Suivez-nous Facebook Twitter

Sauver la mémoire des morts

Claude Lanzmann, le dernier des zélotes  (10 min)

Jonathan Aleksandrowicz - journaliste

ORGANISATEUR
 
 

8 commentaires

MERCI 05 septembre 07:31, par Catherine Podguszer

Pour votre oeuvre majeur autant que magistrale ! Double seuil impossible.

Claude Lanzmann, le dernier des Zélotes 13 août 11:48, par Josiane Rouah

"Le roi est mort, vive le roi ! ":
Claude Lanzmann n'est pas le dernier des zélotes. Il y en a un encore qui produit des films pour dénoncer aussi la mort et le terrorisme contre des juifs vivants, les anciens Juifs des Terres d'Islam, et les juifs vivants en Israël en ce moment même, et qui subissent les effets létaux du nazislamisme du Hamas, du Hezbollah, des media occidentaux et de l'Union Européenne-ONU-UNESCO, tous ceux qui concourent à l'extinction du peuple d'Israël et des Juifs dans le monde ; je veux nommer le cinéaste Pierre Rehov, dont les films sont magnifiques de vérité, et dont la production est actuellement cruellement entravée par le manque de financement.
Il peut être considéré comme le continuateur de Claude Lanzmann et fait honneur à sa mémoire en le rendant toujours plus vivant. Il risque sa vie pour produire ses films dont les media refusent d'entendre parler.
Oui les zélotes provoquent le scandale, mais ils existent toujours. Le mot "Shoah" est scandaleux pour des oreilles occidentales, actuellement. Mais ces mêmes oreilles ne trouvent pas scandaleux de taire les crimes des islamistes.

Devoir de mémoire 14 juillet 22:31, par Serge

Merci Claude Lanzmann, préservons le devoir de mémoire.

Claude Lanzman 12 juillet 18:52, par Charles- Henri Batjoens

Un "grand monsieur" qui a fait un travail exemplaire d'historien et de journaliste remarquable avec la réalisation de ce film, son film, "Shoa", "Extermination", d'un peuple, de cultures, d'une religion ! On ne pourra plus dire après cela que les chambres à gaz et les fours crématoires cela sort de l'imagination de personnes "persécutives" et en dérive mentale, comme les révisionnistes fascistes ont cherché à le prétendre... Charles Batjoens.

L’inoubliable 12 juillet 14:40, par Ramo

Merci Monsieur Claude Lanzmann d’avoir ouvert les yeux à ceux qui ne voulaient pas voir, merci d’avoir écrit et filmé l’inoubliable... La rage et la tristesse persistent au fond de mon cœur. Pourquoi tant d’injustice. Alors dénoncer, refuser et se battre jusqu’au bout.
Reposez en paix.

 

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 
 
 
 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie du conférencier

Jonathan Aleksandrowicz - journaliste

Jonathan Aleksandrowicz est né à Paris en 1980. D'abord comédien, il est journaliste et mène des recherches sur les philosophies du pardon après le Crime contre l'Humanité.

 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences du conférencier