Suivez-nous Facebook Twitter

Le magazine culturel d'Akadem

Mémoires de justice, avec Michel Zaoui  (45 min)

S. Malka - journaliste, présentateur - M. Zaoui - avocat

ORGANISATEUR
 
 

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie des conférenciers

Shlomo Malka - directeur de l'Arche

Shlomo Malka est journaliste et directeur de la rédaction du magazine L'ARCHE. Il a été le directeur d'antenne de RCJ. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, notamment sur les oeuvres d'Emmanuel Lévinas ou de Franz Rosenzweig.

Michel Zaoui - avocat

Michel Zaoui, avocat au Barreau de Paris, président de la commission juridique de la LICRA, fut l'un des avocats des parties civiles dans les trois procès Barbie (1987), Touvier (1994) et Papon (1997-98). (Mise à jour: avril 2009)

Bibliographie des conférenciers

Shlomo Malka - directeur de l'Arche
  • Sous l'arche de Titus, (Armand Colin, 2010)
    Acheter
  • Franz Rosenzweig : le cantique de la révélation, (Cerf, 2005)
    Acheter
  • Emmanuel Lévinas : la vie et la trace, (Jean-Claude Lattès, 2002)
    Acheter
  • Tinghir: ou Le Voyage inachevé, (J.C. Lattès, 2000)
    Emprunter
  • Shalom, Rabin, avec Victor Malka, (Ramsay, 22 janvier ), 1999)
    Acheter
  • Monsieur Chouchani : l'énigme d'un maître du XXème siècle, avec Elie Wiesel, (Editions Jean-Claude Lattes., 1994)
    Acheter | Emprunter
  • Lire Lévinas, (Editions du Cerf., 1989)
    Acheter | Emprunter
  • Jésus rendu aux siens ; enquête en Terre sainte sur une énigme de vingt siècles, (Albin Michel, 2012)
    Acheter
  • Dictionnaire intime de la Bible, (Armand Colin, 2011)
    Acheter
  • Le grand désarroi , Enquête sur les juifs de France , (Albin Michel , 2016)
    Acheter
 

Tous les livres et DVD du magazine

"Les 4e de couverture"

Présentation des ouvrages par les éditeurs

La cabbale dans tous ses états

La cabbale, ou tradition mystique juive, est un thème qui fascine par son aura de mystère et d'inaccessibilité. Sans rompre le charme, les prestigieux invités de Josy Eisenberg en explorent l'histoire, les enjeux, les thèmes et le message spirituel. " La Source de vie " est l'une des plus anciennes émissions de la télévision française. Elle constitue, pour de nombreux téléspectateurs juifs ou non juifs, un rendez-vous incontournable. En près d'un demi-siècle, Josy Eisenberg y a reçu les figures les plus marquantes du judaïsme français et international. Les Éditions Albin Michel ont entrepris de rassembler ce trésor culturel et spirituel sous la forme de volumes thématiques.

24 jours.  La vérité sur la mort d'Ilan Halimi

Elle est entrée dans une boutique de téléphonie sur le boulevard Voltaire. Elle a fait mine de s'intéresser aux nouveaux portables, a obtenu le numéro du vendeur et s'en est allée. Elle l'a rappelé dès le lendemain, lui a dit qu'elle voulait le revoir. Ilan ne s'est pas méfié. Il avait vingt-trois ans, la vie devant lui... Comment pouvait-il se douter qu'en rejoignant cette jolie fille dans un café de la porte d'Orléans, il avait rendez-vous avec la mort ? Le vendredi 20 janvier 2006, Ilan Halimi, choisi par le gang des Barbares parce qu'il était juif, est enlevé et conduit dans un appartement de Bagneux. Il y sera séquestré et torturé pendant trois semaines avant d'être jeté dans un bois par ses bourreaux. Retrouvé gisant nu le long d'une voie de chemin de fer à Sainte-Geneviève-des-Bois, il ne survivra pas à son calvaire. Dans ce récit poignant, Ruth Halimi revient sur ces 24 jours de cauchemar. 24 jours au cours desquels elle aura reçu plus de six cents appels, des demandes de rançon dont le montant ne cessera de changer, des insultes, des menaces, des photos de son fils supplicié... 24 jours qu'elle devra passer à son bureau, sans rien dire à personne, en faisant même comme si tout allait bien pour laisser travailler le Quai des Orfèvres. Mais le Quai des Orfèvres ne sait pas à quels individus il a affaire. Il ne mesure pas la haine antisémite qui habite les ravisseurs, et ne s'imagine pas qu'Ilan pourrait perdre la vie...

Mémoires de justice.  Barbie, Touvier, Papon

Son regard de professionnel croise celui de Noëlle Herrenschmidt qui, elle aussi, a assisté à ces trois procès et qui nous en restitue ici l'ambiance. Chacun de ces regards redonne, qui par l'écrit, qui par l'aquarelle, à ces procès leur chair, leur épaisseur humaine, leur densité émotionnelle, leur part inaboutie. Revenir sur ces procès vingt ans après permet à Michel Zaoui de retenir les enseignements, les acquis ou les manques, voire les contradictions de ce "crime de bureau". Qu'en a retenu la justice pénale internationale qui continue de se construire aujourd'hui ? C'est la question que se pose Antoine Garapon dans la postface.

Itinéraire d'un Juif français

Qu'est-ce qu'être un Juif français ? La tentation est grande pour un Juif d'apporter à la question de l'identité une réponse purement juive. Mais Bernard Kanovitch repousse cette solution. Il refuse de diviser les hommes entre une humanité banalement humaine et un peuple élu, le peuple juif. Il revendique le droit d'être pleinement français, de tradition laïque et républicaine, et pleinement juif. Homme de culture et de convictions, Bernard Kanovitch est aussi un homme de dialogue. Ayant miraculeusement survécu à la guerre, il sait que les hommes doivent essayer de se comprendre, qu'ils soient chrétiens, juifs ou musulmans, pour construire l'avenir. Ce n'est qu'à ce prix qu'ils éviteront le retour de la tragédie.

Moïse

Taiseux, mais enseignant infatigable ; d'un commerce rugueux, mais toujours prêt à la discussion ; chef malgré lui, bègue, Moïse (1393-1273 av. J.-C.) n'en finit pas de défier les millénaires. Ainsi, l'homme qui s'est dressé contre le tyran, à la tête d'une poignée d'esclaves, suscite-t-il, aujourd'hui encore, la polémique et reste pour beaucoup source d'inspiration. Figure politique, il est devenu l'icône des mouvements de libération démocratiques, de Benjamin Franklin à Martin Luther King sans oublier les auteurs de la Déclaration des droits de l'homme. Charles Szlakmann, spécialiste de l'histoire du peuple hébreu et de la religion juive, nous dresse de celui dont Flavius Josèphe disait qu'il était " persuadé d'être inspiré par Dieu " un portrait sans concession : saisi dans son épaisseur humaine, avec ses colères, ses doutes, son pessimisme, sa droiture absolue, son inextinguible soif de justice, - et qui doit tout aux quatre femmes de sa vie...



Autres textes utiles

Autres textes du conférencier ou sur le sujet
 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences des conférenciers