1942: la société francaise face à la déportation des juifs

En 1942, la persécution des Juifs en France a atteint son paroxysme avec la rafle du Vélodrome d’Hiver à Paris, les arrestations dans toute la France occupée et les transferts à Drancy de milliers de personnes internées dans les camps de zone sud. Près de 42000 Juifs, hommes, femmes et enfants sont arrêtés puis déportés cette année-là.
Après concertation avec les autorités nazies et sur instruction expresse du gouvernement de Vichy, les arrestations ont été menées sur tout le territoire par l’ensemble des services de police et de gendarmerie.
Le colloque a pour but d’analyser les réactions des institutions (armée, police, haute administration, administrations locales) de la société française dans toutes ses composantes (Eglises, milieux économiques) et de la France Libre face au drame absolu dont les Juifs de France furent victimes.
  • Histoire
    1942: la société francaise face à la déportation des juifs (1/3)
    Une politique d'Etat
    M-O. Baruch, historien - T. Bruttmann, historien - S. Klarsfeld, avocat - M. Lafitte, professeur - D. Lochak, juriste
    Licra, Paris, novembre 2012.
  • Histoire
    1942: la société francaise face à la déportation des juifs (2/3)
    Face à la persécution
    N. Mariot, chercheur - M-A. Matard-Bonucci, historienne - P. Verheyde, historien - C. Zalc, chercheuse
    Licra, Paris, novembre 2012.
  • Histoire
    1942: la société française face à la déportation des juifs (3/3)
    La déportation
    J.M. Berlière, historien - L. Broch, historienne - P. Cabanel, historien - J-L. Crémieux-Brilhac, historien - A. Wieviorka, historienne
    Licra, Paris, novembre 2012.