juives des rives méditerranéennes. Cette rencontre inattendue offre un visage pittoresque à cet Orient souvent rêvé avant d’être visité. Eugène Delacroix au Maroc, Théodore Chassériau en Algérie emplissent leurs carnets d’esquisses de figures juives, qui nourriront de grandes toiles ; la Noce juive de Delacroix (1841) occupe ici une place inaugurale.