Suivez-nous Facebook Twitter

Festival Jazz'n'klezmer 2012

Franck Amsallem Quartet  (144 min)

Franck Amsallem - Sarah Lazarus - Stéphane Belmondo - Mathias Allamane - Andréa Michelutti

ORGANISATEUR
Centre d'Art et Culture - Espace Rachi http://www.culture-jui...
 
 

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
Centre d'Art et Culture - Espace Rachi http://www.culture-jui...
 
 

Biographie des conférenciers

Franck Amsallem - musicien

Franck Amsallem est un pianiste, arrangeur, compositeur et également chanteur de jazz français. Il part aux États-Unis en 1981 où il étudie au Berklee College of Music de Boston puis a la Manhattan School of Music. Il y étudie le jazz, l'arrangement et la composition avec Herb Pomeroy, Michael Gibbs et Bob Brookmeyer, le piano classique avec Phillip Kawin. Présent sur la scène new-yorkaise à partir de 1986, il joue dans l'orchestre de Gerry Mulligan, Maria Schneider, Joe Chambers, ou Charles Lloyd.  Sa composition Obstinated composée pour le Mel Lewis Jazz Orchestra (devenu au milieu des années 1980 le Vanguard Jazz Orchestra) est jouée au Village Vanguard en 1989. Il compose ensuite pour l'Orchestre national de jazz (ONJ), le Prism Saxophone Quartet, le Fulcrum Point Ensemble (Chicago) et écrit un poème symphonique pour le Henry Mancini Institute à Los Angeles. En 2011, il est invité à diriger le prestigieux WDR Big Band Köln pour lequel il a également composé et écrit des arrangements. Il a enseigné au 92nd Street Y à New York et a donné des masterclasses à l'Université de Western Michigan, à la New School (Manhattan), à l'université Roosevelt de Chicago, au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, au conservatoire à rayonnement régional de Paris, au Conservatoire Royal de La Haye, ainsi qu'en Bulgarie, en Belgique, au Portugal, en Israël et en Suisse. Lauréat de nombreux prix, il se produit en France et à l'étranger. Son dernier album Amsallem Sings est le premier où on peut l'entendre chanter, sur des chansons extraites du Great American Songbook.

Stéphane Belmondo - musicien

Stéphane Belmondo est un trompettiste, bugliste et batteur de jazz français né le 8 juillet 1967 à Hyères (Var). En 1987, il rejoint le big band Lumière de Laurent Cugny, qui a convaincu l’arrangeur Gil Evans, sa principale source d’inspiration, de venir en France contribuer au répertoire de son orchestre. Il en résulte deux disques, une tournée européenne et de nombreux souvenirs attachés à la silhouette frêle de cet exceptionnel orchestrateur admiré par Miles Davis. La collaboration avec Boussaguet débouche sur un disque qui permet à Stéphane d’enregistrer en compagnie de l’une de ses idoles : le trompettiste américain Tom Harrell. Après une parenthèse jazz fusion dans le groupe Abus, emmené par Pierrejean Gaucher jusqu’au Chili en 1990, Stéphane Belmondo devient l’un des solistes préférés de Michel Legrand, qui l’engage dans son big band et le fait participer régulièrement à des nombreuses séances de studios. Les frères Belmondo ont reçule prix Django Reinhardt de l’Académie du jazz, qui récompense le musicien français de l’annéen, signe que son aura excède désormais la seule sphère du jazz. Stéphane Belmondo est sollicité par Alain Bashung pour participer au disque Chatterton que signe alors le chanteur. En 2004, pour le premier disque qu'il signe de son seul nom, à 36 ans, l'idée d'interpréter un répertoires de chansons de Stevie Wonder s'impose avec évidence. Wonderland est un album mûri, élaboré sans précipitation, autour de chansons qui font le pont entre l’univers du Little Genius devenu un géant de la chanson américaine et le monde du jazz qui lui va comme un gant .

Sara Lazarus - chanteuse

Sara Lazarus intègre l’American Youth Jazz Band comme saxophoniste ténor et chanteuse, et fait avec ce groupe une tournée européenne qui se termine au Festival de Jazz de Montreux en 1980. Elle poursuit ses études en littérature anglaise à Harvard et rentre dans l'orchestre de jazz de l'université. Illinois Jacquet, qu'elle rencontre alors, l'encourage dans la voie du chant et lui propose de se joindre à sa formation comme chanteuse. Down Beat, l'un des principaux magazines américains consacrés au jazz, la sacre "Meilleure soliste en jazz vocal". Après ses études, Sara Lazarus s'installe en France, et participe à de nombreux festivals européens: Jazz in Marciac, Crest Jazz Vocal, festival de Montlouis-sur-Loire, Braga Jazz, et le JVC Jazz Festival Paris.  En 1994, elle remporte le premier prix du concours international Thelonious Monk, dont le jury compte Jon Hendricks, Shirley Horn, Cleo Laine, Abbey Lincoln, Dianne Reeves et Jimmy Scott. À l'occasion de la remise des prix, Sara Lazarus participe à une jam session avec Herbie Hancock, Ron Carter, Grady Tate, Kenny Burrell, Jimmy Heath et Clark Terry. En novembre 2000, elle participe au projet de Patrice Caratini et son Jazz Ensemble, centré sur la musique de Cole Porter, et à son disque Anything Goes. En mars 2005, l'accueil enthousiaste de la critique comme du public pour son disque Give me the simple life établissent sa réputation, qu'elle confirme lors de tournées en France et dans le reste de l'Europe, notamment dans les grands festivals de jazz.

Discographie des conférenciers

Franck Amsallem - musicien
  • Out A Day, (Plus Loin, 2009)
    Amazon
  • Years Gone By, (A Records, 2005)
    Amazon
  • Summertimes, (Plus Loin Music, 2009)
    Amazon
  • Another Time, (Diffusion Artistique Musical, 1998)
    Amazon
  • A week in Paris, (Plus Loin Music, 2009)
    Amazon
  • Amsallem sings, (Fram, 2009)
    Amazon
 
Stéphane Belmondo - musicien
  • The Same as it never was before, (Verve, 2012)
    Amazon
  • Wonderland, (B.Flat, 2004)
    Amazon
  • Influence, (Discograph, 2006)
    Amazon
 
Sara Lazarus - chanteuse
  • It's all right with me, (Francis Dreyfus Music, 2006)
    Amazon
  • Give me the simple life, (Dreyfus, 2005)
    Amazon
 

Sur la toile

Autres liens utiles