Suivez-nous Facebook Twitter

Terrorisme et Islam

La Gauche et le mépris du religieux  (17 min)

J. Birnbaum - journaliste - A. Mercier - Journaliste, entretien

ORGANISATEUR
 
 

7 commentaires

La republique et le religieux 06 septembre 15:45, par lMarie Rose

J'ai toujours été intriguée par : "la république ne RECONNAIT, ni ne salarie aucun culte... " elle ne veut rien savoir du religieux... C'est pas déjà le déni, ou la volonté de la voir disparaitre à la longue ? Elle a commencé à y croire (société sécularisée) mais voilà qu'elle revient avec force ! La laïcité, au contraire s'est développée pour permettre à certains cultes d'exister en dehors du catholicisme en France (la liberté de conscience) ! Il faut au contraire légiférer pour harmoniser le religieux et le politique, , savoir ou sont les limites et pour cela bien connaitre le fait religieux... Pour que la vie sociale soit possible.

Etrange silence 04 avril 23:25, par VK

Le propos de Jean Birnbaum est tout à fait éclairant quant à la cécité de la nation par rapport au religieux et mérite d'être pointé du doigt.
Toutefois, cette impossibilité d'évacuer le religieux ou de le tenir en mépris, n'est-pas pas quand même la tradition juive qui nous l'apprend ? Si Marx et Derrida sont moins dupes que les autres à ce sujet, n'est-ce pas quand même un peu du fait de leur judéité ?
Le silence de Jean Birnbaum à ce sujet est surprenant, d'autant plus dans les studios d'Akadem...
Les intellectuels juifs ne devraient-ils pas également sortir de leur déni ?

Paradoxe de notre époque 29 février 15:02, par Robert

Des gens par milliers se sont constitués en khalifat. Ils recrutent et œuvrent à l'établissement de la charria pour le monde entier.
Leur but déclaré est de tuer tous ceux qui s'y opposent et asservir les autres.
Même si le clientélisme et la lâcheté de nos politiques ne les aident pas à l'admettre, cela s'appelle en effet une guerre de religions. Ce n'est pas parce que nos démocratie modernes ne répondent pas sur le même mode que ce n'en est pas une. Que nous sachions, en raffalant les terrasses parisiennes ou les spectateurs du Bataclan, les meurtriers s'exclament "Dieu est grand", pas "à mort le capitalisme", ni même "vive l'état islamique".
Les djihadistes (combattants de la guerre sainte) veulent nous faire croire que parce que nous avons dépassé le stade du monarque de droit divin, nous serions des mécréants sans spiritualité. Mais nous en avons une, et qui nous vient du siècle des lumières, et dont la première valeur est que nous sommes tous libres et égaux - oui, ce sont des valeurs spirituelles...
Évidemment, l'amalgame est néfaste. Tout musulman n'est pas un djihadiste, mais de toute évidence, tous les djihadistes sont des musulmans, quelquefois petits français convertis de la dernière pluie et encore plus fanatiques. C'est donc bien aux musulmans de faire le tri parmi leurs brebis galeuses s'ils veulent éviter les amalgames, et à notre classe politique (surtout la gauche) de sortir de ce déni qui ne nous évite pas la guerre tout en nous assurant la honte.

LE DENI 04 février 13:02, par TARGOOM

LE MÉPRIS DU RELIGIEUX PAR LA GAUCHE N'EST QU'UN ÉLÉMENT D'UN ENSEMBLE QUI EST LE DÉNI DE LA RÉALITÉ CE QUI EST PROPRE MALHEUREUSEMENT À L'ENSEMBLE DU SPECTRE POLITIQUE FRANÇAIS.
QUAND REGARDERONS NOUS LA RÉALITÉ EN FACE EN FRANCE ?

La raison de la Guerre, économie ou religions ? 27 janvier 14:35, par Grégory

Messieurs,

En occident la thèse dominante est qu’on fait la guerre pour des raisons économiques. Toutes les guerres ont des raisons matérielles, de pouvoir, etc. Jusqu'au grand singe ce phénomène s'observe. Par contre le discours « guerrier » est toujours déconnecté de ces raisons profondes par lesquelles il est motivé. Il est très souvent lié à une position présentée défensive, morale, voire religieuse.

De façon générale, je ne comprends absolument pas votre discours. Sur quelles sources scientifiques ou travaux il se repose ! L’aveuglement de la gauche sur la réalité Djadiste n’a rien à voir avec la réalité des motivations et de l’ampleur de ce mouvement.

Bien à vous, .

 

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie des conférenciers

Jean Birnbaum - journaliste au Monde

Jean Birnbaum est journaliste au Monde, et dirige le "Monde des livres".

Antoine Mercier - Journaliste

Antoine Mercier est journaliste à la rédaction de France Culture, présentateur du journal de 12h30, il mène régulièrement des séries d'entretiens autour de la crise et de l'actualité avec des intellectuels.

Bibliographie des conférenciers

Jean Birnbaum - journaliste au Monde
  • Leur jeunesse et la nôtre, L'espérance révolutionnaire au fil des générations, (Stock, 2005)
    Acheter
  • La face visible de l’homme en noir, (Stock, 2006)
    Acheter
  • Un silence religieux, La gauche face au djihadisme, (Seuil, 2016)
    Acheter
 
Antoine Mercier - Journaliste
  • Regards sur la crise, (Editions Hermann, novembre 2009)
    Acheter
  • Manifeste pour sortir du mal-être au travail, (Desclée de Brouwer, novembre 2012)
    Acheter
  • Un train parmi tant d'autres: 17 juillet 1942, (Le Cherche Midi , janvier 2009)
    Acheter
 

Bibliographie générale

Sélection d'une liste d'ouvrages sur le sujet
  • Un silence religieux , La gauche face au djihadisme, Jean Birnbaum, (Seuil, 2016)
    Amazon
  • , Olivier Roy, ()
  • , Denis Crouzet, ()
  • , François Azouvi, ()
  • , Marcel Gauchet, ()
  • , Jacques Derrida, ()
  • , Jacques Derrida, ()
  • , Jean pierre Vernant, ()
 

Sur la toile

Autres liens utiles
 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences des conférenciers